nuance

La listeriose

Actualités

Le 7 janvier 2000, le gouvernement français a lancé une "alerte grave" dans toute l'Europe. Six cas de listériose ont en effet été découverts ces derniers jours en France : deux personnes sont mortes (un nouveau-né prématuré âgé de 20 jours et une personne de 75 ans), une est dans le coma.
A l'origine de ce drame : la consommation de produits de charcuterie de la société Coudray, filiale de Paul Prédault. Produits qui viennent d'ailleurs d'être retirés de la distribution.
Nous vous proposons de suivre avec nous l'actualité de ces derniers jours.

Dépêches

Alerte à la listériose
Communiqué de presse du gouvernement du 6 janvier 2000 annonçant le retrait de la vente des lots de rillettes et langotines de la société Coudray. L'alerte grave à la listériose est donnée. Une cellule de crise associant ministère, Institut Pasteur de Paris et Institut de veille sanitaire est en place.


FOCUS - France - Interrogations sur l'épidémie de listériose
D'après Ouest France, la société Coudray savait que la bactérie Listéria avait été décelée dans ses produits.En dépit du risque encouru, il semblerait qu'aucune mesure n'est été prise.

Dans la Presse

Presse générale

Epidémie de listériose : 6 cas au 7 janvier
Six cas de listériose ont été signalés à l'Institut de veille sanitaire
Communiqué de presse du 7 janvier 2000 de l'Institut de veille sanitaire

Une « alerte grave » à la listériose est lancée après deux décès
Ces deux dernières semaines, suite à deux personnes mortes de listériose, une cellule de crise et une "alerte grave" ont été lancées.
Le Monde daté du samedi 8 janvier 2000

La France lance une « alerte grave » à la listériose dans toute l'Europe
Le gouvernement a fait retirer du marché les produits de charcuterie de la société Paul Prédault. Six cas de listériose ont été déclarés et l'alerte grave a été étendue à l'échelon européen.
Le Monde daté du dimanche 9 janvier 2000

Le retour de la listériose
Le 7 janvier, le gouvernement français a annoncé une "alerte grave" à la listériose.
Le Monde daté du dimanche 9 janvier 2000

Listériose : Démenti de Coudray face aux accusations de Ouest-France
Ouest France accuse la société Coudray d'avoir été mis au courant, en novembre, par un laboratoire, de la découverte de Listeria dans un de ses prélèvements et de n'avoir pris aucune mesure.
Le Monde daté du dimanche 9 janvier 2000

Presse médicale

Le Quotidien du médecin
Pour retrouver les articles correspondants, taper Listériose dans la rubrique "rechercher", et dans la rubrique "depuis", sélectionner la période à laquelle correspond l'article.
Voir le document

Listériose : « alerte grave » après deux décès
Quatre premiers cas de listériose ont été déclarés le 29 décembre par l'Institut de veille sanitaire après examen à l'institut Pasteur. La source de contamination : des rillettes et langue de porc en gelée. Une cellule de crise a été rapidement mise en place et deux nouveaux cas ont été diagnostiqués. Par Christian Delahaye.
Le Quotidien du médecin N° 6619 du 10-Jan-2000, page 39

Listériose : les dates limites dans le collimateur
Selon l'enquête menée après la découverte de six cas de listériose, la chaine du froid semble être incriminée. Par Christian Delahaye
Le Quotidien du médecin N° 6621 du 12-Jan-2000, page 23

Epidémiologie

La répartition géographique de la maladie est mondiale mais elle semble être plus présente dans les pays industrialisés. De nombreux cas ont été notamment répertoriés en Europe et aux USA.

