Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Contraception

211 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Révéler les « secrets » de la contraception d’urgence

FIH, le 01 janvier 2000 : Beaucoup de prestataires et d’utilisatrices potentielles sont peu informés sur la contraception d’urgence.  […].

Mise-à-jour sur la contraception : Les besoins en contraception passé la quarantaine

FIH, le 01 janvier 2000 : Après quarante ans, les femmes et les hommes continuent à être féconds et sexuellement actifs et jusqu'à cinquante pour cent des femmes peuvent tomber enceintes bien au-delà de 40 ans. Toutefois, les risques de santé liés à la grossesse augmentent considérablement pour ce groupe d'âge, comparés aux risques courus par les femmes plus jeunes. Les avantages et inconvénients des différentes méthodes de contraception, y compris la stérilisation, sont discutés dans ce bulletin.  […].

Introduction : La contraception post-coïtale

FIH, le 01 janvier 2000 : La contraception d’urgence permet de prévenir la grossesse après une relation non protégée ainsi qu’en cas d’échec ou de mauvaise utilisation du contraceptif habituel. Les rapports non protégés regroupent les relations forcées ainsi que les situations dans lesquelles aucune méthode n’est employée. La contraception d’urgence s’apparente à une méthode de « deuxième chance ». […].

Essure® veut briser le tabou de la contraception définitive

Businesswire, le 08 mars 2010 : « A 38 ans, j'ai déjà 3 enfants. Après une expérience malheureuse avec ma méthode de contraception précédente ayant entrainé une grossesse non désirée, j’ai décidé de recourir à la méthode de contraception définitiveEssure® ». Bien que Valérie ait été certaine de ne plus vouloir d’enfant et qu’elle ne supportait plus les contraintes de la pilule, la décision de choisir ce mode contraception a pris du temps. Mais, le 22 février, elle s’est rendue chez son gynécologue obstétricien pour une procédure Essure. Une heure plus tard, elle rentrait chez elle, en métro. […].

Comment améliorer la contraception d’urgence ?

FIH, le 01 janvier 2000 : La prolongation du délai et la prescription d’une dose unique figurent parmi les options actuellement à l’étude.  Afin d’améliorer la contraception d’urgence, les chercheurs s’efforcent de faciliter l’emploi des pilules en éliminant la nécessité d’une deuxième prise, de réduire les effets secondaires et de déterminer s’il ne serait pas possible de prolonger le délai de 72 heures qui est fixé à la mise en route de cette thérapie. […].

Qu'est-ce qui pousse les gens à changer de méthode de contraception ?

FIH, le 01 janvier 2000 : Certains utilisateurs modifient leurs objectifs en matière de PF, d'autres veulent éviter les effets secondaires.Il y a des individus qui choisissent une méthode de contraception et qui continuent de l'utiliser tout au long de leur vie reproductive. Il y en a d'autres qui changeront de méthode plusieurs fois. […].

La contraception d'urgence comme méthode d'appoint

FIH, le 01 janvier 2000 : Pour aider les couples qui utilisent les préservatifs masculins à éviter une grossesse non désirée, certains experts en matière de santé recommandent l'usage d'une contraception d'urgence en tant que méthode d'appoint de planification familiale. Des contraceptifs oraux peuvent être fournis aux femmes à l'avance, en tant que contraceptif de secours. […].

illustration

Sexualité : la contraception masculine

AFU, le 20 novembre 2021 : Éternelle Arlésienne, la contraception masculine tarde à se mettre en place. La demande sociétale est pourtant forte. Où en sommes-nous ? […].

La contraception d'urgence

F.Campagne, le 15 juillet 2000 : Chaque année 10 000 adolescentes sont confrontées à une grossesse précoce. Pour faire baisser ce chiffre et celui du nombre davortements chez les adolescentes (6700 par an), la ministre déléguée à lEnseignement scolaire avait autorisé les infirmières scolaires à délivrer dans les collèges et les lycées, "la pilule du lendemain". Le Conseil d'Etat vient de la retirer, car cette autorisation, effective depuis la circulaire Royal du 6 janvier, est contraire à la loi de 1967 sur la contraception. «En confiant le rôle de prescription et de délivrance du "Norlevo", contraceptif d'urgence, aux infirmières scolaires, le ministre délégué à l'Enseignement scolaire a méconnu la loi Neuwirth qui impose que les contraceptifs hormonaux soient délivrés en pharmacie sur prescription médicale ou par un centre de planification familiale». […].

De la réversibilité de la contraception hormonale masculine

Caducee.net, le 30 avril 2006 : Une revue des essais cliniques menés sur la contraception hormonale masculine indique qu’il suffit de quelques mois après l’arrêt du traitement pour observer un retour à une concentration normale en spermatozoïdes. Ainsi, la moitié des hommes retrouvaient en trois mois et demi une concentration en spermatozoïdes compatible avec un retour à la fertilité. […].

Accès et succès vont de pair

FIH, le 01 janvier 2000 : Subordonner la contraception d’urgence à la délivrance d’une ordonnance, c’est compromettre l’efficacité de la méthode.    […].

Quelles options pour une contraception d’urgence ?

Caducee.net, le 06 décembre 2002 : Les résultats d’une étude publiée dans le Lancet suggèrent qu’il y a trois moyens efficaces de contraception d’urgence après un rapport sexuel. […].

Vers une contraception masculine non hormonale

Caducee.net, le 05 janvier 2000 : Une étude menée chez des souris mâles dont le gène codant pour un récepteur présent dans les canaux déférents a été inactivé laisse entrevoir la possibilité de développer un jour une contraception masculine non hormonale. […].

Mise à jour sur la contraception : Les avantages du système au lévonorgestrel

FIH, le 01 janvier 2000 : Le dispositif intra-utérin au lévonorgestrel, qui introduit un progestatif directement dans l'utérus, offre non seulement une haute assurance de fiabilité contraceptive, mais plusieurs autres avantages non liés à la contraception. Du fait qu'il libère le lévonorgestrel graduellement, on l'a baptisé «système intra-utérin» ou SIU, au lieu de dispositif intra-utérin (DIU). […].

L'impact de cinq affections courantes sur la contraception

FIH, le 01 janvier 2000 : Une femme avec une pression artérielle élevée (hypertension) sera plus limitée que d'autres femmes dans son choix d'une méthode contraceptive. Les options possibles dépendront des antécédents et de la gravité de la maladie, de la présence de complications (telles qu'une maladie vasculaire associée ou des organes atteints) et de la possibilité de surveiller sa tension artérielle. […].

La contraception chez les personnes handicapées

FIH, le 01 janvier 2000 : Les questions médicales liées aux handicaps doivent être abordées lors du counseling sur le choix d'une méthode. […].

La contraception favorise les perspectives d'emploi

FIH, le 01 janvier 2000 : Mais les femmes qui font un travail rémunéré doivent toujours s'occuper des enfants et des tâches ménagères. […].

Les plus