nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Amines

6 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

De nouveaux neurotransmetteurs impliqués dans les troubles de l'humeur ?

Caducee.net, le 17 juillet 2001 : Certaines amines sont retrouvées à l'état de trace dans le cerveau des mammifères. Apparentées aux autres neurotransmetteurs, leur rôle n'est pas complètement démontré. Des chercheurs viennent pour la première fois d'identifier les récepteurs de ces "amines traces" dans le système nerveux de mammifères. D'après leurs résultats, elles pourraient être impliquées dans le contrôle des réactions émotionnelles. […].

Une étude rétrospective sur les complications obstétricales graves nécessitant une hospitalisation des femmes en réanimation

Caducee.net, le 08 août 2000 : La morbidité maternelle grave pourrait être un indicateur de la qualité des soins en obstétrique, complétant l’étude de la mortalité maternelle, indiquent des anesthésistes-réanimateurs et des gynécologues-obstétriciens français dans les Annales françaises d’anesthésie et de réanimation. Selon eux, ceci implique la réalisation d’études complémentaires. La gravité potentielle des complications de la grossesse et de l’accouchement nécessite une meilleure prise en charge initiale de ces patientes. […].

Aliments fonctionnels et microflore digestive

INRA, le 01 janvier 2000 : Un constituant alimentaire est dit fonctionnel s’il procure un bénéfice pour la santé à long terme. Parmi les aliments fonctionnels, on trouve principalement les fibres (céréales et légumineuses), les prébiotiques (petits glucides non digestibles d’origine naturelle ou produits industriellement), les probiotiques (ou bactéries vivantes) et les microconstituants végétaux dépourvus de valeur nutritionnelle, tels que les glucosinolates présents dans les crucifères ou les flavonoïdes présents dans le thé et de nombreux fruits et légumes (raisins, …). […].

Des cancérogènes dans nos assiettes ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Chaque année en France, 150 000 personnes meurent de cancer.  […].

La consommation de viande rouge et de viande transformée est corrélée à un risque accru de cancer selon l'IARC

La consommation de viande rouge et de viande transformée est corrélée à un risque accru de cancer selon l'IARC

Caducee.net, le 27 octobre 2015 : C'est de la capitale des Gaules et de la gastronomie française, qu'est venu ce coup de tonnerre pour tous les amateurs de jambon et de saucisson. L'IARC, très sérieux centre de recherche dépendant de l'OMS, a classé la viande transformée comme agent cancérogène dans le groupe 1 de sa classification qui inclut par ailleurs le plutonium, l'amiante et bien d'autres toxiques ou polluants chimiques. La consommation de viande rouge est également "sur le grill" puisque elle est classée, quant à elle, dans le groupe 2A comme probablement cancérogène. […].

nuance

Les plus