Ces derniers temps, la listériose a réalisé une progression épidémique non négligeable en France au point d'alerter les pouvoirs publics qui ont décidé de mettre en place une "cellule d'alerte".
Depuis l'arrété du 10 avril 1998, la listériose est soumise à déclaration obligatoire. Le Centre National de Référence des listeria (CNR) qui participe à la surveillance épidémiologique de la listériose a d'ailleurs fait paraitre dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire du 14 septembre 1999 les dernières données concernant la maladie en France.
En 1998, 230 cas sporadiques ont été recensés ce qui représente une incidence de 3,8 cas par million d'habitants. Les régions où l'incidence est la plus élevée sont l'Auvergne, la Basse Normandie et le Pays de Loire. La distribution trimestrielle montre une légère augmentation pour les 2ème et 3ème trimestres. Sur ces 230 cas, 47 sont des formes périnatales (la bactérie est isolée sur le site le plus souvent stérile d'une femme enceinte ou du nouveau-né ou du fStus, la mère et lenfant comptant pour un seul cas) et 183 des formes non périnatales (isolement dune souche de bactérie à partir, en principe, dun site normalement stérile). La distribution des formes non périnatales par âge a montré que 71 % des cas sont apparus après 60 ans, 25 % entre 21 et 60 ans et 4 % avant 20 ans. En 1996,1997 et 1998, le nombre de cas sporadiques de listeriose recensés par le CNR a été compris entre 220 et 230 cas. Les résultats de l'année 1998 confirment donc la baisse importante du nombre de ces cas observés depuis 1996. Cette baisse est due aux mesures relatives aux denrées alimentaires et aux recommandations aux populations à risque.

La bactérie Listeria monocytogenes

L'agent de la listériose est une bactérie : la bactérieListeria monocytogenesqui est une bactérie ubiquiste c'est à dire qu'on la retrouve partout dans l'environnement, dans le sol, la végétation, les fourages. Cette bactérie est considérée comme la seule pathogène parmis la douzaine d'espèces décrites. LaListeria monocytogenesest un bacille de petite taille, aéro-anaérobie facultatif, à Gram positif et mobile. La température de développement de cette bactérie se situe entre 3 et 5°C avec une température otpimale entre 30 et 37°C. Elle ne survit pas plus de 30 minutes à 60°C.
La période d'incubation peut-être longue : de quelques jours à plus d'un mois.
Les aliments de prédilection de la bactérie sont les produits laitiers, la charcuterie, les produits en gelée mais aussi les viandes, volailles, crudités, poissons et fruits de mer.

Transmission

La transmission de la bactérie chez l'homme se fait par voie digestive suite à l'absorption d'aliments contaminés. Il existe peut-être d'autres portes d'entrée à l'infection mais rien n'a encore été démontré. On pense notamment aux voies respiratoires supérieures.

Symptômes

Les personnes les plus exposées aux formes graves de la listériose sont les femmes enceintes, les nouveaux-nés, les personnes immunodéprimées et les personnes âgées.

La maladie peut commencer par l'apparition de symptômes semblables à ceux de la grippe c'est à dire crampes, maux de tête et fièvre persistante. D'autres symptômes peuvent aussi apparaître comme des symptômes gastro-intestinaux : nausées, vomissements, diarrhée,constipation.
Dans certains cas, ces symptômes peuvent être suivis de manifestations cliniques graves représentées par des septicémies, méningo-encéphalites et avortements. La maladie non traitée est alors particulièrement dangereuse, déclenchant très souvent chez une femme enceinte un accouchement prématuré et la mort de l'enfant dans 20 à 30 % des cas. En effet, la bactérieListeriaa une prédilection particulière pour les régions organiques que sont le système nerveux central et le placenta. Les atteintes cérébrales sont mortelles dans 20 à 30 % des cas.

Prévention

Les règles d'hygiène alimentaire doivent particulièrement être respectées.
Pour les sujets à risque, certains aliments doivent être évités comme le lait cru et les fromages à pâte molle. Il est recommandé de bien cuire les aliments d'origine animale, de laver soigneusement les légumes et de conserver les aliments crus séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés.

#COVID-19 : le point de situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2

Descripteur MESH : Infection , Femmes , Hygiène , Intoxication , Personnes , Poissons , Produits laitiers

PUBLICITE