nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Poissons

54 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les poissons gras associés à une réduction du risque de cancer du rein

Caducee.net, le 21 septembre 2006 : Une consommation plus élevée de poissons gras est apparue associée à une réduction du risque de carcinome à cellules rénales chez les femmes, d’après une étude préliminaire. […].

Le mercure contenu dans les poissons augmenterait le risque coronarien

Caducee.net, le 28 novembre 2002 : Deux études publiées aujourd’hui dans le New England Journal of Medicine posent la question de la toxicité du mercure comme facteur de risque coronarien. La première étude suggère que le mercure contenu dans certains poissons augmente le risque coronarien tandis que la deuxième ne retrouve pas cette relation, sans pour autant en écarter définitivement la possibilité. […].

Création d’un consortium américain sur la pollution des poissons et les risques pour l'alimentation

Caducee.net, le 29 octobre 2001 : L’université de l’Illinois dans le Wisconsin va fédérer un centre d’étude sur la contamination chimique des poissons et l’intoxication qui en résulte auprès des consommateurs. Les réfugiés des villes de Green bay et d’Appleton sont les principales cibles de cette intoxication par les composants polychlorés, les biphényls et les méthyles de mercure. […].

Perte de cheveux : des extraits de poissons contre l'alopécie

Caducee.net, le 30 mai 2013 : Lors du 7ème World Congress for Hair Research qui s’est tenu au début du mois de mai 2013 à Edimbourg en Ecosse, Viviscal a présenté les résultats d'une étude clinique sur l'impact d'un complément alimentaire à base de protéines marines sur 96 femmes souffrant d'alopécie.   […].

La listeriose

E.Faure, le 15 juin 2003 : Le 7 janvier 2000, le gouvernement français a lancé une "alerte grave" dans toute l'Europe. Six cas de listériose ont en effet été découverts ces derniers jours en France : deux personnes sont mortes (un nouveau-né prématuré âgé de 20 jours et une personne de 75 ans), une est dans le coma. A l'origine de ce drame : la consommation de produits de charcuterie de la société Coudray, filiale de Paul Prédault. Produits qui viennent d'ailleurs d'être retirés de la distribution. Nous vous proposons de suivre avec nous l'actualité de ces derniers jours. Dépêches […].

Poisson grillé ou poisson frit ?

Caducee.net, le 05 février 2005 : La consommation de thon ou d'autres poissons grillés ou cuits au four est associée à une diminution du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les personnes âgées, d'après les conclusions d'une étude parue dans les Archives of Internal Medicine. Par contre, les poissons frits ou en sandwich apparaissent associés à un risque plus élevé. […].

Evaluation des bénéfices nutritionnels et de l'exposition aux métaux lourds des forts consommateurs de produits de la mer

AFFSA , INRA, le 27 septembre 2004 : L’Institut national de recherche agronomique (INRA) lance aujourd’hui, avec l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), la première phase d’une étude nationale relative aux bénéfices nutritionnels et aux éventuels risques liés à la consommation de poissons et produits de la mer. Cette étude financée par la Direction générale de l’alimentation (DGAL) du Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche et des affaires rurales s’inscrit dans le cadre d’une politique de surveillance et de prévention en santé publique. […].

Les conséquences de Tchernobyl affectent encore l'environnement

Caducee.net, le 11 mai 2000 : Les effets de l'accident de Tchernobyl se font encore sentir. Des mesures de la concentration en césium 137 indiquent que certaines mesures de restrictions en vigueur en Angleterre devront être appliquées pendant encore 10 à 15 ans. Dans certaines régions de l'ancienne Union Soviétique, la consommation de baies, de champignons et de poissons devrait être interdite pendant encore 50 ans. […].

Les niveaux plasmatiques d’acides gras Omega-3 liés à une diminution du risque de mort subite d’origine cardiaque chez l’homme sain

Caducee.net, le 11 avril 2002 : Après deux publications sur le sujet cette semaine dans le journal Circulation puis le lendemain dans le JAMA, c’est au tour de la revue médicale du New England Journal of Medicine de faire état d’une étude sur les effets cardiovasculaires protecteurs des acides gras poly-insaturés de la série n-3 (dits Omega-3, retrouvés en abondance dans les poissons des mers froides), cette fois-ci chez l’homme sain, après les femmes saines (voir dépêche Caducee) et les hommes à risque cardiovasculaires (voir dépêche Caducee). Les Omega-3 auraient la propriété de réguler les arythmies cardiaques à l’origine des morts subites. […].

