Coronavirus : la carte de prévalence des variants par Biogroup

illustrationBiogroup présente sa carte de prévalence des variants de la COVID-19 dans l’Hexagone à ce jour. Les données présentées sont issues des 712 laboratoires du groupement répartis sur l’ensemble du territoire national.

 

Cette large répartition et les volumes de tests RT-PCR traités permettent donc d’avoir une vision assez nette de la prévalence des différents variants en France. Depuis le 23 janvier, tous les tests RT-PCR positifs donnent lieu à un deuxième test qui recherche les mutations des variants Britannique (UK), Sud-Africain et Brésilien (SAB) : c’est ce que l’on appelle le criblage RT-PCR.

Sur la semaine du 1er au 7 février 2021, plus de 300 000 tests RT-PCR ont été réalisés :

  • Nombre de tests RT-PCR réalisés : 306 000
  • Nombre de tests RT-PCR positifs : 22 545
  • Patients atteints du variant UK : 3 360
  • Patients atteints du variant SAB : 313

La carte de prévalence des cas positifs avec le variant anglais

 

La carte de prévalence des cas positifs avec le variant brésilien

 

Le Dr Laurent Kbaier, biologiste chez Biogroup, conclut : « L’ouverture cette semaine de deux plateformes de criblage RT-PCR dans le Grand Est dédiées à la détection des variants nous a permis de faire le suivi de leur propagation dans cette zone particulièrement préoccupante. De ce fait, nous avons pu prévenir les autorités très rapidement. La rapidité de rendu des résultats est primordiale pour contrôler la diffusion des variants, et pouvoir traiter les criblages en local est un atout majeur. Beaucoup d’interrogations demeurent quant à la forte prévalence du variant SAB en Lorraine. Les enquêtes épidémiologiques permettront d’apporter des éléments de réponse. Mayotte est également très touchée par le variant SAB, expliquant les mesures plus strictes de confinement déployées. On constate une forte hétérogénéité des prévalences en fonction des départements, ce qui est assez classique au début des épidémies. En effet, la vitesse de propagation du virus n’est pas linéaire, cette dernière augmente au fur et à mesure du nombre de cas pour devenir exponentielle. Ainsi, les départements touchés les premiers voient leur prévalence augmenter de plus en plus vite. Au fur et à mesure que l’épidémie progresse, ces différences ont tendance à se réduire. »

Descripteur MESH : Prévalence , Virus , Éléments , Diffusion , Éléments de réponse , Recherche , Épidémies , France

1 réaction(s) à l'article Coronavirus : la carte de prévalence des variants par Biogroup

  • MyPassion

    Jacques Blanchart| mardi 16 février 2021- REPONDRE

    Bonjour
    Pouvez-vous me dire où l'on peut trouver ces cartes et mieux, ldes données correspondantes. J'ai essayé de voir sur le site de Biogroup mais je n'ai rien trouvé.
    Merci d'avance
    Jacques

Epidémiologie: Les +