nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Tumeurs

759 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement...

Ipsen, le 16 décembre 2014 : Somatuline® Depot® d’Ipsen est le premier traitement autorisé par la FDA aux Etats-Unis pour le traitement des patients avec des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques à un stade localement avancé ou métastatique […].

illustration

L’IUCT-Oncopole et l’IUCT-Rangueil Larrey certifiés « Centre d’excellence européen sur les tumeurs neuroendocrines ».

CHU TOULOUSE, le 21 octobre 2019 : L’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Rangueil Larrey (CHU de Toulouse) et l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole (Institut Claudius Regaud et CHU de Toulouse) viennent de recevoir, après audit, la certification européenne de l’European Neuroendocrine Tumor Society (ENETS) de « Centre d’excellence européen sur les tumeurs neuroendocrines ». La structure ainsi labellisée porte désormais le nom de Centre d’Excellence Universitaire des Tumeurs Neuroendocrines de Toulouse. […].

Des bactéries pour améliorer la détection des tumeurs solides

Caducee.net, le 02 octobre 2000 : Un vecteur bactérien, développé par la compagnie Vion Pharmaceuticals pourrait améliorer la détection des tumeurs solides. Ce vecteur nommé TAPET® est constitué de Salmonelles génétiquement modifiées pour réduire les conséquences habituelles de l'infection. Ces bactéries présentent la propriété de s'accumuler préférentiellement dans les tumeurs solides et inhibent la croissance tumorale. Lorsque ces bactéries expriment un enzyme particulier (HSV1-TK), celui-ci permet de concentrer préférentiellement un agent radio-marqué sur le site de la tumeur. […].

Confirmation de l’intérêt pronostique de l’index de prolifération évalué par l’anticorps MIB-1 dans les tumeurs stromales digestives

Caducee.net, le 24 juillet 2000 : Une étude d’anatomopathologistes et chirurgiens nantais confirme l’intérêt de l’anticorps MIB-1, marqueur de prolifération, dans l’identification de sous-populations de tumeurs stromales du tractus gastro-intestinal (GIST) d’évolution péjorative. Des études complémentaires semblent nécessaires pour tester la reproductibilité du score de MIB-1 et sa valeur prédictive de la réponse de ces tumeurs aux traitements, en particulier à la chimiothérapie. […].

L’entéroscanner permet la localisation et le bilan des tumeurs carcinoïdes du grêle

Caducee.net, le 25 mai 2000 : Selon des spécialistes lyonnais, l’entéroscanner est une méthode sensible et précise pour la localisation et le bilan des tumeurs carcinoïdes du grêle. La grande sensibilité de cet examen peut conduire à la résection de tumeurs bénignes incidentes du grêle, rapportent-ils dans la revue Gastroentérologie clinique et biologique. […].

Localisation des tumeurs mésenchymateuses par scintigraphie des récepteurs de la somatostatine

Caducee.net, le 01 mars 2002 : Une étude américaine montre comment l’utilisation de la scintigraphie des récepteurs de la somatostatine, en utilisant l’indium-111 pentetreotide, un analogue de la somatostatine, permet de localiser les tumeurs cachées des personnes atteintes d’ostéomalacie oncogénique. Ce test pourrait, en plus de permettre l’ablation des tumeurs, souvent petites et difficiles d’accès, faisant souffrir les patients, être utilisé pour diagnostiquer plus tôt cette maladie, sur la base de symptômes évocateurs. […].

Découverte de l’origine cellulaire des tumeurs d’Ewing

INSERM, le 07 mai 2007 : Des chercheurs de Inserm à l'Institut Curie viennent d'identifier les cellules à l'origine des tumeurs d'Ewing : il s'agit des cellules du mésenchyme, le tissu conjonctif servant de soutien aux autres tissus. Cette tumeur de l'os de l'enfant, de l'adolescent et du jeune adulte, pour laquelle l'Institut Curie est le centre de référence en France, survient suite à l'apparition d'une erreur génétique dans les cellules du mésenchyme. Les chercheurs ont, par ailleurs, réussi à « forcer » les cellules tumorales à redevenir des cellules mésenchymateuses quasiment normales. Ces résultats, publiés dans Cancer Cell le 7 mai 2007, ouvrent de nouvelles pistes thérapeutiques pour bloquer le développement des tumeurs d'Ewing chez les jeunes patients. […].

