Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Epidémiologie et santé publique

705 résultats triés par date
affichage des articles n° 253 à 271

Le SNPST s’inquiète des risques d’un déconfinement massif et trop rapide du monde du travail.

Le SNPST s’inquiète des risques d’un déconfinement massif et trop rapide du monde du travail.

SNPST, le 30/04/2020 : Le Premier Ministre vient de présenter les principaux axes de déconfinement. À ce jour, et de façon générale, les conditions sanitaires et la configuration des entreprises ne permettent pas de respecter les principes de précautions élémentaires. La pénurie de masques est toujours là. Il est inquiétant de se reposer sur les masques grand public en milieu de travail quand la distanciation physique n’est pas assurée. Il ne semble pas exister de stratégie globale coordonnée de reprise du travail au niveau national ou régional. La question des transports n’est pas résolue. […].

Covid19 : certains patients excrètent le virus 5 semaines après les premiers symptômes

Covid19 : certains patients excrètent le virus 5 semaines après les premiers symptômes

Caducee.net, le 30/04/2020 : D’après les résultats préliminaires d’une étude menée par une équipe de médecins de l’hôpital de Tongli en Chine, les patients infectés par le Coronavirus pourraient excréter le virus jusqu’à 5 semaines après l’apparition des premiers symptômes. Si on ne sait pas si la charge virale est suffisante pour contaminer d’autres patients à ce stade, les autorités sanitaires, à la veille du déconfinement, seraient probablement bien inspirées de prendre en compte la méthodologie et les résultats de cette étude pour recommander ou non l’isolement des patients. […].

Covid-19 et lésions cutanées : Point d’étape 2 de l’enquête COVIDSKIN

Covid-19 et lésions cutanées : Point d’étape 2 de l’enquête COVIDSKIN

SFD, le 28/04/2020 : L’enquête COVIDSKIN a été lancée sous l’égide de la Société Française de Dermatologie, sous la forme d’appel à cas national permettant de recueillir et de documenter des manifestations cutanées pouvant être associées au COVID-19, afin de confirmer ou non ces associations et de préciser les liens éventuels. […].

Nous, médecins généralistes, demandons le port du masque obligatoire

Nous, médecins généralistes, demandons le port du masque obligatoire

Médecins généralistes, le 28/04/2020 : Plusieurs autorités sanitaires (l’Académie de médecine, la Société Française de Santé Publique, le centre européen de prévention et contrôle des maladies, comité scientifique COVID-19, etc.) ont souligné l’importance du port de masques ou d’ėcrans anti postillons (dits masques « grand-public ») pour limiter la propagation de l’épidėmie de coronavirus. De nombreux pays ont suivi ces avis. Pas la France. […].

Dépistage sérologique du COVID-19 : Abbott annonce la distribution de 6 millions de doses par mois en France de son réactif

Dépistage sérologique du COVID-19 : Abbott annonce la distribution de 6 millions de doses par mois en France de son réactif

ABBOTT, le 27/04/2020 : Abbott annonce aujourd’hui avoir reçu le marquage CE pour son test sérologique détectant les anticorps de type IgG développés contre le virus quand une personne a été infectée par le SARS-CoV-2. 4,5 millions de tests seront distribués en France d’ici fin mai et 6 millions les mois suivants. La spécificité et la sensibilité du test sont supérieures à 99 %, 14 jours et au-delà après l’apparition des symptômes. […].

L’Académie de médecine favorable à l’utilisation de Smartphones pour le suivi du déconfinement

L’Académie de médecine favorable à l’utilisation de Smartphones pour le suivi du déconfinement

Académie de Médecine, le 23/04/2020 : Le confinement strict a permis de freiner l’épidémie de Covid-19 en France. Le déconfinement progressif doit être suivi avec beaucoup d’attention pour détecter une éventuelle résurgence, tout en poursuivant les gestes barrières indispensables. Dès lors que les tests (PCR) de détection du virus sont largement disponibles, il est envisagé de détecter systématiquement toutes les personnes présentant des symptômes de Covid-19. […].

Le tabagisme quotidien serait corrélé à une forte diminution du risque de développer une forme symptomatique de COVID-19

Le tabagisme quotidien serait corrélé à une forte diminution du risque de développer une forme symptomatique de COVID-19

Caducee.net, le 23/04/2020 : Une étude française menée à l’AP-HP constate un faible nombre de fumeurs quotidiens parmi les malades de COVID-19 traités en ambulatoire ou à l’hôpital. Elle conclut même à une division par 5 du risque de développer une forme symptomatique du COVID-19. Si la fumée de tabac reste hautement toxique, la nicotine pourrait avoir un effet limitant le développement du coronavirus. Trois essais préventifs et thérapeutiques seront prochainement lancés pour tirer au clair cette hypothèse farfelue de prime abord. […].

Aplatir la courbe : une analyse comparative paneuropéenne sur la flambée épidémique du COVID-19

Aplatir la courbe : une analyse comparative paneuropéenne sur la flambée épidémique du COVID-19

PRNEWSWIRE, le 21/04/2020 : PARIS, 16 avril 2020 /PRNewswire/ -- Un nouveau rapport publié par le Bridge Tank compare la flambée épidémique du COVID-19 à travers dix principaux pays européens.  […].

