Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Hypertrophie ventriculaire gauche

7 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le récepteur PPARa semble impliqué dans certaines formes d'hypertrophie ventriculaire gauche

Caducee.net, le 22 janvier 2002 : Un allèle du gène du récepteur PPARa (peroxisome proliferator activated receptor alpha) retrouvé chez 20 % de la population pourrait expliquer pourquoi certains individus sont prédisposés au développement d'une hypertrophie ventriculaire gauche (HVG). […].

Le losartan plus efficace que l’aténolol dans certains cas

Caducee.net, le 25 septembre 2002 : Le groupe international de recherche pour l’étude LIFE (Losartan Intervention For Endpoint Reduction) a montré que dans le traitement de l’hypertension artérielle systolique isolée (HTASI) avec hypertrophie ventriculaire gauche (HVG), l’emploi du losartan est préférable à celui de l’aténolol en terme de mortalité et morbidité cardiovasculaires. Les résultats sont présentés aujourd’hui dans la revue médicale JAMA. […].

Une dose plus élevée du médicament Cozaar® (comprimés de losartan potassium) de Merck réduit sensiblement les décès et les hospitalisations dus à une insuffisance cardiaque lors d'une étude de recherche

Businesswire, le 17 novembre 2009 : L'utilisation du Cozaar n’est pas approuvée, peu importe l’indication, au dosage de 150 mg employé dans l’étude HEAAL. Le produit est un antagoniste de l’angiotensine II (AAII), un médicament cardiovasculaire approuvé dans de nombreux pays de l’Union européenne pour le traitement des affections suivantes : […].

Hypertension : une nouvelle échelle pour mesurer le risque de décès cardiovasculaire

Caducee.net, le 16 juillet 2001 : Un groupe de médecins et statisticiens européens décrit dans le British Medical Journal un nouveau système permettant de quantifier le risque de décès cardiovasculaire chez des sujets hypertendus. Ils ont utilisé les données de huit essais randomisés pour développer un score de risque basé sur 11 facteurs. […].

The Lancet publie des données décisives démontrant l’efficacité du Darusentan pour le traitement de l’hypertension artérielle résistante

Businesswire, le 15 septembre 2009 : L’étude DAR-311 est un essai de phase III international par groupes parallèles en double aveugle et sous placebo dans lequel 379 patients ont été randomisés pour recevoir pendant une durée pouvant aller jusqu’à 14 semaines des doses quotidiennes de darusentan 50 mg (n = 81), 100 mg (n = 81), 300 mg (n = 85) ou un placebo (n = 132) comme traitement d’appoint aux régimes antihypertenseurs. Les critères d'évaluation d’efficacité co-primaires ont été la variation par rapport à la ligne de base de la PAS en position assise et de la PAD en position assise jusqu’à la semaine 14. Les critères d'évaluation secondaires ont été la variation par rapport à la ligne de base de la PAS et de la PAD moyennes sur 24 heures et le pourcentage de patients atteignant la PAS cible. Les effets indésirables les plus fréquents rapportés par les patients ont été de l’œdème et/ou de la rétention d’eau, des vertiges, des céphalées et de la fatigue. Les résultats de cette étude ont été présentés au vingt-quatrième congrès et exposition annuels de l’American Society of Hypertension, Inc. (ASH 2009) en mai 2009. […].

La dissection aortique : une complication potentielle de la prise de "crack"

Caducee.net, le 12 mars 2002 : Aux Etats-Unis, la consommation de cocaïne "base/crack" pourrait être impliquée dans plus de 35 % des cas de dissection aortique aiguë. Ceci est la conclusion d'une étude américaine qui a examiné les caractéristiques des patients hospitalisés pour dissection aortique dans un hôpital urbain. […].

Les plus