nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Glucose

198 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Intolérance au glucose et problèmes mnésiques

Caducee.net, le 03 février 2003 : Une intolérance au glucose est liée à de moins bonnes performances lors de tests de mémoire, selon une nouvelle étude. Par ailleurs, cette intolérance au glucose serait associée à un volume plus faible de l’hippocampe. […].

Dans le cadre de la prolongation d'une étude expérimentale, ONGLYZA™ (saxagliptine) plus insuline chez les patients adultes atteints de diabète de type 2 a permis de maintenir la diminution des taux de glucose sanguin (HbA1c)...

Businesswire, le 17 septembre 2011 : Dans le cadre de la prolongation d'une étude expérimentale, ONGLYZA™ (saxagliptine) plus insuline chez les patients adultes atteints de diabète de type 2 a permis de maintenir la diminution des taux de glucose sanguin (HbA1c) sur une période de 52 semaines […].

Détecter l’intolérance au glucose après un infarctus du myocarde

Caducee.net, le 21 juin 2002 : Les diabètes non diagnostiqués et les intolérances au glucose sont fréquentes chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM), révèle une étude suédoise dans le Lancet. En raison des risques cardiovasculaires associés à ces conditions, les auteurs suggèrent que le dépistage de ces anomalies soit entrepris chez les patients admis à la phase aiguë de l’IDM. […].

Une tolérance au glucose anormale est fréquente chez les enfants obèses

Caducee.net, le 14 mars 2002 : Selon une nouvelle étude, 20 à 25 % des enfants et adolescents américains obèses présentent une perturbation de la tolérance au glucose. Ces nouvelles données rappellent le risque d'explosion du nombre de cas de diabète de type 2 chez ces enfants. […].

Un nouveau duo dans la signalisation du glucose

Caducee.net, le 22 mai 2003 : Un couple de molécules de signalisation pourrait aider à réguler la production de glucose par le foie, selon un article paru cette semaine dans la revue scientifique Nature. […].

L’intolérance au glucose n’est pas assez prise en compte par les généralistes britanniques

Caducee.net, le 17 mai 2002 : C’est la principale conclusion qui ressort d’une enquête publiée dans le dernier BMJ, montrant que si les généralistes connaissent bien l’aspect clinique du phénomène d’intolérance au glucose, ils ne sont en revanche pas assez conscients des conséquences qu’elle peut engendrer sur la santé. Eduquer leurs patients pour les sensibiliser en ce sens, pourrait réduire l’incidence du diabète de type 2, d’après les auteurs. […].

Le taux de glucose sanguin peut prédire le risque cardiovasculaire

Caducee.net, le 05 janvier 2001 : Une étude anglo-saxonne parue dans le British Medical Journal montre que la concentration en hémoglobine glyquée (HbA1c) est un marqueur prédictif de la mortalité suite à une maladie cardiovasculaire chez les hommes qui souffrent ou pas de diabète. […].

Comment la chirurgie de l'obésité peut aussi améliorer le diabète

Caducee.net, le 08 septembre 2008 : Parmi les différentes chirurgies gastriques de l'obésité, la chirurgie dite "bypass", qui consiste, en plus d'une réduction de la taille de l'estomac, à dériver les aliments dans l'intestin distal (très éloigné de l'estomac avant l'opération), induit une amélioration spectaculaire très rapide du diabète chez les patients obèses diabétiques. Jusqu'à aujourd'hui, le mécanisme en jeu n'était pas connu. Des travaux effectués chez la souris, par des chercheurs de l'Université Claude Bernard-Lyon1, de l'Inserm, du CNRS, de l'INRA et de l'hôpital Bichat de Paris, permettent de l'expliquer. Le "bypass" stimule une synthèse de glucose par l'intestin, qui perdure entre les repas. La détection de ce glucose active un signal qui est transmis au cerveau et améliore la sensibilité à l'insuline. Ces résultats, publiés dans le numéro de septembre de la revue Cell Metabolism, permettent d'envisager de futures approches thérapeutiques de l'obésité diabétique. […].

Astellas annonce la présentation orale de l'inhibiteur de SGLT2, en détaillant les caractéristiques d'innocuité et d'efficacité chez les patients atteints de diabète de type 2, lors de la réunion de l'Association américaine du diabète

PR Newswire, le 28 juin 2010 : TOKYO, June 28, 2010 /PRNewswire/ -- Astellas Pharma Inc. (Siège : Tokyo, président du conseil et président-directeur général : Masafumi Nogimori, « Astellas ») a annoncé que la société a présenté les résultats d'une étude japonaise de phase 2 conduite sur ASP1941, un inhibiteur de SGLT2 sélectif, los de la 70e Réunion scientifique de l'Association américaine du diabète (ADA), le 26 juin 2010 (Heure normale de l'Est). L'inhibiteur ASP1941 est conçu pour bloquer la réabsorption de glucose dans le rein et excréter le glucose dans l'urine. La présentation orale, ainsi que les quatre présentations par affiches, concernant la pharmacologie non clinique, la pharmacocinétique/pharmacodynamie et une étude de phase 2a menée aux États-Unis, constituent la première apparition d'Astellas dans une réunion de l'ADA et démontre l'engagement de la société pour trouver des traitements contre le diabète. […].