#COVID-19  les patients atteints de maladies chroniques seront-ils les victimes collatérales de la pandémie ?

#COVID-19 les patients atteints de maladies chroniques seront-ils les victimes collatérales de la pandémie ?

PRNEWSWIRE, le 21/04/2020 : Carenity, une start-up de santé numérique spécialisée dans les études médicales, a utilisé sa plateforme pour aider à mesurer l'impact en temps réel de la pandémie de COVID-19 sur près de 400 000 patients atteints de maladies chroniques, y compris l'impact sur l'accès aux soins de santé et la qualité de vie. Pour analyser les données, Carenity s'est associée à Alira Health. […].

#Covid19 #Coronavirus : point de situation épidémiologique en Normandie

#Covid19 #Coronavirus : point de situation épidémiologique en Normandie

ARS, le 06/04/2020 : Au 19 mars en Normandie : 241 personnes ont été testées positives au COVID-19, dont 33 nouveaux cas depuis hier. […].

Covid-19 : la situation épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes

Covid-19 : la situation épidémiologique en Auvergne-Rhône-Alpes

ARS, le 06/04/2020 : D’après les données collectées et compilées par Santé publique France, ce mercredi 25 mars à 14 heures : 2 093 cas sont confirmés biologiquement au COVID-19 depuis le début de l’épidémie, en Auvergne-Rhône-Alpes (+ 236 cas/+ 13 % par rapport à la veille). […].

#COVID19 : le point de situation épidémiologique en Centre-Val de Loire sur le #coronavirus SARS-CoV-2

#COVID19 : le point de situation épidémiologique en Centre-Val de Loire sur le #coronavirus SARS-CoV-2

ARS, le 06/04/2020 : Depuis le vendredi 28 février 2020, 157 cas confirmés en région Centre-Val de Loire et un décès est à déplorer. […].

#COVID19 : L’académie de Médecine propose de rendre obligatoire le port de masques antiprojection « alternatifs » pour le public

#COVID19 : L’académie de Médecine propose de rendre obligatoire le port de masques antiprojection « alternatifs » pour le public

Académie de Médecine, le 03/04/2020 : Tirant les leçons de l'expérience de certains pays asiatiques face au covid-19, l’académie de Médecine recommande dorénavant de rendre obligatoire le port de masques « faits maison » pour le public lors des sorties pendant la période de confinement et même au-delà lors de la levée du confinement. Elle rappelle néanmoins que les masques FFP2 et chirurgicaux doivent en priorité être attribués aux établissements de santé et à la médecine de ville.  […].

Prévention du #COVID19 : faut-il porter un masque dans la rue ?

Prévention du #COVID19 : faut-il porter un masque dans la rue ?

Caducee.net, le 01/04/2020 : Alors qu’en France le port de masque n’est pas indiqué en population générale, des scientifiques de renom expliquent qu’il s’agit d’une grosse erreur de prévention face aux risques de transmission du coronavirus. […].

Automédication d’hydroxychloroquine : l’ARS signale des cas de toxicité cardiaque en Nouvelle-Aquitaine

Automédication d’hydroxychloroquine : l’ARS signale des cas de toxicité cardiaque en Nouvelle-Aquitaine

ARS, le 30/03/2020 : Des cas de toxicité cardiaque ont été signalés en Nouvelle-Aquitaine suite à des prises en automédication de Plaquenil® (hydroxychloroquine). Certains cas ont nécessité une prise en charge en réanimation. L’ARS Nouvelle-Aquitaine rappelle qu’en aucun cas l’hydroxychloroquine ne devrait être prise sans avis médical. […].

#COVID19 : les nuages de fumée de tabac et de vape potentiellement contagieux selon le CNCT

#COVID19 : les nuages de fumée de tabac et de vape potentiellement contagieux selon le CNCT

Caducee.net, le 28/03/2020 : Le tabagisme et le vapotage passifs pourraient selon le Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) augmenter les risques de contamination de COVID-19. Le CNCT exhorte les fumeurs et les vapoteurs à arrêter leur pratique addictive pour eux même et plus encore pour leur entourage. À défaut, il recommande une distance de sécurité de 10 mètres avec leurs proches pour éviter tout risque de contamination. […].

#COVID-19 : le point de situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2 dans le Grand Est

#COVID-19 : le point de situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2 dans le Grand Est

ARS, le 25/03/2020 : Au 24 mars à 14 h, 2722 personnes sont hospitalisées dans le Grand Est, dont 595 en réanimation soit 69 de plus qu’hier. 407 personnes sont mortes dans la région des suites du COVID-19, soit plus d’un tiers des décès en France, où le Covid-19 a fait 1 100 victimes. Cinq médecins, dont quatre de la région sont décédés ce week-end […].

#coronavirus : deux médecins décèdent le 22 mars des suites du COVID-19

#coronavirus : deux médecins décèdent le 22 mars des suites du COVID-19

Caducee.net, le 23/03/2020 : Dimanche 22 mars, le ministre de la Santé a annoncé le décès d’un médecin infecté par le nouveau coronavirus SARS-COV-2. Ce lundi en fin de matinée, une nouvelle victime a été confirmée dans les rangs des médecins hospitaliers. Si le niveau de contamination des soignants reste flou, ces deux décès pourraient bien augurer d’une funeste et triste série pour le corps médical. […].

Les plus