nuance

Les vitamines antioxydantes des fruits et des légumes pour la prévention des cataractes ?

La cataracte correspond à une opacification du cristallin. Cet organe, situé à l'avant de l'œil, permet l'accommodation et focalise les rayonnements lumineux sur la rétine, un peu comme une lentille photographique. Il est donc essentiel qu'il reste souple et transparent pour permettre la formation d'images nettes.

La presbytie est le premier signe du vieillissement du cristallin, qui se rigidifie, perd sa souplesse et rend l'accommodation plus difficile. Ensuite il jaunit, brunit et enfin s'opacifie, jusqu'à provoquer la cécité.

L'âge est le premier facteur de risque de cataracte. Après 80 ans, rares sont ceux qui y échappent : sa prévalence est de 62 % chez l'homme et 74 % chez la femme. Heureusement, la cataracte se soigne facilement par extraction des opacités et remplacement de la masse du cristallin par un implant. Du fait du vieillissement de la population, le coût de ces interventions et leur nombre croissant en font le premier poste de dépense de santé dans les pays industrialisés. De plus, l'opération est habituellement proposée quand la qualité de vie est déjà notablement abaissée. D'où l'intérêt d'une prévention. Les vitamines antioxydantes constituent la piste la plus prometteuse.

Le rôle néfaste des radicaux libres

Les rayonnements ultraviolets, le diabète et le tabagisme accélèrent le vieillissement du cristallin et donc la cataracte. Points communs de ces trois facteurs: ils produisent des radicaux libres qui oxydent les protéines du cristallin. Celles-ci se lient les unes aux autres par des pontages intra et interpeptidiques, incluant des fragments de sucres oxydés. Elles s'agrègent ensuite en paquets qui diffusent la lumière.

Heureusement, le cristallin est équipé d'antioxydants puissants, comme la vitamine C et le glutathion (20 fois plus concentrés dans l'œil que dans la plupart des autres tissus). Il contient également deux caroténoïdes connus pour leur action photoprotectrice, la zéaxanthine et la lutéine. Cependant, ces antioxydants vitaminiques tendent à diminuer au cours du vieillissement, de même que d'autres facteurs de protection enzymatiques, si bien que le cristallin s'endommage progressivement et devient le lieu de dégâts irréversibles.

500 grammes de fruits et légumes par jour

La vitamine C des fruits et légumes, les acides aminés ou les dérivés soufrés des crucifères (choux, brocoli), les caroténoïdes de nombreux légumes verts, constituent la source principale de micronutriments essentiels pour le cristallin. Plus leur consommation est élevée, plus ils se concentrent dans le cristallin, aussi bien chez l'animal que chez l'homme. D'où une meilleure protection de ce précieux organe contre les agressions oxydantes. On peut donc supposer que les gros consommateurs de fruits et légumes ont un risque plus faible de développer une cataracte.

C'est ce qui vient d'être démontré clairement pour les caroténoïdes : la consommation de brocolis et d'épinards, riches en lutéine et zéaxanthine, par des sujets encore jeunes (

Une augmentation de 10mg/l de vit. C plasmatique (correspondant à l'ingestion de 10 mg de vit. C alimentaire) diminuerait de 25 % le risque de cataracte. Trois études associent, soit la prise de suppléments de vit E (protecteur antioxydant des membranes) pendant une longue durée, soit de fortes teneurs plasmatiques en vit E, à une diminution du risque de cataracte de 50 %. Il est par ailleurs inutile que ces suppléments apportent des quantités supra-nutritionnelles, qui n'ont aucun effet supplémentaire.

Une consommation importante de fruits et légumes (500 g par jour) tout au long de la vie, permet donc d'assurer des teneurs plasmatiques en vitamines antioxydantes suffisantes pour protéger le cristallin contre les agressions du soleil et, de fait, retarder la survenue de la cataracte.

