nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Anticorps

661 résultats triés par date
affichage des articles n° 145 à 163

Opsona Therapeutics Ltd. débute une étude de phase I/II prospective ouverte sur les patients atteints du syndrome myélodysplasique de seconde ligne à risque faible (faible et intermédiaire-1) avec OPN-305…

Opsona Therapeutics Ltd, le 27 janvier 2015 : Opsona Therapeutics Ltd. débute une étude de phase I/II prospective ouverte sur les patients atteints du syndrome myélodysplasique de seconde ligne à risque faible (faible et intermédiaire-1) avec OPN-305, un anticorps monoclonal premier de sa catégorie qui bloque le récepteur 2 de type Toll […].

Un vaccin anti-cocaïne à l'essai aux USA

Caducee.net, le 10 mars 2000 : Des chercheurs de l'Université de Yale et de Cantlab Pharmaceuticals (Cambridge, Angleterre) ont mis au point un vaccin anti-cocaïne. Les essais cliniques sont actuellement en phase I. Ce vaccin induit la production d'anticorps anti-cocaïne et ne présente pas d'effet secondaire selon le Dr T. Kosten (Yale School of Medicine). Il précise que ce produit pourrait être un complément aux thérapies suivies par les patients en cure de désintoxication. […].

Le Centre for Therapeutics Discovery de Medical Research Council Technology lance son premier « appel de cibles » en vue de mettre au point des médicaments dans des secteurs où il y a d'importants besoins

PR Newswire, le 03 février 2010 : LONDRES, February 4 /PRNewswire/ -- Un important centre créé par le Medical Research Council (MRC) et le MRC Technology (MRCT) afin d'accélérer la découverte et la mise au point de nouveaux médicaments a lancé son premier appel de cibles aujourd'hui. […].

Sanofi et Regeneron annoncent les premiers résultats positifs d'études de phase 3 consacrées au sarilumab dans le traitement des patients atteints de la polyarthrite rhumatoïde

SANOFI, le 21 mai 2015 : Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals, Inc. annoncent aujourd'hui qu'une étude de phase 3 du sarilumab, un anticorps expérimental entièrement humanisé contre le récepteur IL-6, a atteint ses critères principaux combinés d'efficacité et a permis d'obtenir une nette amélioration des signes et symptômes de la polyarthrite rhumatoïde (PR) à 24 semaines et de la fonction physique à 12 semaines, comparativement à un placebo. L'étude, dénommée SARIL-RA-TARGET, a évalué l'efficacité et la tolérance de deux doses de sarilumab administrées par voie sous-cutanée comparativement à un placebo, en association avec un traitement par agents rhumatismaux modificateurs de la maladie (DMARD) non biologiques, chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde qui ne répondaient pas aux inhibiteurs TNF-alpha ou y étaient intolérants (TNF-IR). […].

Les nouvelles options thérapeutiques en développement pour le cancer du sein métastatique suscitent un grand intérêt, selon une étude en oncologie de GfK HealthCare

Businesswire, le 24 août 2011 : Les nouvelles thérapies en développement destinées à ces deux types de patientes ont nettement dominé l’intérêt des médecins sur tous les marchés. Aux États-Unis et en Europe, près d'un tiers des médecins interrogés au sujet de ces nouvelles thérapies ont spontanément évoqué leurs attentes positives à l'égard des inhibiteurs de PARP. Toutefois, les nouvelles données cliniques publiées au début de l'année 2011 provoqueront vraisemblablement une vision moins optimiste à l'avenir. La nouvelle génération d'anticorps ciblant HER2 (plus spécifiquement, T-DM1 et pertuzumab) et Halaven (un agent chimiothérapeutique récemment approuvé aux États-Unis et en Europe) ont également suscité un intérêt significatif chez les oncologues du monde entier. […].

Cellectis et Regeneron signent un accord sur l'utilisation de la technologie de recombinaison homologue.

PR Newswire, le 03 juillet 2008 : BIOCITECH, France, July 3 /PRNewswire/ -- Cellectis SA annonce la signature d'un accord avec Regeneron Pharmaceuticals, Inc. sur des brevets de Cellectis couvrant certaines utilisations de la recombinaison homologue pour la génération de nouveaux produits thérapeutiques y compris le développement d'anticorps monoclonaux humains. L'accord prévoit que Cellectis reçoive un paiement forfaitaire de 12,450,000$ de la part de Regeneron qui, en outre, investira au capital de Cellectis. […].

Lymphomes B diffus à grandes cellules : les bons résultats de la combinaison CHOP + rituximab

Caducee.net, le 24 janvier 2002 : Le rituximab est un anticorps monoclonal dirigé contre l'antigène CD20 porté par la quasi-totalité des lymphomes. Chez des patients âgés avec un lymphome B diffus à grandes cellules, la combinaison CHOP + rituximab donne de meilleurs résultats (taux de réponse complète, survie globale et survie sans évènement) que la chimiothérapie CHOP seule. […].

