nuance

Qu'est-ce que la biotechnologie alimentaire

 

La biotechnologie, au sens large du terme, désigne toute technique utilisant des orga-nismes vivants pour fabriquer des produits, améliorer des végétaux ou des animaux, ou développer des microbes pour des applications spécifiques. Cette définition recouvre les techniques traditionnelles de sélection végétale, d'élevage et de fermentation dont les origines remontent à des milliers d'années, mais aussi les méthodes de la biotechnologie moderne, telles que l'utilisation industrielle de l'ADN (acide désoxyribonucléique) recombinant, la fusion de cellules et les techniques nouvelles de la biotransformation.

 

La plus ancienne de ces techniques nouvelles, le clonage de gènes, n'a qu'un peu plus de vingt ans. La science de pointe qu'est la biotechnologie moderne repose sur une série de progrès réalisés en génétique moléculaire dans les années 1950 à 1975, et notamment la découverte de la structure de l'ADN par James Watson et Francis Crick dans les années 50, après la constatation faite par D.T. Avery dans les années 40 que l'ADN est la substance qui porte les informations génétiques.

Un élément important de la biotechnologie moderne réside dans la compréhension, le transfert et la modification des gènes, ces unités qui permettent à toutes les caractéristiques d'être héritées, qu'il s'agisse du rendement optimal d'un épi de blé, de la couleur d'une tomate ou des enzymes produites par une souche de levure. Chez la très grande majorité des espèces vivantes, les gènes sont composés d'ADN qui contient des instructions pour la production de protéines.

Le point essentiel de la biotechnologie réside dans le fait que la double chaîne hélicoïdale de l'ADN des molécules de sucre et de phosphate possède une structure identique dans toutes les espèces vivantes. Autrement dit, les informations qu'elle contient peuvent être transférées entre différentes espèces animales, végétales ou bacté-riennes. A titre d'exemple, le gène d'une protéine bactérienne qui tue les insectes nuisibles a été introduit avec succès dans une série d'espèces végétales, réduisant ainsi le besoin de recourir à des insecticides chimiques.

Outre le transfert de gènes entre espèces, il est également possible de "déconnecter" des caractéristiques indésirables telles que la production d'une protéine donnée. Cette technique - l'antisens - a servi à déconnecter le gène du ramollissement de la tomate, donnant ainsi un produit avec de meilleures propriétés de conservation.

L'incidence de la biotechnologie sur l'agriculture

Après un démarrage plus lent que dans le secteur médical, la biotechnologie est appelée à avoir une incidence majeure sur l'agriculture. En principe, il est désormais possible d'opérer des modifications et transformations génétiques sur toutes les espèces végétales, et notamment toutes les grandes cultures de la planète.

Jusqu'ici, l'activité commerciale a été fortement axée sur les techniques de micropropagation et de culture tissulaire qui permettent de produire des millions de plants identiques exempts de maladies et revêtent une importance particulière pour des cultures comme les fleurs, les plantes ornementales, les pommes de terre et les arbres destinés à la sylviculture. En association avec les systèmes de transformation génétique, ces techniques permettent d'éviter de recourir à de très longs programmes de sélection qui, en règle générale, prennent plus de dix ans.

Les grands sujets de la biotechnologie végétale

















Descripteur MESH : Biotechnologie , Vie , Environnement , Médecine , ADN , Gènes , Incidence , Génétique , Transfert , Plantes , Méthodes , Programmes , Protéines , Insecticides , Insectes , Science , Transformation génétique , Fleurs , Fermentation , Enzymes , Élevage , Couleur , Compréhension , Cellules , Biotransformation , Association , Arbres , Animaux , Agriculture

nuance

Nutrition: Les +

PUBLICITE