Covid-19 : L’efficacité de la vaccination contre les formes graves confirmée sur plus de 22 millions de Français de plus de 50 ans

illustrationLa vaccination est efficace à plus de 90 % pour prévenir les formes graves de la Covid-19 chez les personnes de plus de 50 ans en France selon deux études du groupement d’intérêt public EPI-Phare. Ces études portent sur plus de 22 millions de personnes et sont les plus puissantes statistiquement qui ont été publiées à ce jour. Si elles confirment l’efficacité des vaccins pendant 4 à 5 mois après la vaccination sur les risques de formes graves et de décès, elles ne permettent pas encore de trancher sur l’intérêt d’une 3e dose après 6 mois ni sur l’efficacité des vaccins contre le variant Delta.

Deux études distinctes

EPI-Phare a mis en œuvre de façon simultanée deux études en vie réelle en utilisant les données du SNDS (Système National des Données de Santé) couplée à la base nationale VAC-SI, l’une chez 15,4 millions de personnes âgées de 50 à 74 ans l’autre chez 7,2 millions de personnes âgées de 75 ans et plus. Elles ont permis de comparer l’évolution de 7,7 millions de personnes vaccinées de plus de 50 à 74 ans à 7,7 millions de personnes de 50 à 74 ans non vaccinées. Pour les plus de 75 ans, 3,6 millions de personnes vaccinées ont été comparées à 3,6 millions non vaccinées.

Afin de rendre comparables les groupes « vaccinés » et « non vaccinés », EPI-Phare a constitué des couples (1 personne vaccinée et 1 personne non vaccinée), en appariant chronologiquement (du 1er février au 30 avril 2021) chaque sujet vacciné à un sujet non vacciné à la date de vaccination de même âge, sexe et région administrative. Les sujets non vaccinés ne pouvaient être appariés qu’à une seule personne vaccinée.

Les auteurs ont ensuite comparé les taux d’hospitalisation et de décès entre les deux groupes en redressant au préalable les résultats bruts obtenus pour éliminer les risques de biais liés aux comorbidités et au statut socio-économique des personnes appariées.

Environ 90 % d’efficacité contre les formes graves de la Covid-19 et les décès

Les résultats obtenus mettent en lumière une efficacité importante des trois vaccins Pfizer, Moderna et AstraZeneca, contre les formes graves de Covid-19 (hospitalisation pour Covid-19 et décès au cours d’une hospitalisation pour Covid-19), avec une réduction du risque d’hospitalisation à partir du 14e jour après l’injection de la seconde dose supérieure à 90 % dans les deux cohortes et pour chaque vaccin. 

L’efficacité du Corminaty de Pfizer vaccins ne semblait pas diminuer pendant la durée du suivi qui était de 4 à 5 mois. Pour les vaccins Moderna et AstraZeneca, le suivi était trop court pour pouvoir étudier leur effet à 4 ou 5 mois.

Premiers résultats à confirmer contre le variant Delta

Afin d’estimer l’efficacité des vaccins contre le variant Delta, une analyse spécifique a été mise en oeuvre entre le 20 juin et les 20 juillet 2021. Il en ressort une efficacité de 84 % dans la cohorte de 75 ans et plus et de 92 % dans la cohorte de 50 à 74 ans. Le vaccin de Pfizer serait sensiblement plus efficace que celui de Moderna dans la cohorte 75 . Si la période de suivi concernant le variant delta est trop courte pour en tirer des conclusions définitives, les premiers résultats sont particulièrement encourageants.

Avec 22,6 millions de personnes incluses dans les 2 études, l’EPI-PHARE a publié des analyses avec la plus grande portée statistique au monde. D’autres études similaires ont en effet été publiées, mais avec un nombre de personnes incluses moins important.

«Les études israéliennes sur le sujet, elles, ont inclus près de 6,5 millions de participants, les études britanniques 2,6 millions et les études nord-américaines 3,4 millions» explique Antoine Flahault pour lemonde.fr.

Le débat sur la 3e dose en suspens

Alors que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé le 4 octobre l’administration d’une troisième dose du vaccin Pfizer/BioNTech pour les plus de 18 ans, six mois après la deuxième dose, les deux études d’EPI-PHARE ne permettent pas de plaider en faveur d’une 3e dose.

Une étude américaine portant sur 3,4 millions de personnes vient par ailleurs de montrer que 6 mois après la seconde dose l’efficacité du Corminaty de Pfizer se maintient à 93 % pour la prévention des formes graves quel que soit l’âge des sujets étudiés et y compris contre le variant Delta.

 

 

Descripteur MESH : Vaccination , Personnes , Vaccins , France , Hospitalisation , Risque , Lumière , Sexe , Vie , Santé

3 réaction(s) à l'article Covid-19 : L’efficacité de la vaccination contre les formes graves confirmée sur plus de 22 millions de Français de plus de 50 ans

  • MyPassion

    Didier Caplane| mercredi 20 octobre 2021- REPONDRE

    Il semble bien que ces études n'ont pas fait l'objet d'une déclaration préalable. Elle n'ont d'autre part pas fait l'objet d'une évaluation par les pairs. Tout les ingrédients sont donc réunis, dès le départ, pour que l'on y rencontre nombre de biais méthodologiques. Autant dire que tout cela tient beaucoup plus du domaine de la propagande plutôt que de celui de la science.
  • MyPassion

    Thomas BONNET| mercredi 20 octobre 2021- REPONDRE

    D'accord avec le commentaire précédent.

    Par ailleurs, selon l'Insee (https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381474), il y avait au 1er janvier 2021 : 6,4 millions de personnes âgées de 75 ans et plus ! Pas 7,2 millions ! D'où viennent ces 800 000 personnes supplémentaires ?!

    Cela sent la fraude commandée à plein nez à mon avis !
  • MyPassion

    Françoise bernard-colombat| mercredi 20 octobre 2021- REPONDRE

    Vous avez tous les moyens intellectuels de faire une analyse critique de ces études avec l'aide d'un statisticien expert :
    La partie concernant EPI-Phare commence à 52:30
    https://www.youtube.com/watch?v=mtSRmw4qRvc&ab_channel=D%C3%A9coderl%27%C3%A9co

    et si elle n'est plus sur youtube : https://crowdbunker.com/v/yqEiFyLE



Epidémiologie: Les +