nuance

Trouble bipolaire : la médecine de précision pourrait offrir un traitement sans effets secondaires

illustrationLONDRES, December 20, 2018 /PRNewswire/ --Une découverte révolutionnaire permet à un certain groupe de personnes souffrant de trouble bipolaire de recevoir un traitement efficace avec peu ou pas d'effets secondaires. L'équipe du London Psychiatry Centre est la première à appliquer avec succès une méthode, connue sous le nom de « médecine de précision » en psychiatrie, au traitement des troubles bipolaires de type 2 et infraliminaires, particulièrement chez les patients souffrant d'au moins quatre changements d'humeur par an (cycle rapide). Il s'agit d'un événement bouleversant pour les personnes souffrant de trouble bipolaire.

Les traitements ordinaires nécessitent de prendre trois ou quatre médicaments causant des effets secondaires que beaucoup de personnes trouvent intolérables. En combinant la stimulation magnétique transcrânienne répétitive (rTMS) avec une haute dose de thyroxine guidée par un test génétique qui cible les enzymes activant la thyroïde, le centre a déterminé que les patients souffrant de trouble bipolaire pouvaient être traités avec des effets secondaires minimes, voire inexistants.

Le Dr Andy Zamar, fondateur du London Psychiatry Centre et psychiatre consultant, commente : « Le principal problème auquel les personnes atteintes de trouble bipolaire font face est le lourd fardeau des effets secondaires qui accompagne les traitements traditionnels. La découverte de ce nouveau traitement combiné est révolutionnaire pour les patients, leurs proches et les services de santé mentale, et nous espérons qu'il ouvrira la voie d'un changement mondial dans le domaine du traitement des troubles bipolaires. »

Le centre est connu pour son travail d'avant-garde et a introduit de nouvelles technologies au Royaume-Uni et en Europe, y compris la rTMS et l'eTNS. La découverte a été faite par le Dr Andy Zamar, l'endocrinologue consultant Dr Abbi Lulsegged, et le cardiologue consultant Dr Robin Roberts après avoir observé que chez la plupart, voire tous les patients traités avec une forte dose de thyroxine, les profils de test de la fonction thyroïdienne enregistraient un retard de l'activation de l'hormone thyroïdienne. L'équipe a commencé à étudier le codage génétique des enzymes qui activent l'hormone thyroïdienne afin de prédire et d'affiner le traitement, ainsi que pour éviter les effets secondaires. Il s'est avéré que la plupart des patients présentaient une carence d'une ou deux enzymes nécessaires pour activer l'hormone thyroïdienne, qui aide à stabiliser l'humeur. Les patients qui ont reçu un traitement combinant la rTMS et une dose élevée de thyroxine ont constaté des effets secondaires minimes ou inexistants et ont vu leur état de santé se rétablir complètement après des années de traitements infructueux avec de multiples médicaments et/ou une thérapie par électrochocs.

NOTES AUX RÉDACTEURS : 

Médecine de précision : https://www.psychiatrycentre.co.uk/treatments/bipolar-disorders/precision-medicine/
rTMS : https://www.psychiatrycentre.co.uk/repetitive-transcranial-magnetic-stimulation-rtms-clinic/
Le London Psychiatry Centre : https://www.psychiatrycentre.co.uk/

 

Descripteur MESH : Médecine , Trouble bipolaire , Personnes , Patients , Psychiatrie , Thyroxine , Enzymes , Génétique , Santé , Face , Santé mentale , Services de santé mentale , État de santé , Travail , Services de santé

nuance

Recherche scientifique: Les +