Le poisson, c’est bon…même pollué ?

Caducee.net, le 26 février 2006 : Malgré la contamination de certaines espèces en mercure, PCBs et diverses toxines, les avantages apportés par la consommation régulière de poissons surpassent les risques imputables à ces substances, d’après un groupe de scientifiques réunis au congrès de l’AAAS, l’association américaine pour le progrès de la science. […].

Le fer : la carence la plus répandue

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Le fer est une substance nutritive vitale. Les aliments les plus riches en fer sont les viandes rouges ; on le trouve aussi dans les poissons gras, les abats de poulet et de dinde, certains types de noix ou de graines, les fruits secs, les légumes vert foncé et les céréales enrichies du petit déjeuner. […].

Effets cardiovasculaires protecteurs précoces des acides gras Omega-3 chez les patients à risque

Caducee.net, le 09 avril 2002 : Plusieurs études ont déjà montré les effets cardioprotecteurs des acides gras poly-insaturés de la série n-3 (appelés Omega-3, voir dépêches du 20/04/2001 et du 17/01/2001) présents dans les huiles de certains poissons comme le saumon. Une équipe italienne a montré que l’apport exogène de faibles quantités d’acides gras Omega-3 à des patients venant de subir un infarctus du myocarde (IDM), réduisait le risque de mortalité globale et de mort subite provoquée par les arythmies chez ces patients. […].

Les plantes génétiquement modifiées pourraient réduire les allergies dans l'avenir.

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Contrairement aux croyances populaires concernant les aliments contenant des additifs et des arômes artificiels, ce sont les aliments naturels qui sont responsables de la majorité des cas d'allergies. De fait, tout aliment contenant des protéines est susceptible de provoquer des réactions allergiques chez certaines personnes, et si les plantes de grandes cultures contiennent des dizaines de milliers de protéines, seules certaines d'entre elles ont des propriétés allergéniques. En Europe, 90% des allergies sont provoquées par des protéines contenues dans l'arachide, le lait de vache, les oeufs, le blé, le soja, les noix, le poissons et les fruits de mer. […].

Les acides gras Omega-3 protègent aussi les femmes des risques cardiovasculaires

Caducee.net, le 10 avril 2002 : Voici, après de nombreuses autres études montrant le rôle cardioprotecteur des acides gras omega-3 présents dans les poissons (voir dépêche du 9 avril 2002), une nouvelle recherche mettant en évidence cette fois-ci les effets de ces acides gras de la série n-3, chez les femmes. Publiés dans le JAMA, ces résultats mettent en évidence une nette réduction de la mortalité due aux maladies coronariennes chez les femmes. […].

Le régime méditerranéen réduit le risque de décès après une crise cardiaque

Caducee.net, le 13 novembre 2000 : Chez les personnes qui ont eu une crise cardiaque, un régime alimentaire riche en huile d'olive, poissons, fruits et légumes est associé à une réduction du risque de décès par la suite. Ce résultat a été présenté à la Nouvelle Orléans par des médecins italiens lors des Sessions scientifiques de l'American Heart Association. […].

Poisson et prévention cardiovasculaire

Caducee.net, le 01 mars 2001 : Les personnes âgées ont un risque plus faible de succomber à une crise cardiaque si elles consomment du poisson gras au moins une fois par semaine. Ce sont les résultats d’une étude présentée cette semaine à la Conférence annuelle de l’American Heart Association sur la prévention et l’épidémiologie des maladies cardiovasculaires. […].

Le mercure : un facteur de risque cardiovasculaire

Caducee.net, le 25 avril 2002 : La consommation de poisson contaminé par du mercure augmenterait le risque de décès cardiovasculaire chez les hommes. Ceci est la conclusion d'une étude finlandaise qui a comparé le risque cardiovasculaire en fonction de la quantité de mercure retrouvée dans les cheveux (un marqueur de la contamination) et de la quantité de poisson consommée. […].

La consommation de poisson réduit le risque de démence

Caducee.net, le 28 octobre 2002 : Les personnes âgées qui consomment du poisson ou des produits de la mer au moins une fois par semaine ont moins de risques de développer une démence comme la maladie d’Alzheimer. Ceci est la conclusion d’une étude française publiée dans le British Medical Journal du 26 octobre. […].

nuance

Les plus

123