GE Healthcare et M+W Group forment une alliance stratégique dans le domaine des vaccins, de l'insuline et des produits biopharmaceutiques

Businesswire, le 14 décembre 2011 : La demande mondiale de vaccins, d'insuline et d'autres produits biopharmaceutiques tels que les anticorps pour le traitement du cancer et de la polyarthrite rhumatoïde augmente de façon spectaculaire, tirée par le vieillissement global de la population, la progression de l'obésité et l'effort mondial pour endiguer les maladies que la vaccination permet d'éviter. De nombreux pays disposent d'infrastructures limitées pour la fabrication de ces produits, ce qui se traduit par des besoins médicaux considérables non satisfaits. Selon la Fédération internationale du diabète1, on dénombre 366 millions de personnes diabétiques en 2011, un chiffre qui devrait atteindre les 552 millions d'ici 2030. 80 % des personnes diabétiques vivent dans des pays à revenu faible ou moyen, où l'insuline peut être inabordable et difficile à trouver. Concernant la vaccination, la Fondation Bill-et-Melinda-Gates évalue à 21 % à l'échelle mondiale la part des enfants qui n'ont pas accès aux vaccins indispensables et à 2,4 millions par an le nombre d'enfants qui, en dépit de l'existence de vaccins efficaces, succombent à des maladies qui auraient pu être évitées 2. La construction d'infrastructures flexibles de production « locale pour les besoins locaux » aiderait à combler cet écart important en matière de santé. […].

illustration

VIH : Abbott met en évidence des personnes naïves de traitement, séropositives avec une charge virale faible

ABBOTT, le 04 mars 2021 : Abbott a annoncé le 2 mars qu’une équipe de scientifiques a découvert en République démocratique du Congo (RDC) un nombre inhabituellement élevé de personnes testées positives en anticorps VIH, mais dont la charge virale est faible ou non détectable, et ce, sans aucun traitement antirétroviral1. Ces personnes sont appelées contrôleurs d’élite du VIH. Ces découvertes révolutionnaires publiées aujourd’hui dans EBioMedicine ( qui fait partie de la revue The Lancet) pourraient aider les chercheurs à découvrir de nouvelles caractéristiques biologiques au sein de cette population, ce qui conduirait à des avancées dans la découverte de traitements contre le VIH — et éventuellement de vaccins. […].

Démonstration de l’intérêt d’une dose supplémentaire de 4 vaccins poliovirus

Caducee.net, le 15 septembre 2000 : Une dose supplémentaire de vaccin polio sous cutanée démontre une excellente immunogénicité et entraîne une augmentation des titres en anticorps dirigés contre le poliovirus de type 3, alors que des doses supplémentaires de vaccin par voie orale n’ont pas les mêmes effets, indique une étude multicentrique menée à Oman et parue dans le New England Journal of Medicine. Elle a consisté à évaluer la réponse immunitaire à une dose supplémentaire de 4 vaccins polio différents. […].

Centocor et Janssen-Cilag déposent des demandes d'approbation de l'ustekinumab aux États-Unis et en Europe pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère

PR Newswire, le 05 décembre 2007 : HORSHAM, Pennsylvanie et BEERSE, Belgique, December 5 /PRNewswire/ -- Centocor, Inc. et Janssen-Cilag International NV ont annoncé aujourd'hui qu'elles ont déposé des demandes réglementaires exigeant l'approbation de l'ustekinumab (CNTO 1275) aux États-Unis et en Europe pour le traitement de patients adultes souffrant de psoriasis en plaques chronique modéré à sévère. Centocor a déposé une demande de licence de produit biologique (Biologics License Application - BLA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis, et Janssen-Cilag International NV a déposé une demande d'autorisation de mise en marché (Marketing Authorization Application - MAA) auprès de l'Agence européenne des médicaments (EMEA). L'ustekinumab est un nouvel anticorps monoclonal humain doté d'un mécanisme d'action novateur qui cible les cytokines interleukine 12 (IL-12) et interleukine 23 (IL-23), des protéines d'origine naturelle qui jouent un rôle important dans la régulation de réactions immunitaires et qui seraient liées à certains troubles inflammatoires à médiation immunologique. […].

illustration

La prise d'antibiotique réduit l'efficacité de l’immunothérapie

Caducee.net, le 03 novembre 2017 : Une étude publiée dans la revue Science  par des chercheurs de Gustave Roussy, l’Inserm, l’Inra, l’AP-HP, IHU Méditerranée Infection et l’Université Paris-Sud démontre que la prise d’antibiotiques affecte l’efficacité d’un traitement par immunothérapie chez des patients atteints d’un cancer. Or, environ 20% des malades du cancer sont sous antibiothérapie. En analysant le microbiote intestinal de patients par métagénomique, les chercheurs ont montré que la présence de la bactérie Akkermansia muciniphila est associée à une meilleure réponse des patients à l’immunothérapie par anticorps anti-PD-1. De plus, en administrant cette bactérie à des souris comportant un microbiote défavorable, l’activité anti-tumorale de l’immunothérapie est restaurée […].

