Epidémie de rougeole à Bordeaux : 77 cas recensés

illustrationC'est l'ARS de la nouvelle-Aquitaine qui s'alarme dans un communiqué de l'ampleur que semble prendre une épidémie de rougeole qui a commencé dans le campus universitaire en novembre et qui s'étend désormais à l'ensemble de l'agglomération bordelaise. Elle recommande à la population de se faire vacciner pour stopper l’épidémie et éviter des complications neurologiques graves, voire des décès.

Sur les 77 cas recensés, 12 ont fait l'objet d'une hospitalisation. Le virus semble toucher particulièrement les jeunes adultes et les enfants.

Dans son communiqué , l'ARS pointe du doigt la faible couverture vaccinale en Gironde qui n'est que de 80.3%, loin de l'objectif de 95% qui permet d'envisager l'éradication de la maladie.

On estime qu'un cas de rougeole peut contaminer entre 15 et 20 personnes dans son entourage pendant une période de 10 jours. La diffusion du virus est donc extrêmement rapide et c'est pour cette raison qu’elle fait partie des 33 maladies à déclaration obligatoire par les médecins auprès de l’ARS.

L'ARS invite la population bordelaise à vérifier l'état de sa vaccination et celle de ses enfants et rappelle la conduite à tenir en cas d'infection :
• éviter les contacts avec l’entourage (en particulier les enfants non vaccinés et les femmes enceintes),
• porter un masque par mesures de prévention,
• consulter son médecin traitant
• pour tous, de respecter les règles d’hygiène élémentaires

 

Voir aussi : La rougeole demeure endémique en France faute de couverture vaccinale suffisante 

Descripteur MESH : Rougeole , Population , Virus , Déclaration obligatoire , Diffusion , Femmes , Femmes enceintes , Hospitalisation , Infection , Maladie , Médecins , Personnes , Toucher , Vaccination

Epidémiologie: Les +