nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Légumes

154 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Alimentation et mort cellulaire programmée, une liaison digne d'intérêt ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Depuis plusieurs années, de nombreuses publications démontrent un lien entre le type d'alimentation et le vieillissement ou la survenue de cancers, révélant ainsi l'effet bénéfique d'une alimentation riche en fruits et légumes.  […].

Se protéger contre les radicaux libres par l'alimentation : les preuves sont là !

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Les radicaux libres sont responsables d'altérations moléculaires et cellulaires qui sont fortement impliqués - personne n'en doute plus - dans les pathologies cardio-vasculaires et les cancers. Ces composés hautement réactifs ne manquent pas d'imagination pour endommager les cellules et les tissus. Ils s'attaquent aux constituants cellulaires et aux molécules biologiques, créent toutes sortes de produits toxiques, altèrent l'expression des gènes et l'activité des enzymes, empêchent les processus de réparation cellulaire… bref, ils font des dégâts ! […].

Plus de fruits chez l'enfant = moins d'ostéoporose chez l'adulte

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Parmi les facteurs nutritionnels influençant la densité osseuse, l'attention a été surtout focalisée sur le calcium. Bien d'autres micronutriments, jusqu'alors négligés, peuvent jouer un rôle. Il existe notamment une relation positive entre les apports alimentaires en zinc, magnésium, potassium, fibres ou vitamine C et la masse osseuse. Des micronutriments largement représentés dans les fruits et les légumes, qui prouvent que ces derniers ont vraisemblablement un effet bénéfique sur la qualité de l'os. […].

Flavonoïdes et leucémies aiguës de l'enfant : faut-il déconseiller les fraises pendant la grossesse ?

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Un article récemment paru dans les comptes rendus de l'Académie des Sciences américaine, rapporte les résultats obtenus en laboratoire lors de l'exposition de cellules hématopoïétiques à 20 flavonoïdes présents dans les fruits et légumes (Strick et al, 2000). […].

Les pesticides : protection des cultures pour une protection du consommateur

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Voici à nouveau les produits phytosanitaires sur le devant de la scène médiatique, c'est un phénomène périodique mais qui semble cette fois se manifester avec davantage d'insistance depuis la publication par la Direction de la Santé et de la Protection des Consommateurs de la Commission Européenne (DG SANCO) au mois de juin dernier des résultats de 17 évaluations nationales (15 états de l'Union plus la Norvège et l'Islande) effectuées en 1999 concernant les résidus de produits de protection des plantes dans les denrées d'origine végétale (fruits, légumes et céréales). Ce rapport met à l'index la France en la plaçant au rang des mauvais élèves avec un taux d'échantillons non conformes de 8% (dépassement des limites maximales de résidus - LMR autorisées) soit environ deux fois supérieur à la moyenne européenne. Ces résultats, considérés en première analyse, sont assez surprenants et peuvent inquiéter légitimement les producteurs et les consommateurs. Il convient cependant de ne pas céder à la psychose et d'indiquer que lorsqu'un produit phytosanitaire est autorisé à être mis sur le marché, c'est après un examen de passage extrêmement sévère, notamment en ce qui concerne les risques toxicologiques et que si les Bonnes Pratiques Agricoles Critiques sont respectées, la sécurité des du consommateur est assurée au mieux, en l'état actuel des connaissances scientifiques, tout en ayant présent à l'esprit que le risque zéro n'existe pas. […].

La consommation de viande rouge augmente considérablement le risque de cancers gastro œsophagiens

Caducee.net, le 20 décembre 2001 : Ce sont les conclusions d’une étude américaine publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition. Les chercheurs ont mis en évidence que les régimes fortement marqués par la consommation de viande augmentaient les risques de cancers de l’estomac ou de l’œsophage alors que les régimes à base de fruits et légumes auraient tendance à diminuer ces risques. […].

Un régime riche en anti-oxydants améliore la fonction intellectuelle

Caducee.net, le 16 juillet 2002 : Deux recherches publiées dans la revue Journal of Neuroscience montrent qu’un régime à base de fruits et légumes riches en composés anti-oxydants améliore d’une part les fonctions cognitives de rats et d’autre part ralentit le vieillissement cérébral de ces derniers en permettant de rendre réversible l’accumulation de certaines substances délétères pour le cerveau. […].