Une immunothérapie, l’Anti-PD-1 BMS-936558, a montré une activité clinique dans une étude de Phase 1 chez des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules, un mélanome métastatique et un cancer rénal précédemment traités

BMS, le 15 juillet 2012 : Bristol-Myers Squibb a annoncé lors du Congrès de l’ASCO les résultats préliminaires d’une étude de Phase 1 (n=296) portant sur son immunothérapie de recherche, l’anti-PD-1 (BMS-936558), qui a montré une activité clinique chez les patients avec un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), un mélanome métastatique et un cancer des cellules rénales (CCR) précédemment traités. L’Anti-PD-1 est un anticorps monoclonal entièrement humain qui cible le récepteur inhibiteur exprimé sur des lymphocytes T activés appelés PD-1 ou programme Death1. Les taux de réponse objectifs, tous groupes de dosage confondus, mesurés par les critères standard RECIST, sont de 6 à 32 % pour le NSCLC, 19 à 41 % pour le mélanome métastatique et de 24 à 31 % pour le CCR. La plupart des réponses sont durables. […].

BASi développe son programme sur les grandes molécules

Businesswire, le 29 avril 2009 : « Au cours de notre recherche, nous avons identifié une forte demande en matière de développement de médicament à grande molécule. La nécessité de ce programme nous a permis de nous associer avec des sociétés développant des composés dans ce domaine tels que les thérapeutiques basées sur les anticorps monoclonaux et ce afin de pouvoir fournir aux sociétés biopharmaceutiques des données qui leur permettent de prendre de bonnes décisions pour le programme de développement de médicaments », a déclaré Tony Chilton, directeur général de l’exploitation des services scientifiques. « Notre programme sur les grandes molécules repose sur de solides fondations que représentent nos scientifiques expérimentés et nos gestionnaires de projets, ainsi que sur des équipements et de la technologie des plus récents, pour détecter et quantifier l’immunoessai pour les études pharmacocinétique et toxicocinétique (PK/TK). » […].

Thérapie de la candidose des muqueuses par l'expression d'un anti-idiotype dans une bactérie commensale humaine

Caducee.net, le 09 octobre 2000 : Deux souches recombinantes de Streptococcus gordonii produisant l'anticorps idiotypique H6 (à activité microbicide) soit sous sa forme sécrétée, soit sous forme de protéine de surface ont été utilisées afin de traiter une vaginite expérimentale murine causée par Candida albicans. […].

Choc septique : les promesses des anti-MIF

Caducee.net, le 01 février 2000 : La neutralisation de la cytokine MIF (macrophage migration inhibitory factor) par des anticorps permet d’augmenter la survie de souris atteintes de sepsis sévère, révèlent des chercheurs allemands et suisses dans une étude parue dans Nature Medicine. L’administration d’anticorps anti-MIF pourrait constituer une nouvelle approche thérapeutique dans le choc septique. […].

Le NIHR annonce une étude pionnière visant à mettre à l'épreuve un nouveau traitement du syndrome de Sjogren

NIHR, le 09 décembre 2014 : L'étude testera un nouveau traitement à base d'anticorps, qui possède le potentiel de soulager les souffrances des personnes atteintes du syndrome de Sjogren, une affection dans laquelle le système immunitaire corporel attaque les glandes qui secrètent des fluides, tels les larmes et la salive. Le syndrome de Sjogren est la deuxième affection auto-immune la plus courante après la polyarthrite rhumatoïde. Cette affection demeure cependant encore insuffisamment reconnue et sous-traitée, avec uniquement un soulagement des symptômes notamment via des larmes artificielles. Les femmes représentent environ 90% des cas. […].

Human Genome Sciences et GlaxoSmithKline annoncent l'octroi par la FDA du statut de « revue prioritaire » au BENLYSTA® (belimumab) en tant que traitement potentiel du lupus érythémateux disséminé

Businesswire, le 19 août 2010 : La demande de licence d'autorisation de produit biologique (Biologics License Application - BLA) pour le belimumab a été transmise à la FDA le 9 juin 2010, et inclut les résultats de deux essais pivots de phase III qui ont impliqué le traitement de 1 684 patients présentant des auto-anticorps et étant atteints de LED. HGS a conçu le programme de phase III du belimumab en collaboration avec GSK et d'éminents experts internationaux du LED, et en consultation avec la FDA. […].

Les plus