Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Femmes

1834 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

« Femmes Contre le Cancer du Col » - un nouveau réseau international engagé à rendre les femmes plus fortes grâce à la formation

PR Newswire, le 12 novembre 2008 : NICE, France, November 12 /PRNewswire/ -- Les résultats d'un nouveau sondage publiés aujourd'hui révèlent que des lacunes flagrantes au niveau des connaissances et des informations dont disposent les femmes concernant la prévention, les traitement et les conséquences du cancer du col de l'utérus les rendent inutilement inquiètes et anxieuses.(i) Le cancer de l'utérus peut être évité dans la plupart des cas grâce à l'utilisation des outils puissants désormais disponibles. Cependant, en raison d'un manque de connaissances, d'informations et de ressources, près de 280 000 femmes meurent encore de cette maladie chaque année, ce qui en fait la deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes dans le monde.(ii),(iii),(iv) […].

L'influence de la planification familiale sur la vie des femmes

FIH, le 01 janvier 2000 : De nombreux chercheurs ont étudié l'influence exercée par certains facteurs de la vie des femmes sur leur emploi des contraceptifs. Mais quand le Projet d'études sur les femmes (Women's Studies Project -- WSP) fut lancé par FHI en 1993, c'est la relation inverse qui intéressait les enquêteurs, celle des répercussions de la planification familiale sur l'existence des femmes. […].

Savoir répondre aux besoins des femmes maltraitées

FIH, le 01 janvier 2000 : Les prestataires de la santé reproductive sont bien placés pour aider les victimes de la violence au foyer. […].

Les femmes séropositives ont des besoins différents

FIH, le 01 janvier 2000 : Un counseling idéal devrait aborder les conséquences pour la santé d'une infection par le VIH.    […].

illustration

Sida : toujours la première cause de mortalité pour les femmes dans le monde

AIDES, le 06 mars 2019 : 51% des personnes vivant avec le VIH dans le monde sont des femmes. En 2019, le sida est toujours la première cause de mortalité pour les femmes de 15 à 49 ans. A l’occasion du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, AIDES et Coalition PLUS interpellent Emmanuel Macron sur la situation des femmes face au VIH dans le monde et sur la nécessité d’accroitre l’aide internationale. […].

Le dépistage de la trisomie 21 est-il bien compris par les femmes ?

Caducee.net, le 09 février 2009 : Le dépistage de la trisomie 21 fait l'objet d'une règlementation spécifique en France imposant l'obtention du consentement écrit des femmes. Une étude menée par l'unité Inserm 912 "Sciences économiques et sociales, systèmes de sante, sociétés" et le Département de gynécologie-obstétrique de l'hôpital Poissy-Saint Germain dans les Yvelines révèle pourtant que les femmes sont susceptibles de mal comprendre les différentes étapes de ce dépistage. Les chercheurs montrent ainsi que la moitié des femmes qui ont accepté une échographie et un test sanguin n'avaient pas conscience qu'elles pourraient être amenées à prendre d'autres décisions : faire ou non une amniocentèse et, en cas de diagnostic avéré de trisomie 21, poursuivre ou interrompre leur grossesse. Ces travaux sont publiés en ligne dans la dernière édition de Prenatal Diagnosis. […].

Une étude mondiale démontre que la majorité des femmes atteintes d'ostéoporose n'ont pas conscience des risques accrus de fractures qu'elles encourent

PR Newswire, le 15 septembre 2008 : MONTRÉAL, September 15 /PRNewswire/ -- Les résultats d'une étude longitudinale mondiale sur l'ostéoporose chez les femmes (GLOW, de l'anglais Global Longitudinal study of Osteoporosis in Women) ont démontré que 55 % des femmes diagnostiquées ostéoporotiques ne pensent pas qu'elles encourent un plus grand risque de fractures que le reste des femmes. Cette dernière étude de GLOW, réalisée auprès de plus de 60 000 femmes âgées de plus de 55 ans, a été présentée aujourd'hui au 30e Congrès annuel de l'American Society for Bone and Mineral Research (ASBMR) (Société américaine de recherche sur la pathologie osseuse et minérale). […].

DIU : déconseillé en cas de risque accru de MST De récentes études suggèrent cependent que certaines femmes à risque d'infection puissent utiliser les DIU.

FIH, le 01 janvier 2000 : Les dispositifs intra-utérins (DIU) sont contre-indiqués ou peu souhaitables chez les femmes infectées par une maladie sexuellement transmissible (MST), notamment par le VIH, ou exposées au risque d'une telle maladie. […].

illustration

Les sages-femmes en grève du 22 au 25 octobre

Caducee.net, le 19 octobre 2021 : Et de quatre ! C’est le quatrième appel à la grève des sages-femmes depuis la rentrée de septembre. 4 nouvelles journées de mobilisation sont prévues du 22 au 25 décembre à l’appel de l’Union Nationale et Syndicale des Sages Femmes. […].

