nuance

La vitamine C ou Acide L-ascorbique

Le nom chimique de la vitamine C est l'acide L-ascorbique, forme lévogyre de l'acide ascorbique qui est seule active.
C'est une vitamine hydrosoluble, chimiquement très proche d'un sucre, le glucose.
Comme toutes les vitamines, elle n'est pas synthétisée par l'organisme, et doit donc être apportée par l'alimentation.

Historique

Haworth fut le premier à déterminer la structure précise de la vitamine C et le suisse Reichstein réussit à la synthétiser, en 1934. Le rôle de la vitamine C a été limité à la prévention du scorbut jusqu'à la fin des années 60. C'est Linus Pauling, un scientifique hongrois qui a découvert les bienfaits de la vitamine C sur les rhumes et fait paraitre "Vitamine C and the Common Cold" en 1970, ouvrage contesté par la communauté médicale.

Rôles physiologiques de la vitamine C

Puissant agent réducteur, elle protège les cellules contre les radicaux libres, responsables de l'oxydation des tissus.
Elle participe à la synthèse du collagène, protéines constitutives des fibres du tissu conjonctif qui se trouve dans les os, cartilages, ligaments, vaisseaux sanguins.
Elle est nécessaire aux défenses immunitaires. La vitamine C est abondante dans les cellules immunitaires et accélère leur mobilité.
Elle facilite l'absorption du fer alimentaire en le réduisant à l'état ferreux (Fe++) mieux assimilé par l'organisme.

Sources de la vitamine C

La vitamine C se trouve essentiellement dans les végétaux frais, particulièrement dans les agrumes, les fruits frais, les légumes verts.
Un bon apport alimentaire (fruits frais) doit suffire à couvrir les besoins quotidiens.
On peut les compléter soit par complémentation sous forme d'extraits de fruits (cynorhodon, acérola, kiwi) soit par de la vitamine pure de synthèse de façon à atteindre un apport journalier moyen de 100 mg.


Aliments riches en vitamine C
(en mg pour 100 g) réf. (1) et (2)

Goyave
Persil
Cassis
Kiwi
Jus de citron (concentré)
Jus d'orange (concentré)
Jus de pamplemousse (concentré)
Choux

275-300
170
140-160
100
230
230
140

50-75

Cette vitamine est très instable et détruite par la chaleur, l'exposition à l'air. Elle est soluble dans l'eau. La cuisson ainsi qu'un stockage trop prolongé détruisent une bonne partie de la vitamine C des aliments : on conseille de réduire la durée de stockage des fruits et légumes, de les peler le moins possible, de faire cuire les aliments à la vapeur et surtout de consommer des produits frais.

Les besoins en vitamines C

Apports quotidiens conseillés

- Les besoins en vitamine C sont difficiles à quantifier, les experts ne sont eux-mêmes pas d'accord. On estime que 10 mg par jour protègent contre le scorbut, 60 mg contre l'hypovitaminose.

L'Académie des Sciences américaine a augmenté les apports quotidiens recommandés de 60 mg/j à 75 mg chez les femmes, 90 chez les hommes et 35 de plus chez les fumeurs.
Quotidien du Médecin N° 6691 du 19-Avr-2000

Certains auteurs affirment que la vitamine C à forte dose est sans danger et ne provoque pas d'effets secondaires, car l'excès est éliminé par les urines (1) et (2).
Cependant l'Académie des Sciences américaine a fixé une dose limite : 2 g/j.
Dans une étude récente présentée au congrès de l'American Heart Association (San Diego), les chercheurs ont montré qu'un surdosage de vitamine C (500 mg/j) provoquerait un épaississement accéléré des parois carotidiennes et q'au delà de 2g/j, des problèmes digestifs pourraient survenir. (Quotidien du médecin, N° 6659 du 06-Mar-2000)


Apports quotidiens conseillés en vitamine C
en France (en mg pour 100 g) réf. (1) et (2)

Nourrisson
Enfants de 1 à 3 ans
Enfants de 4 à 12 ans
Adolescents et adultes
Grossesse, allaitement
Fumeurs

35 mg
35-40 mg
40 à 60 mg
60 à 100 mg
80 à 100 mg
120 mg

Les besoins en vitamine C sont augmentés chez les fumeurs, les alcooliques, en cas d'infections, de stress, chez les sportifs, et la plupart des maladies chroniques épuisent les réserves de l'organisme.

