nuance

Les personnels non vaccinés ne seront pas licenciés à l’Hôpital de Belfort

illustrationAlors qu’une vingtaine de salariés, non vaccinés, de l’Hôpital Nord Franche-Comté étaient sous la menace d’un licenciement pour abandon de poste, la direction de l’établissement a annoncé avoir mis fin aux procédures en cours.

Ainsi donc les sanctions qui pesaient sur les salariés qui refusaient de se respecter l’obligation vaccinale ont été annulées ou pour le moins repoussées. 21 salariés notamment des administratifs étaient concernés. Déjà suspendus sans salaire, ils risquaient d’être licenciés le 15 décembre pour abandon de poste.

L’aggravation de la crise sanitaire, le déclenchement du plan blanc et la nécessité de pouvoir travailler dans un climat social le plus serein possible auront fini par faire changer d’avis Pascal Mathis, le directeur de l’établissement de soins.

« Le déclenchement du plan blanc » à l’hôpital de Belfort « depuis mardi dernier, consécutif à la gravité de la crise épidémique, ainsi que les fortes tensions sur les effectifs exigent que le climat social de l’établissement soit le plus serein possible et concentré sur toutes les mesures d’exception que nous aurons à prendre au cours de ces prochaines semaines », a-t-elle indiqué dans un communiqué. « En conséquence, il ne sera donné aucune suite aux décisions de mise en demeure adressées aux personnels encore suspendus. Celles-ci seront donc annulées », précise la direction.

« Le directeur général de l’HNFC évoquera avec chacun des agents concernés tous les moyens qui leur permettront de sortir de cette situation inextricable, dans le respect de l’obligation vaccinale ».

 

 

Crédit Photo : Brigitte Perignon

 

Descripteur MESH : Climat , Soins

nuance

Hôpital: Les +