Mersana Therapeutics annonce les résultats d'une étude de Phase I sur XMT-1001 chez des patients atteints de tumeurs solides, lors de la Conférence internationale du AACR-NCI-EORTC

PR Newswire, le 24 octobre 2007 : CAMBRIDGE, Massachusetts, October 24 /PRNewswire/ -- Mersana, une société spécialisée dans les traitements anticancéreux, a annoncé les résultats intérimaires d'une étude de Phase I sur son principal produit candidat, XMT-1001, chez des patients atteints de tumeurs solides avancées. Les données ont été présentées par Edward A. Sausville, M.D., Ph.D, professeur de médecine et directeur associé de recherche clinique au Centre anticancéreux Greenebaum de l'Université du Maryland, dans une présentation par affiche faite le 23 octobre lors de la Conférence internationale du AACR-NCI-EORTC 2007 sur les thérapies et les cibles moléculaires qui se tient à San Francisco, en Californie. Le texte complet de l'extrait #A146 « A Phase I Study of the Safety, Tolerability, and Pharmacokinetics of Intravenous XMT-1001 in Patients with Advanced Solid Tumors » (Etude de Phase I sur l'innocuité, la tolérabilité et la pharmacocinétique de XMT-1001 par voie intraveineuse chez des patients atteints de tumeurs solides) peut être consulté en ligne sur le site Web de l'AACR à l'adresse http://www.aacr.org. XMT-1001 est un promédicament polymère de la camptothécine (CPT), un inhibiteur de la topoisomérase I bien caractérisé qui présente une activité anti-tumorale. […].

Une nouvelle étude explore une option efficace et sans danger pour le traitement des tumeurs du poumon

Businesswire, le 13 décembre 2011 : Thomas J. Vogl, docteur en médecine, est le président du département de radiologie à l'Université de Francfort et du département de radiologie diagnostique et d'intervention. Il a publié plusieurs livres et plus de 200 articles dans son domaine de recherche. Commentant l'importance de cette étude dans le domaine de l'oncologie interventionnelle, le professeur Vogl a déclaré : « Nous sommes désormais capables d'offrir un instrument précis pour la destruction locale des tumeurs en consultation externe ». […].

ONO et Gilead annoncent un accord de licence exclusif afin de développer l'inhibiteur de BTK, ONO-4059, pour le traitement des tumeurs malignes des cellules B et d'autres maladies

Gilead Sciences, Inc., le 19 décembre 2014 : ONO-4059 est un inhibiteur oral sélectif de BTK à prise unique quotidienne, dont il a été démontré qu'il joue un rôle dans la survie et la prolifération des cellules B malignes. Au cours de plusieurs conférences scientifiques, ONO a présenté des données préliminaires de phase 1 montrant une activité clinique dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC) et dans le lymphome non hodgkinien (LNH). ONO et Gilead ont le projet commun de développer ONO-4059 pour le traitement des tumeurs malignes des cellules B et d'autres maladies d'une part sous la forme d'une monothérapie, et d'autre part comme agent qui être pourra utilisé en combinaison avec d'autres agents approuvés et expérimentaux, comme notamment des inhibiteurs de kinase présents dans le portefeuille de Gilead. […].

Oncolytics Biotech Inc. annonce un essai de phase 2 aux Etats-Unis pour un traitement de combinaison des patients atteints d'un cancer bronchique non à petites cellules avec des tumeurs activées par K-RAS ou EGFR

PR Newswire, le 02 septembre 2008 : CALGARY, Canada, September 2 /PRNewswire/ -- Oncolytics Biotech Inc. (« Oncolytics ») (TSX :ONC, NASDAQ :ONCY) a annoncé aujourd'hui que suite à une analyse de la Food and Drug Administration (FDA), la société lancerait un essai clinique de phase 2 en utilisant une administration intraveineuse de REOLYSIN(R) en combinaison avec paclitaxel et carboplatine dans le traitement des patients atteints d'un cancer bronchique non à petites cellules avec des tumeurs activées par K-RAS ou EGFR. Le chercheur principal est le Dr Miguel Villalona-Calero, Professeur dans la Division d'hématologie/Oncologie et le service de médecine interne et de pharmacologie du Comprehensive Cancer Center de la Ohio State University. […].