Le facteur de transcription Foxo1 serait à l’origine de la résistance à l’insuline dans les cellules rénales

Caducee.net, le 07 novembre 2001 : Une étude publiée dans la revue The Journal of Clinical Investigation montre l’action de l’insuline sur le métabolisme glucidique de cellules rénales en culture. Le facteur transcriptionnel Foxo1, régulerait négativement la sortie du glucose sous l’action de l’insuline par un mécanisme de phosphorylation de la voie Glucose 6 phosphate. […].

La Fédération internationale du diabète (FID) recommande un contrôle plus strict de la glycémie après les repas chez les personnes atteintes de diabète

PR Newswire, le 19 septembre 2007 : AMSTERDAM, Pays-Bas, September 19 /PRNewswire/ -- Aujourd'hui, la FID publie une nouvelle directive mondiale en matière de soins aux personnes atteintes de diabète, qui inclut la vérification du glucose postprandial.(1) Il en ressort que les personnes atteintes de diabète devraient contrôler systématiquement leur taux de glycémie après les repas de manière à optimiser le contrôle du diabète et à réduire les risques de complications, en particulier de maladies cardiovasculaires.(2) Cette approche inédite aidera les cliniciens et les organisations à mettre au point des stratégies efficaces en matière de prise en charge du diabète. La nouvelle recommandation, valable à l'échelle mondiale, a été formulée pour la première fois à l'occasion de la réunion de l'Association européenne pour l'étude du diabète (European Association for the Study of Diabetes, EASD) à Amsterdam. […].

Diabète : la fin des piqûres au bout du doigt ?

Caducee.net, le 07 décembre 1999 : Un comité de la Food and Drug Administration (FDA) a émis lundi un avis favorable à l’homologation d’un appareil, en l'occurrence une 'montre' à porter à l’avant-bras, capable de déterminer à intervalles réguliers le taux de glucose sanguin. […].

HTLV : un rétrovirus humain bien enveloppé qui passe par la route du sucre

Inserm, CNRS, le 14 mai 2003 : Marc Sitbon, Jean-Luc Battini et Naomi Taylor, chercheurs à l’INSERM à l’Institut de génétique moléculaire de Montpellier (1) (CNRS - Université Montpellier 2) viennent d’identifier le récepteur HTLV (Human T cell leukemia virus). Le HTLV est un rétrovirus humain qui infecte des dizaines de millions de personnes dans le monde. Il entraîne chez 5% des personnes infectées une leucémie particulière à cellule T de l'adulte, ainsi que certaines formes de maladies neurodégénératives. Le récepteur identifié s’avère être le transporteur principal du glucose Glut-1 qui joue un rôle clé dans la survie des cellules cancéreuses. La découverte de ces chercheurs trouve ainsi des applications potentielles dans le dépistage et la lutte contre le cancer. Cette découverte, issue de leurs travaux sur l'organisation générale de la protéine d'enveloppe du HTLV (2) et sur l'identification de certaines propriétés du récepteur(3), est publiée dans la revue américaine Cell, vendredi 14 novembre 2003. […].

Une nouvelle approche de thérapie génique pour traiter le diabète

Caducee.net, le 08 décembre 2000 : Il est possible de modifier génétiquement des cellules K de l'intestin de façon à ce qu'elles produisent de l'insuline en réponse aux taux de glucose circulant. Cette stratégie est détaillée dans le dernier numéro de Science et elle pourrait constituer une approche prometteuse pour le traitement du diabète par thérapie génique. […].

Une clé fondamentale du métabolisme glucidique hépatique mise en évidence.

Caducee.net, le 13 septembre 2001 : Une série de deux articles à paraître dans le numéro de Nature du 13 septembre 2001 montrent le rôle fondamental et incontournable que joue la protéine PGC-1 dans la voie métabolique du contrôle du taux de glucose hépatique. Cette voie se trouve impliquée à la fois dans les diabètes de type 1 et 2. […].

Une nouvelle piste pour expliquer les origines du diabète de type II

Caducee.net, le 13 juillet 2000 : Des chercheurs de la Faculté de Médecine de Genève ont découvert que le diabète de type II pourrait être expliqué par un dysfonctionnement des communications entre les cellules β. Le professeur Paolo Meda et ses collaborateurs viennent de démontrer que la modification des communications entre ces cellules entraîne une perte des propriétés de régulation et surtout une incapacité à répondre à une augmentation du taux de glucose. Ces résultats, qui seront publiés dans le prochain numéro du Journal of Clinical Investigation, pourraient expliquer les origines du diabète de type II. […].

Le mécanisme de résistance à l'insuline chez les patients sous inhibiteur de la protéase du VIH identifié

Caducee.net, le 31 mai 2000 : Les inhibiteurs de la protéase du VIH tels que l'indinavir, le ritonavir et l'amprenavir sont capables d'inhiber la protéine Glut4, un transporteur du glucose qui permet, sous la stimulation de l'insuline, son stockage dans le muscle et le tissus adipeux. Cet effet pourrait être responsable d'une complication iatrogène majeure observée chez les patients sous antiprotéase. […].

nuance

Les plus