nuance

L’intolérance au glucose n’est pas assez prise en compte par les généralistes britanniques

C’est la principale conclusion qui ressort d’une enquête publiée dans le dernier BMJ, montrant que si les généralistes connaissent bien l’aspect clinique du phénomène d’intolérance au glucose, ils ne sont en revanche pas assez conscients des conséquences qu’elle peut engendrer sur la santé. Eduquer leurs patients pour les sensibiliser en ce sens, pourrait réduire l’incidence du diabète de type 2, d’après les auteurs.

Afin d’évaluer le niveau de prise de conscience et l’attitude des généralistes face à l’apparition progressive de l’intolérance au glucose (IG) chez leurs patients, des membres de l’université de Durham ont réalisé une enquête qualitative et quantitative auprès de 34 généralistes du nord-est de l’Angleterre.

Les résultats ont montré que globalement, les médecins connaissaient bien la clinique de l’IG, mais la percevaient comme une entité isolée, avec une faible prise de conscience des pathologies qu’elle pouvait provoquer à plus ou moins long terme.

Les médecins questionnés ont avoué pour une partie leur incapacité à gérer et à suivre des patients chez qui avait été décelée une IG.

Leurs explications pour justifier leur faible propension à réaliser des dépistages de l’IG étaient diverses, allant de la charge de travail supplémentaire imposée à l’aspect financier en passant par l’émission de réserves quant à l’efficacité des programmes interventionnistes sur les habitudes de vie.

Bien que quelques uns soient convaincus de l’importance du dépistage de l’IG, à travers l’éducation scolaire, sanitaire et les médias, une minorité cependant ont présenté une attitude positive face à l’approche pharmacologique de la prise en charge de l’IG.

Les auteurs préconisent, devant la faible motivation des médecins généralistes britanniques à s’occuper du dépistage de l’IG, d’essayer de les convaincre qu’ils jouent un rôle de prévention dans l’apparition du diabète de type 2, par l’intermédiaire d’une information donnée aux patients avec une IG.

Source : BMJ 18 mai 2002;324:1190

PI

Descripteur MESH : Diabète , Glucose , Patients , Diabète de type 2 , Santé , Médecins , Conscience , Face , Médecins généralistes , Vie , Travail , Rôle , Programmes , Motivation , Membres , Attitude , Habitudes , Charge de travail

nuance

Recherche scientifique: Les +