La thérapie anti-cancéreuse anti-angiogénique est moins efficace contre les tumeurs où p53 fait défaut

Caducee.net, le 22 février 2002 : Cela peut paraître un paradoxe, mais il semble d’après une recherche publiée dans la revue Science que la thérapie anti-cancéreuse visant à réduire la vascularisation de la tumeur, pourrait dans certains cas favoriser le maintient en vie des cellules cancéreuses. Des chercheurs canadiens et américains se sont en effet aperçus en travaillant sur des tumeurs murines d’origine humaine, que les cellules cancéreuses qui étaient privées de copie fonctionnelle du suppresseur de tumeur p53 (dont le défaut est impliqué dans de nombreux cancers humains), se montraient moins réceptives aux inhibiteurs de l’angiogenèse que des cellules cancéreuses avec des allèles fonctionnels de p53. […].

L’ingénierie bio moléculaire au service de la destruction des tumeurs vascularisées

Caducee.net, le 02 octobre 2001 : Une équipe américaine publiera le 9 octobre prochain dans la revue PNAS ses travaux sur la construction d’une molécule chimère produite in vivo s’attaquant de manière spécifique aux vaisseaux sanguins irriguant les tumeurs et provoquant ainsi la destruction totale des cellules cancéreuses. […].

La publication des premières données humaines révèle l'innocuité et l'efficacité du tigilanol tiglate sur les tumeurs solides

QBiotics Group Ltd, le 11 décembre 2019 : Les objectifs principaux de cet essai ouvert de phase I, mono-bras, non randomisé et de recherche de dose consistaient à déterminer le profil d'innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et l'efficacité préliminaire antitumorale du tigilanol tiglate en administration unique par voie intratumorale. D'une manière générale, le tigilanol tiglate a été bien toléré et les doses sont passées de 0,06 à 3,60 mg/m2, sans atteindre de dose maximale tolérée. […].

PharmaMar débute des études cliniques avec un nouveau composé, PM14, chez des patients atteints de tumeurs solides

PharmaMar, le 20 septembre 2017 : MADRID, September 20, 2017 /PRNewswire/ --Désireux de trouver une solution aux besoins insatisfaits des patients souffrant de différents types de cancer, PharmaMar (MCE: PHM) annonce le début d'une étude clinique de Phase I avec PM14, un nouveau composé antitumoral résultant du programme d'investigation interne de la société pour le traitement des patients souffrant de tumeurs solides avancées. […].

Mitochondries et tumeurs : un lien est établi

Caducee.net, le 03 février 2000 : Une mutation dans un gène codant pour une protéine mitochondriale peut intervenir dans la genèse de certaines tumeurs. Des mutations germinales d’un gène codant pour une protéine de la chaîne respiratoire ont été identifiées dans des familles comportant des individus porteurs d’un paragangliome héréditaire, en l’occurrence une tumeur du glomus carotidien. […].

Vaccinex, Inc. débute des essais cliniques d'un nouvel anticorps thérapeutique chez les patients atteints d'un cancer avec des tumeurs solides avancées

PR Newswire, le 04 janvier 2011 : ROCHESTER, New York, January 4, 2011 /PRNewswire/ -- Vaccinex, Inc. a annoncé aujourd'hui qu'elle a reçu l'accord de la FDA (administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) et qu'elle va débuter un essai clinique de Phase 1 pour évaluer la sécurité, la tolérance, la pharmacocinétique et la pharmacodynamique d'un candidat anticorps thérapeutique VX15/2503 chez les patients atteint d'un cancer avec des tumeurs solides avancées. […].

Potentiel métastatique des tumeurs : une signature génétique commune ?

Caducee.net, le 09 décembre 2002 : L’utilisation des puces à ADN a permis d’identifier un profil d’expression génique associé à un risque élevé de métastases et à un mauvais pronostic. Cette signature permet de distinguer les tumeurs primaires de leurs métastases. […].

nuance

Les plus