Le régime méditerranéen réduit le risque de décès après une crise cardiaque

Caducee.net, le 13 novembre 2000 : Chez les personnes qui ont eu une crise cardiaque, un régime alimentaire riche en huile d'olive, poissons, fruits et légumes est associé à une réduction du risque de décès par la suite. Ce résultat a été présenté à la Nouvelle Orléans par des médecins italiens lors des Sessions scientifiques de l'American Heart Association. […].

Effets sur la tension artérielle d’un régime pauvre en sel et d’un régime riche en matières végétales et pauvre en graisses

Caducee.net, le 04 janvier 2001 : D’après une étude américaine parue dans le New England Journal of Medicine, un régime pauvre en sel ou un régime riche en légumes, fruits et produits laitiers allégés en matières grasses abaissent de manière significative la tension artérielle aussi bien chez les individus hypertendus que normotendus. Les effets sur l’abaissement de la tension artérielle sont encore plus importants quand ces deux régimes sont associés. […].

Végétaux et cancer : une vraie révolution

APRIFEL, le 01 janvier 2000 : Faut-il encore le répéter ? Une alimentation riche en fruits et en légumes réduit le risque de cancer (en particulier du colon, du poumon, de la prostate et du sein). […].

Le fer : la carence la plus répandue

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Le fer est une substance nutritive vitale. Les aliments les plus riches en fer sont les viandes rouges ; on le trouve aussi dans les poissons gras, les abats de poulet et de dinde, certains types de noix ou de graines, les fruits secs, les légumes vert foncé et les céréales enrichies du petit déjeuner. […].

La consommation de fibres diminue le risque de cancer de la bouche, du pharynx et de l’œsophage

Caducee.net, le 26 janvier 2001 : Une étude italienne parue dans l’International Journal of Cancer montre qu’une consommation d’aliments riches en fibres peut abaisser le risque de cancer de la bouche et du pharynx. En effet, ce risque est deux fois moindre pour ceux qui consomment beaucoup de légumes, fruits et céréales, comparé à ceux qui en consomment le moins. […].

Télévision et habitudes alimentaires…

Caducee.net, le 16 janvier 2001 : Connaître les effets du petit écran sur le régime alimentaire des enfants américains. Tel était l'objectif de chercheurs de l'Ecole de nutrition de Boston. Leur travail démontre que les enfants qui regardent la télévision pendant les repas mangent moins de fruits et légumes mais plus de pizzas, de chips et de sodas que les autres enfants. […].

Une tomate génétiquement modifiée pour combattre le cancer ?

Caducee.net, le 19 juin 2002 : C’est la prouesse technologique qu’ont réalisé des chercheurs de l’université de Purdue (West Lafayette, Indiana, EU), en réalisant une variété de tomates transgéniques contenant l’anti-oxydant lycopène (un caroténoïde) à une concentration supérieure à trois fois la concentration moyenne retrouvée normalement dans ces légumes. […].

Le pouvoir des plantes - Les nouveaux supernutriments

EUFIC, le 01 janvier 2000 : Les fruits et les légumes nous font du bien ; ce message n'a pu échapper à personne. Bourrés de vitamines et de certains sels minéraux, ils contribuent à l'apport en fibres. Mais si nous avons de bonnes raisons d'essayer de nous assurer un apport régulier de ces aliments, ces avantages nutritionnels ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Dissimulés dans chaque morceau de pomme croquée, dans chaque bouchée de mangue ou chaque fourchette de brocoli, se trouvent une foule d'autres " phyto -nutriments" (issus des plantes) qui seraient encore plus bénéfiques pour notre santé et notre bien-être. […].

Le brocoli , une nouvelle arme contre Helicobacter pylori?

Caducee.net, le 28 mai 2002 : Des chercheurs américains (Johns Hopkins University, Baltimore) et français (CNRS, Nancy) ont découvert qu’un composé retrouvé en abondance dans le brocoli, le sulforaphane, inhibait de nombreuses souches d’H. pylori. Cet agent bactériostatique puissant a également permis de stopper des tumeurs de l’estomac induites par le benzopyrène chez la souris. La consommation de légumes à base de sulforaphane pour prévenir les infections à H. pylori (et les cancers associés) serait-elle à l’ordre du jour ? […].

Régime alimentaire et PSA : pas d’association claire

Caducee.net, le 02 septembre 2002 : Une étude a évalué pendant l’impact d’un régime alimentaire pauvre en graisses et riche en fibres, fruits et légumes sur le niveau de PSA et l’incidence des cancers de la prostate. Ce régime alimentaire n’a pas eu d’impact significatif sur les deux paramètres étudiés. […].

nuance

Les plus