nuance

L'influence de la planification familiale sur la vie des femmes

La question fondamentale était de savoir si les femmes estimaient bénéficier des méthodes et des services de planification familiale, et, dans l'affirmative, de quelle manière. En collaboration avec le personnel du WSP, des chercheurs de différents pays se sont alors rendus directement auprès des intéressées pour connaître leur opinion et pour savoir quels thèmes leur semblaient les plus importants à étudier.

En utilisant des méthodes de recherche à la fois qualitatives et quantitatives, vingt-six études sur le terrain ont ainsi été menées dans 10 pays en développement très distincts les uns des autres. Les femmes participant à cette recherche ont pu partager leurs opinions sur la planification familiale en remplissant des questionnaires et en s'exprimant au sein de discussions de groupe dirigées ou au cours d'entretiens détaillés. Soutenu par l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), le projet a aussi permis de mener des analyses secondaires dans quatre pays.

Le projet ne s'est pas limité à la seule étude de l'impact de la planification familiale sur la santé féminine. Il a aussi tenu à examiner comment l'expérience des femmes en matière de planification familiale (emploi ou non-emploi de contraceptifs, grossesses et maternités, relations avec les programmes de santé reproductive et de planification familiale) peut modifier d'autres aspects de leur vie et leur rôle au plan individuel, familial ou communautaire. Certaines études ont inclu des entretiens avec les proches (mari ou partenaire, parents, beaux-parents), afin de déterminer l'influence de ces relations et des rapports d'autorité au sein du cercle familial sur la connaissance et l'utilisation des moyens contraceptifs par les femmes.

La diversité des thèmes de recherche retenus pour le projet reflète celle des préoccupations des femmes :

  • influence des opinions masculines sur le comportement des femmes en matière de contraception (Bolivie)
  • répercussions de la planification familiale sur la vie privée des femmes (Indonésie)
  • effets de la ligature des trompes sur la qualité de la vie (Brésil)
  • conséquences sociales et comportementales des grossesses non désirées (Egypte)
  • influence du sexe de la personne interrogée sur les opinions des adolescents en matière de sexualité (Jamaïque)
  • influence de la planification familiale sur l'estime et l'image de soi chez les femmes (Corée du Sud)
  • conséquences d'un recours à la planification familiale dans le monde professionnel féminin (Philippines)
  • planification familiale et participation féminine aux programmes de développement (Zimbabwe)
  • stratégies adoptées par les nouvelles utilisatrices de moyens contraceptifs face à une opposition familiale ou communautaire (Mali)
  • planification familiale et différences de génération (Chine)

La sélection de ces thèmes et d'autres sujets de recherche s'est faite grâce à des comités consultatifs établis dans tous les pays participant au projet. Chercheurs, décideurs et prestataires, de même que défenseurs de la santé des femmes ont formé les trois piliers de ces comités, qui ont joué un rôle primordial, notamment dans les cas d'études multiples. Ce sont ces comités qui ont organisé le calendrier de la recherche, qui ont suivi le travail sur le terrain et se sont chargés de la diffusion des résultats obtenus.

Pour guider les recherches et l'analyse des données, les responsables du projet ont développé un cadre de travail inspiré de modèles et de travaux antérieurs. Ce cadre a su intégrer les aspects complexes de la vie des femmes, tenir compte de la possible influence de facteurs externes importants comme le climat sociopolitique ou les normes sociales et culturelles séparant les sexes, et placer la planification familiale dans le contexte plus large des besoins en santé reproductive des femmes.

Des conclusions de portée universelle

Les résultats du projet montrent les différences de perception existant entre hommes et femmes, et, chez ces dernières, les différences de perception dues à l'âge, à la culture, au lieu de résidence, à la classe socio-économique, à la religion ou encore aux conventions imposées aux sexes. Ces études ont permis de formuler seize conclusions communes à tous les pays.

Deux conclusions générales s'imposent. D'une part, les modèles sociaux et culturels imposés à chaque sexe influencent fortement les expériences des femmes en matière de planification familiale. D'autre part, la planification familiale touche la vie des femmes à plusieurs niveaux, au plan familial comme au plan économique ou communautaire. Les autres conclusions, plus spécifiques, concernent les avantages et les inconvénients de la planification familiale pour les femmes, les obstacles aux avantages offerts par la contraception ou encore l'amélioration des prestations.

Avantages pour les femmes

  • La plupart des femmes sont convaincues que l'utilisation de la contraception et que le choix d'une famille moins nombreuse s'accompagnent des avantages économiques et des bienfaits pour la santé.
  • La planification familiale élimine la peur d'une grossesse non désirée et peut améliorer la vie sexuelle, les relations au sein du couple et le bien-être de la famille.
  • Dans les régions offrant des emplois, les utilisatrices d'une méthode contraceptive sont souvent celles les plus susceptibles de profiter des occasions professionnelles existantes.
  • La planification familiale aide les femmes à mieux jouer leurs rôles d'épouse et de mère, mais elle ne constitue qu'un des éléments nécessaires pour obtenir une égalité des chances vis-à-vis des hommes.

