nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Astrocytes

21 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Stimuler les astrocytes dans la maladie d’Alzheimer ?

Caducee.net, le 03 mars 2003 : La maladie d’Alzheimer se caractérise par des dépôts de peptides beta-amyloïdes. Des chercheurs ont montré que les astrocytes étaient capables de réduire ces dépôts, ce qui suggère de nouvelles voies d’interventions contre la maladie d’Alzheimer. […].

Cellules gliales : Finis les rôles de figuration

Caducee.net, le 08 décembre 2008 : Le travail publié cette semaine dans Science par Nathalie Rouach et Christian Giaume (Directeur Unité Inserm 840 "Communication jonctionnelle et interactions entre réseaux neuronaux et gliaux") et leurs collaborateurs démontre que l'organisation en réseau d'une population de cellules gliales, les astrocytes, joue un rôle important dans l'apport de substrats énergétiques qu'ils fournissent aux neurones. Cette fonction nutritive est dépendante de l'activité neuronale. Elle permet de maintenir la transmission synaptique dans des conditions d'hypoglycémie. Elle intervient également dans un modèle d'épilepsie, ce qui suggère que ces réseaux gliaux pourraient représenter une cible alternative d'intervention thérapeutique pour certaines neuropathologies. Les détails de ces résultats sont exposés dans l'édition du 5 décembre de la revue Science. […].

Cellules embryonnaires souches humaines différentiables en neurones chez la souris

Caducee.net, le 03 décembre 2001 : Des chercheurs américains et allemands ont réussi à implanter des cellules embryonnaires souches humaines, différenciées in vitro en précurseurs des cellules nerveuses, dans le cerveau de souris, et à les faire évoluer en cellules fonctionnelles (neurones et astrocytes) dans différentes régions du système nerveux central. […].

Alzheimer : vers une nouvelle classe d'anti-inflammatoires ?

Caducee.net, le 24 janvier 2002 : Des chercheurs américains et français ont synthétisé une nouvelle classe de molécules capables de réprimer certains processus inflammatoires retrouvés dans la maladie d'Alzheimer. Ces composés inhibent l'activation des cellules gliales (astrocytes et microglie) et empêchent la stimulation de la production d'interleukine-1bêta et de monoxyde d'azote. […].

Troubles du spectre de la neuromyélite optique : feu vert pour le UPLIZNA® (inébilizumab)

Troubles du spectre de la neuromyélite optique : feu vert pour le UPLIZNA® (inébilizumab)

Businesswire, le 02 mai 2022 : Horizon Therapeutics plc (Nasdaq : HZNP) a annoncé aujourd’hui l’approbation par la Commission européenne (CE) d’UPLIZNA® (inébilizumab) en monothérapie pour le traitement des patients adultes atteints de troubles du spectre de la neuromyélite optique (NMOSD) séropositifs aux IgG anti-aquaporine-4 (AQP4-IgG ), suite à l’avis favorable émis par le Comité des médicaments à usage humain de l’Agence européenne des médicaments le 11 novembre 2021. […].

Axiogenesis signe un accord de sous-licence pour des brevets de tests cellulaires avec GE Healthcare.

Axiogenesis, le 17 juillet 2015 : La principale capacité d’Axiogenesis est la fourniture de volumes illimités de cellules humaines tissu-spécifiques de grande pureté à des coûts compatibles avec les applications de dépistage. Il est dorénavant économique, durant le développement précoce de médicaments, d’utiliser des cellules humaines, non seulement pour les dépistages secondaires mais également dans les criblages à haut débit primaires. Ce changement de paradigme permet une identification précoce et plus précise des traitements sûrs et efficaces. […].

Les cellules souches neurales adultes se différencient aussi en neurones fonctionnels

Caducee.net, le 15 avril 2002 : Des chercheurs américains ont réussi à développer, à partir de cellules souches neurales de rat adulte, des réseaux de neurones fonctionnels in vitro. Leurs résultats, présentés en avance sur le site web de la revue Nature Neuroscience, s’ajoutent à ceux déjà publiés par ce groupe dans la revue Nature, et viennent renforcer l’idée que la médecine régénératrice du système nerveux n’est plus vraiment de la science fiction. […].

Œdème cérébral : la piste de l’inhibition d’un canal hydrique

Caducee.net, le 01 février 2000 : Des travaux sur des souris mutantes suggèrent qu’une voie entièrement nouvelle pourrait être utilisée pour réduire l’œdème cérébral, complication majeure des accidents vasculaires cérébraux, traumatismes crâniens, tumeurs cérébrales et de certains troubles métaboliques. L’approche thérapeutique consisterait à inhiber l’action de la protéine aquaporine-4 (AQP4), un canal membranaire laissant passer les molécules d’eau dans les cellules gliales. […].

Des molécules dérivées de plantes seraient des agents neuroprotecteurs

Caducee.net, le 09 octobre 2001 : Des chercheurs américains de San Francisco en Californie (EU) publient aujourd’hui leurs travaux dans la revue Proceedings of the National Academy of Science of the United States sur la capacité de deux molécules à réduire les dommages causés par un stress artificiel mimant ce qui se passe lors d’un AVC dans des cellules nerveuses de souris. […].

Greffe de cellules souches neurales chez la souris

Caducee.net, le 02 octobre 2002 : Une équipe de neurochirurgiens américains de Pennsylvanie a réussi à greffer chez la souris soumise à un traumatisme cérébral expérimental, des cellules souches neurales (CSN) à l’endroit de la lésion, qui ont survécu, se sont divisées en neurones et en cellules gliales, et ont permis une amélioration des fonctions motrices des animaux. […].