Les carences en vitamine C

- Le scorbut

Maladie provoquée par des carences prolongées en vitamine C, elle est connue depuis l'antiquité et a fait des ravages chez les marins au long cours, les prisonniers et les habitants des villes. Elle provoque d'abord une grande faiblesse, des douleurs musculaires, puis des saignements des gencives et du nez, une grande sensibilité aux infections et des hémorragies généralisées.
Ce n'est qu'au XVIIIème siècle que James Lind montre l'efficacité d'un traitement à base de jus d'orange et de citrons sur la prévention et le traitement du scorbut.
Le scorbut n'existe plus dans les pays développés.

- conséquences actuelles des déficits en vitamine C

Le déficit en vitamine C provoque une fatigue, des douleurs articulaires et osseuses, une anémie, des retards de cicatrisation, une susceptibilité accrue aux infections.
Un article du Quotidien du médecin montre qu'il existe une relation directe entre le faible taux de vitamine C et le risque de lithiase biliaire chez les femmes.

Les suppléments

La vitamine C d'origine naturelle et la vitamine C d'origine synthétique ont la même efficacité, la molécule étant la même.

La supplémentation en vitamine C est rarement déconseillée, elle l'est seulement pour les nouveaux-nés de moins d'un mois, les femmes enceintes, les diabétiques et les insuffisants rénaux, les porteurs d'hémochromatose, et les personnes souffrant de dysfonctionnement des reins.

Les indications thérapeutiques de la vitamine C

Elles sont nombreuses.

Son action est préventive et curative. Elle a un effet de stimulation cérébrale, de stimulation du système immunitaire, anti-toxique, antalgique, anti-inflammatoire. En règle générale, les maladies, les situations de stress augmentent les besoins ascorbiques, qu'il faut compenser.
Ses indications thérapeutiques sont décrites de façon très complète et détaillée dans l'article Vitamine C: Les indications thérapeutiques et dans l'ouvrage Le nouveau guide des vitamines.

La vitamine C est conseillée dans :

- la lutte contre la fatigue, contre le rhume
- la lutte contre toutes les maladies infectieuses : la vitamine C est un stimulant du système immunitaire, un activateur des leucocytes et un élément indispensable à la synthèse des cytokines.
- les allergies en traitement de fond, en complément des médicaments traditionnels ou dans les états graves en forte dose ( 3 à 6 g/j).
- le cancer : son usage est recommandé chez les malades atteints de tumeurs malignes, il atténue les conséquences de la chimiothérapie et de la radiothérapie et permet de compenser les carences sévères qu'entrainent la maladie. La vitamine C freinerait le développement des cellules tumorales et inactiverait certains carcinogènes, doù son intérêt thérapeutique et préventif.
- les maladies cardiovasculaires : administration au long cours de doses importantes (3 à 5g/j). Les meilleurs résultats sont produits par l'association : vitamine C + oxygène + diététique.

Elle peut aider les toxicomanes grâce à son pouvoir anti-toxique et stimulant cérébral.
En cas de stress important, les besoins en vitamine C augmentent, et une supplémentation compensatrice de 2 à 3 grammes par jour diminue les insomnies, lanxiété, la dépression et peut aider les personnes à se libérer des psychotropes.
La vitamine C est un antalgique puissant à forte dose et peut être associée à l'aspirine (et compenser ses effets anti-vitamine C )
On pense qu'il y a un lien entre vitamine C et cataracte : une supplémentation diminuerait les risques et l'évolution de la cataracte.