Inconvénients pour les femmes

  • Pour bien des femmes, les effets secondaires des méthodes contraceptives sont un souci majeur.
  • La vulnérabilité des femmes peut être accrue quand elles optent pour la planification familiale malgré l'opposition de leur partenaire ou de tiers.
  • Dans certains contextes, le choix d'une famille moins nombreuse constitue une remise en cause des rôles traditionnels et peut exposer les femmes à certaines difficultés.

Obstacles aux avantages offerts par la contraception

  • Des obstacles d'ordre social, politique ou économique peuvent empêcher les femmes de bénéficier des avantages de la planification familiale.
  • Ces avantages sont aussi réduits quand les méthodes contraceptives sont inefficaces, utilisées incorrectement ou irrégulièrement, ou abandonnées prématurément (avant qu'une grossesse soit désirée).
  • Chez certaines adolescentes, la grossesse peut être voulue.
  • Les membres de la famille, notamment le mari, ont une influence majeure sur l'expérience des femmes en planification familiale.
  • La planification familiale n'est souvent adoptée qu'à un âge déjà avancé.

Amélioration des prestations

  • Bien que l'homme joue souvent un rôle dominant au sein de la famille, les programmes de planification familiale tendent pourtant à le marginaliser.
  • En règle générale, les femmes sont satisfaites des services de planification familiale, mais elles souhaitent un plus grand nombre de prestataires féminins, un meilleur soutien affectif, une assistance en cas d'effets secondaires et une information plus complète sur les méthodes contraceptives.

Ces thèmes sont présentés en plus grand détail dans le rapport de synthèse du projet, intitulé Women's Voices, Women's Lives: The Impact of Family Planning ..

L'un des principaux buts du projet a été d'inciter les responsables à exploiter les résultats de la recherche pour améliorer les prestations en santé reproductive chez la femme. Ces résultats sont en effet d'une importance incontestable pour les politiques et les programmes de santé.

Le counseling en matière de contraception doit par exemple tenir compte des normes culturelles et sociales propres à chaque sexe, des obstacles soulevés par ces normes ainsi que des avantages réels apportés à la femme par la planification familiale. Il faut aussi chercher à créer des réseaux d'entraide permettant aux nouvelles utilisatrices d'une méthode contraceptive d'être conseillées par des femmes plus expérimentées sur les effets secondaires vécus au quotidien.

Un effort d'information des partenaires masculins et des autres membres influents de la famille doit également être entrepris pour les éduquer en planification familiale. Il faudrait aussi former les prestataires à la prise en charge des utilisatrices souffrant d'effets secondaires.

Par ailleurs, le counseling ne doit pas souligner uniquement les avantages offerts par la contraception au plan économique et de la santé : il est aussi important de mettre l'accent sur l'amélioration des relations conjugales. L'éducation à la vie familiale doit commencer tôt.

Le projet a montré que si les femmes connaissent les nombreux avantages offerts par la contraception, elles n'en ignorent pas les possibles inconvénients, comme une désapprobation familiale ou l'apparition d'effets secondaires, qui peuvent les décourager de vouloir maîtriser leur fertilité.

Pour pouvoir offrir les services qui répondent aux besoins des clientes et finalement exercer une influence positive sur leur qualité de vie, les programmes de planification familiale doivent s'efforcer de comprendre la complexe réalité de l'existence des femmes et les facteurs influençant leur santé reproductive.

-- Nancy Williamson, PhD
Ancienne directrice du Women's Studies Project de FHI

 

Note : Nancy Williamson a dirigé le Women's Studies Project depuis sa création jusqu'au mois d'août dernier. Elle travaille aujourd'hui en tant que conseillère dans le cadre du projet Frontiers in Reproductive Health, dont les bureaux sont à Washington et auquel collaborent FHI, l'école de santé publique de Tulane University, ainsi que le Population Council.

Network, été 1998, Volume 18, Numéro 4 .
img
© Copyright 1999, Family Health International (FHI)





Descripteur MESH : Femmes , Vie , Contraceptifs , Emploi , Santé , Recherche , Famille , Contraception , Programmes , Méthodes , Santé reproductive , Sexe , Grossesse , Rôle , Services de planification familiale , Membres , Parents , Travail , Perception , Hommes , Population , Qualité de vie , Zimbabwe , Questionnaires , Religion , Santé des femmes , Santé publique , Sexualité , Vie privée , Washington , Bolivie , Éléments , Brésil , Chine , Climat , Comités consultatifs , Comportement , Connaissance , Corée , Diffusion , Éducation , Politique , Face , Grossesse non désirée , Indonésie , Jamaïque , Joue , Ligature , Mali , Peur

PUBLICITE