La contraception favorise les perspectives d'emploi

FIH, le 01 janvier 2000 : Mais les femmes qui font un travail rémunéré doivent toujours s'occuper des enfants et des tâches ménagères. […].

illustration

À 65 ans, l’espérance de vie sans incapacité s’élève à 11,2 ans pour les femmes et à 10,1 ans pour les hommes

DRESS, le 08 octobre 2019 : En 2018, tout juste un an sépare l’espérance de vie sans incapacité des femmes (64,5 ans) et des hommes (63,4 ans). L’indicateur de l’espérance de vie à la naissance s’établit lui respectivement à 85,3 ans et 79,4 ans pour la même année. Un double constat s’impose : les femmes vivent plus longtemps, mais ces années de vie supplémentaires se déroulent avec plus d’incapacités. […].

La chimiothérapie post-opératoire serait bénéfique aux jeunes femmes porteuses d'un cancer du sein

Caducee.net, le 21 février 2000 : Les jeunes femmes opérées d'un cancer du sein qui n'ont pas suivi de chimiothérapie post-opératoire présentent un risque accru de décès. Ces femmes doivent donc être considérées comme des patientes à haut risque chez lesquelles la chimiothérapie post-opératoire doit être fermement envisagée. […].

Contraceptifs oraux et risque de cancer du sein chez les femmes avec un antécédent familial

Caducee.net, le 11 octobre 2000 : La prise de contraceptifs oraux développés avant 1975 est associée à un risque accru de cancer du sein chez les femmes présentant des antécédents familiaux. Parmi les sœurs ou les filles de femmes avec un cancer du sein, la prise de ces contraceptifs multipliait par 3 le risque de développer un cancer du sein, par rapport à celles qui n'en utilisaient pas. […].

PerkinElmer sort le dosage du facteur de croissance placentaire (PlGF) sur DELFIA® Xpress pour la détection précoce de la prééclampsie chez les femmes enceintes

Businesswire, le 27 octobre 2010 : La prééclampsie précoce est une complication de la grossesse qui provoque une hypertension et des symptômes physiques associés ainsi que des dommages aux organes des femmes enceintes, causant des effets indésirables aux enfants à naître et aux nouveau-nés. La prééclampsie précoce peut provoquer l’accouchement avant la 34ème semaine et est historiquement difficile à prévoir. Bien qu’il n’existe aucune cure connue pour la prééclampsie, l’identification des femmes à risque à un stade précoce de leur grossesse peut permettre une intervention clinique efficace afin d’augmenter les chances d’avoir un accouchement réussi et de protéger la santé à la fois de la mère et de l’enfant. […].

Les isoflavones du soja ne modifient pas à long terme les taux d’hormones stéroïdiennes endogènes des femmes ménopausées

Caducee.net, le 20 décembre 2001 : Une étude américaine publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition a examiné les effets de la consommation des isoflavones présentes dans le soja, sur les niveaux d’hormones de femmes ménopausées, durant six mois. Les résultats ont montré que la balance hormonale stéroïdienne de ces femmes n’est pas modifiée. […].

La surcharge pondérale explique en partie le risque accru de diabète chez les femmes afro-américaines

Caducee.net, le 04 mai 2000 : Les femmes afro-américaines ont deux fois plus de risques de développer un diabète de type 2 que les femmes américaines de type caucasien. Une étude parue dans le JAMA montre que la moitié de ce risque accru est imputable à des facteurs qui peuvent être corrigés : obésité, tension artérielle élevée et mauvaise hygiène alimentaire. […].

Les femmes attirées par l’ ‘odeur immunologique’ de leur père ?

Caducee.net, le 25 janvier 2002 : Une étude publiée dans la revue Nature Genetics montre que des femmes à qui l’on a fait sentir des odeurs présentes sur les vêtements de différents hommes, choisissent par ordre de préférence ceux contenant les odeurs de personnes dont le système HLA est proche de celui hérité du père de ces femmes. […].

Chez les femmes, la caféine a un effet protecteur pour la mémoire

, le 01 janvier 2006 : Karen Ritchie et son équipe travaillent sur les facteurs en cause dans le vieillissement cognitif. De fortes présomptions pesaient sur la caféine depuis qu'il avait été suggéré par des études sur les animaux que la caféine, en agissant sur les récepteurs d'adénosine, minimisait les dommages au cerveau. A partir d'une étude de cohorte baptisée 3C, menée à Montpellier, Dijon et Bordeaux (Karen Ritchie coordonne le centre de Montpellier), les chercheurs ont étudié le lien entre consommation de caféine et performances cognitives (mémoire, langage, logique…). A partir des données recueillies pendant 4 années auprès de 7000 personnes, 4197 femmes et 2820 hommes âgés de 65 et plus, ils ont créé un modèle statistique. Après l'avoir ajusté en fonction des autres facteurs pouvant influencer les performances cognitives (âge, éducation, pression artérielle, maladies cardiovasculaires, dépression, incapacités…), ce modèle mathématique a permis de montrer que la caféine avait un effet protecteur, chez les femmes seulement. […].

Les plus