Pour en savoir plus :

Les ouvrages :

(1) Le nouveau guide des vitamines.
THIERRY Souccar et Dr Jean-Paul Curtay
Editions du Seuil, 1996, 345 p. 149 Fr.

(2) Vitamines, sels minéraux, oligo-éléments
Dr Ph. DOROSZ - Ed. Maloine, 1996

Notre ange gardien : la vitamine C.
Dr Pierre Corson 365 pages 120 francs. Guy Trédaniel Editeur

Les sources internet :

Les caractéristiques physiques et chimiques de la Vitamine C.
Documents pour les classes préparatoires aux grandes écoles de l'Académie de Dijon. Travaux d'initiative personnelle encadré.
Voir le site

Vitamine C : Les indications therapeutiques.
Dr Pierre Corson
Medecines Nouvelles - oct/nov/dec 1999
Voir le site

Contre les supplémentations en vitamine C.
Rhume et vitamine C : mythe ou réalité?
D'après l'auteur, la vitamine C contribue au bon fonctionnement du système immunitaire et peut diminuer les symptômes du rhume, mais pas le nombre d'épisodes. L'alimentation équilibrée doit fournir les 30 mg/j pour les femmes et les 40mg/j pour les hommes. Il est conseillé d'augmenter les doses de 50% pour les fumeurs. Un dosage trop important de vitamine C peut avoir des effets pro-oxydants (à partir de 600 mg/j).
Ordre Professionnel des diététistes du Québec, 6 février 2000
Voir le site

La vitamine C pour la prévention et le traitement de l'autisme
Article tiré de Autism Research Review International Note de l'éditeur/Bernard Rimland .
La vitamine C est beaucoup plus qu'un agent antimicrobien. Stone dans son ouvrage The Healing Factor : Viamin C Against Disease, montre que la vitamine C offre une protection contre les intoxications au plomb, au mercure, au benzène, à l'arsenic. A doses très élevées, elle serait d'une grande aide pour les personnes atteintes d'autisme et de schizophrénie.
Voir le site

La vitamine C peut prévenir l'asthme induit par l'effort
Alternatives Therapies in Health and Medicine, July 1998, Vol. 4, No. 4
Voir le site

L'actualité : les articles du Quotidien du médecin

Voir le site
taper dans la fenêtre de recherche : vitamine c

Un déficit en vitamine C pourrait favoriser la survenue de calculs biliaires.
« Archives of Internal Medecine », 10 avril 2000.
Il existe une relation directe entre le faible taux de vitamine C et le risque de lithiase biliaire chez les femmes, d'après l'étude NHANES III portant sur 13 000 sujets.
Quotidien du médecin, N°6684 du 10-Avr-2000

Vitamines : mise en garde américaine contre les supplémentations abusives .
De nouvelles recommandations proposées par l'Académie de Médecine américaine : 75 mg chez les femmes, 90 chez les hommes et 35 de plus chez les fumeurs.
Quotidien du Médecin N° 6691 du 19-Avr-2000

Descripteur MESH : Vitamines , Acide ascorbique , Glucose , Femmes , Système immunitaire , Scorbut , Personnes , Hommes , Cellules , Aliments , Risque , Lutte , Lithiase biliaire , Lithiase , Légumes , Fatigue , Cataracte , Association , Schizophrénie , Oxydants , Oxygène , Pays développés , Arsenic , Plomb , Protéines , Québec , Radicaux libres , Radiothérapie , Recherche , Archives , Rôle , Minéraux , Anémie , Sels , Suisse , Alcooliques , Thérapeutique , Tissu conjonctif , Tissus , Tumeurs , Vaisseaux sanguins , Vapeur , Villes , Absorption , Hémochromatose , Collagène , Cytokines , Dépression , Diététique , Eau

nuance

Nutrition: Les +

PUBLICITE