nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Protéoglycanes

3 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Un grand pas en avant dans la recherche sur l'arthrose : les peptides de collagène bioactifs stimulent la régénération du tissu cartilagineux

PR Newswire, le 14 septembre 2009 : MONTRÉAL et KIEL, Allemagne, September 14 /PRNewswire/ -- Travaillant en collaboration avec l'Université de Kiel, des chercheurs du Collagen Research Institute (CRI) de Kiel ont démontré l'effet stimulant des peptides de collagène bioactifs spéciaux (FORTIGEL(R)) dans le cadre d'expériences menées sur des cellules. Le week-end dernier, le CRI a présenté les conclusions de ses recherches à l'occasion du congrès de l'Osteoarthritis Research Society International (OARSI) à Montréal. Les recherches réalisées par le CRI expliquent les conclusions d'un essai clinique mené conjointement par la Harvard Medical School et le Tufts Medical Center, également présenté lors du congrès. À l'aide de techniques d'imagerie (IRM) particulières, cet essai clinique a démontré que FORTIGEL(R) stimulait le métabolisme cellulaire et le cartilage de l'articulation du genou, en plus de favoriser la régénération du tissu cartilagineux. […].

Découverte d’un antigène responsable de polyarthrite rhumatoïde dans un modèle animal

Caducee.net, le 26 novembre 1999 : Des chercheurs travaillant à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire de Strasbourg annoncent avoir identifié l’antigène responsable d’une maladie articulaire mimant sur les plans clinique, histologique et immunologique la polyarthrite rhumatoïde. Surprise : l’expression de cet antigène est ubiquitaire, ce qui contredit le dogme d’une réaction autoimune spécifique des articulations. L’antigène est une enzyme glycolytique : la glucose-6-phosphate isomérase (GPI). […].

Nogo : une protéine inhibitrice de la régénération axonale

Caducee.net, le 28 janvier 2000 : Trois équipes indépendantes, suisse, britannique et américaine, rapportent dans Nature l’identification chez l’homme d’une protéine inhibitrice de la régénération axonale. Cette protéine, dénommée Nogo, est exprimée par les oligodendrocytes. Cette découverte pourrait ouvrir de nouvelles voies pharmacologiques pour le traitement des patients souffrant de lésions du système nerveux central. […].

nuance

Les plus