Pr Inès Birlouez-Aragon - Août 2001 - Source APRIFEL (Equation-Nutrition n°17)

Maître de conférence à l'Institut National Agronomique

Bibliographie

o Moeller SM, Jacques PF, Blumberg JB, The potential role of dietary xanthophylls in cataract and age-related macular degeneration.

o Seth RK et al, Protective function of alpha-tocopherol against the process of cataractogenesis in humans. Ann Nutr Metab 1999;43(5):286-9

o Congdon NG et al, Nutrition and the eye. Curr Opin Ophthalmol 1999 Dec;10(6):464-73

o Robman LD et al, Baseline ophthalmic findings in the vitamin E, cataract and age-related maculopathy (VECAT) study. Aust N Z J Ophthalmol 1999 Dec;27(6):410-6

o Taylor HR, Epidemiology of age-related cataract. Eye 1999 Jun;13 ( Pt 3b):445-8

o Simon JA et al, Serum ascorbic acid and other correlates of self-reported cataract among older Americans J Clin Epidemiol 1999 Dec;52(12):1207-11

o Yeum KJ et al, Fat-soluble nutrient concentrations in different layers of human cataractous lens. Curr Eye Res 1999 Dec;19(6):502-5

o Chasan-Taber et al, A prospective study of vitamin supplement intake and cataract extraction among U.S. women. Epidemiology 1999 Nov;10(6):679-84

o Brown L et al, A prospective study of carotenoid intake and risk of cataract extraction in US men. Am J Clin Nutr 1999 Oct;70(4):517-24

o Chasan-Taber L et alA prospective study of carotenoid and vitamin A intakes and risk of cataract extraction in US women. Am J Clin Nutr 1999 Oct;70(4):509-16

o Van der Pols JC A possible role for vitamin C in age-related cataract. Proc Nutr Soc 1999 May;58(2):295-301

o Nadalin G et al, The role of past intake of vitamin E in early cataract changes. Ophthalmic Epidemiol 1999 Jun;6(2):105-12

o Ohta Y et al, Cataract development in 12-month-old rats fed a 25% galactose diet and its relation to osmotic stress and oxidative damage. Ophthalmic Res 1999;31(5):321-31

o Jacques PF, The potential preventive effects of vitamins for cataract and age-related macular degeneration. Int J Vitam Nutr Res 1999 May;69(3):198-205

o Ohta Y et al, Preventive effect of topical vitamin E-containing liposome instillation on the progression of galactose cataract. Comparison between 5-week- and 12-week-old rats fed a 25% galactose diet. Exp Eye Res 1999 Jun;68(6):747-55

o Campisi A et al, Antioxidant systems in rat lens as a function of age: effect of chronic administration of vitamin E and ascorbate. Aging (Milano) 1999 Feb;11(1):39-43

o Lyle BJ et al, Antioxidant intake and risk of incident age-related nuclear cataracts in the Beaver Dam Eye Study. Am J Epidemiol 1999 May 1;149(9):801-9

o Lyle B et al, Serum carotenoids and tocopherols and incidence of age-related nuclear cataract. Am J Clin Nutr 1999 Feb;69(2):272-7

o Teikari JM et al, Incidence of cataract operations in Finnish male smokers unaffected by alpha tocopherol or beta carotene supplements. J Epidemiol Community Health 1998 Jul;52(7):468-72

o Leske MC et al, Antioxidant vitamins and nuclear opacities: the longitudinal study of cataract. Ophthalmology 1998 May;105(5):831-6

o Teikari JM et al, Long-term supplementation with alpha-tocopherol and beta-carotene and age-related cataract. Acta Ophthalmol Scand 1997 Dec;75(6):634-4

APRIFEL - Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes frais

60 rue du Faubourg Poissonnière

75010 PARIS

Tel : 01 49 49 15 15 Fax : 01 49 49 15 16

Email : aprifel@interfel.com

img

Descripteur MESH : Légumes , Vitamines , Santé , Cristallin , Santé publique , Cataracte , Vieillissement , Risque , Caroténoïdes , Galactose , Lens , Lutéine , Antioxydants , Incidence , Vie , Tabagisme , Population , Souplesse , Tissus , Rôle , Rétine , Recherche , Radicaux libres , Qualité de vie , Protéines , Prévalence , Presbytie , Acides , Micronutriments , Membranes , Lumière , Glutathion , Diabète , Cécité , Acides aminés

nuance

Nutrition: Les +

PUBLICITE