Le dévouement constant de Biogen Idec envers les personnes atteintes de sclérose en plaques est illustré par les données présentées lors de la 63e rencontre annuelle de l'Académie américaine de Neurologie

Businesswire, le 12 avril 2011 : « Les données présentées lors de la rencontre annuelle de l'Académie américaine de Neurologie illustrent la vaste portée de l'engagement actuel de Biogen Idec envers la communauté des patients atteints de sclérose en plaques, » a déclaré Douglas E. Williams, Ph.D., vice-président exécutif, recherche et développement, chez Biogen Idec. « La sclérose en plaques affecte différemment chaque personne et, jusqu'à ce qu'un traitement curatif soit trouvé, Biogen Idec s'attache à encourager la recherche révolutionnaire et à poursuivre des thérapies hautement différenciées. Nos produits leaders du marché, TYSABRI et AVONEX, demeurent la norme en matière de soins dans le traitement et la gestion de la sclérose en plaques. Notre solide arsenal thérapeutique offre le potentiel de thérapies efficaces et pratiques, qui ciblent les diverses voies de la maladie, en répondant aux besoins uniques de chaque patient atteint de sclérose en plaques. » […].

Des neurones embryonnaires réactivent dans la moelle épinière lombaire un centre générateur de la marche chez des rats paraplégiques

Caducee.net, le 10 juillet 2000 : L’équipe du Pr Alain Privat (INSERM, Montpellier), en collaboration avec des chercheurs québéquois et parisiens, rapporte dans la revue Journal of neuroscience avoir réussi, chez des rats adultes, à localiser au niveau lombaire un centre générateur de la marché et à rendre à ces animaux une locomotion réflexe en procédant à une greffe de neurones embryonnaires producteurs de sérotonine. […].

Myéliniser les axones endommagés de la moëlle épinière grâce aux cellules souches embryonnaires

Caducee.net, le 23 mai 2000 : La transplantation d'oligodendrocytes issus de la culture de cellules souches embryonnaires permet, in vitro et in vivo, de remyéliniser les axones endommagés. Cette "néo-formation" de myéline a été réalisée chez le rat et la souris. Les chercheurs américains à l'origine de ces travaux publient leurs résultats dans le dernier numéro de Proceedings of the National Academy of Sciences. Ils estiment que cette approche fournit une alternative intéressante pour le traitement des maladies qui impliquent des processus de démyélination telles que la maladie d'Alzheimer, les leucodystrophies ou les lésions du système nerveux central. […].

Des cellules souches de primates obtenues à partir d'ovocytes non fécondés

Caducee.net, le 01 février 2002 : Des chercheurs sont parvenus pour la première fois à générer une lignée de cellules pluripotentes à partir d'ovocytes de primates non fécondés. Obtenues par parthénogenèse, ces cellules souches pluripotentes de primates sont capables de se différencier en une grande variété de lignées cellulaires. Dans une optique de thérapie cellulaire, cette approche (si elle est applicable à l'homme) éviterait d'avoir recours à des embryons matures et fonctionnels pour recueillir les cellules souches. […].

L’enzyme hème oxygénase-1 (HO-1) pourrait être un marqueur systémique de la maladie d’Alzheimer sporadique

Caducee.net, le 07 avril 2000 : Des chercheurs canadiens du Bloomfield Centre for Research in Aging, du Lady Davis Institute for Medical Research, et des départements des Neurosciences cliniques, de médecine, et de gériatrie du Sir Mortimer B. Davis Jewish General Hospital de Montréal rapportent dans le dernier numéro de la revue ‘Neurologie’ que les taux plasmatiques et dans le liquide céphalo-rachidien de l’hème oxygénase-1 (HO-1), mais également les taux d’ARN messager de l’OH-1 dans les lymphocytes, sont diminués chez les personnes ayant une maladie d’Alzheimer sporadique. […].

Des cellules souches de la moelle osseuse capables de vasculariser la rétine

Caducee.net, le 29 juillet 2002 : Une équipe de scientifiques du Scripps Research Institute (La Jolla, Californie, EU) a montré chez la souris qu’un certain type cellulaire issu de lignées de cellules souches non hématopoïétiques provenant de la moelle osseuse adulte, pouvait coloniser in situ la rétine et promouvoir la néovascularisation de cette dernière. Des perspectives thérapeutiques pour certaines rétinopathies humaines pourraient découler de cette découverte. […].

Intérêt de la transgénèse pour comprendre les maladies à prions

Hubert LAUDE, le 15 juin 2000 : Le point complet sur intérêt de la transgénèse pour comprendre les maladies à prions : . […].

L'EMA et la FDA acceptent les demandes de mise sur le marché du satralizumab de Chugai pour la maladie du spectre de la neuromyélite optique (NMOSD)

Chugai Pharmaceutical Co., Ltd., le 31 octobre 2019 : « La NMOSD est une maladie pour laquelle le besoin médical non satisfait est important, qui cause une déficience visuelle et un handicap moteur au cours de la progression de la maladie », a déclaré le Dr Yasushi Ito, vice-président exécutif de Chugai et co-directeur de l'unité Gestion des projets et du cycle de vie. « Le satralizumab est le médicament expérimental qui a démontré un effet thérapeutique cliniquement significatif à la fois en monothérapie et en traitement d'appoint au traitement de base. Nous collaborons avec Roche et avec les régulateurs pour fournir dès que possible cette nouvelle alternative de traitement aux patients. » […].

12
nuance

Les plus