#Coronavirus vs #chloroquine, un essai clinique lancé à Marseille par le Pr Raoult

illustrationL’éminent infectiologue Didier RAOULT a annoncé ce lundi dans une vidéo avoir reçu l’autorisation de tester un traitement à base de chloroquine sur 24 patients infectés par le coronavirus SARS-CoV-2 et hospitalisés à institut hospitalo-universitaire Méditerranée infection à Marseille

« Nous venons d’avoir l’accord pour notre projet de recherche sur l’Hydroxy-Chloroquine » Pr Raoult

 

Améliorer la prise en charge et diminuer le portage viral 

Le Pr RAOULT s’est fixé deux objectifs : « améliorer la prise en charge clinique pour les patients qui présentent une pathologie relativement grave et diminuer le portage viral ».

En ce qui concerne le Covid-19, les patients infectés sont à même de transmettre le virus pendant 12 jours. Selon les résultats d’un essai clinique mené en chine, cette durée pourrait réduite à 4 jours, ce qui diminuerait de façon significative les risques de contagion.

Un traitement économique et dont les effets indésirables sont connus

Le traitement qui sera testé à l’IHU — Méditerranée Infection consiste à inoculer 500 mg par jour d’hydroxychloroquine (Plaquenil) pendant 10 jours sur des patients positifs au coronavirus SARS-CoV-2. Il s’agit d’un traitement anti-paludique qui a déjà été testé lors de lors de l’épidémie du SRAS, détaille l’infectiologue.

Ce traitement présente deux avantages. D’une part il est disponible immédiatement et est relativement bon marché. Mais surtout contrairement aux nouvelles molécules, ses effets indésirables ont largement été documentés, ce qui limite d’autant plus les risques que la posologie est faible comparée à celle administrée contre le paludisme.

 

« C’est beaucoup plus facile que de connaître les risques toxiques d’un médicament qui n’a pas été utilisé. Le risque n’est pas du tout de même nature. »

Descripteur MESH : Essai clinique , Patients , Infection , Coronavirus , Chloroquine , Virus , Paludisme , Toxiques , Risque , Recherche , Nature , Chine

1 réaction(s) à l'article #Coronavirus vs #chloroquine, un essai clinique lancé à Marseille par le Pr Raoult

  • MyPassion

    Pak Budianto| dimanche 15 mars 2020- REPONDRE

    Cet essai, on n'en parle pas dans mes médias. Pourquoi ?

    Les essais cliniques retenus "officiellement" (Yazdanpanah, etc.) ne comprennent aucun essai avec la chloroquine. Pourquoi ?

    Les gens qui ont donné leur avis sur la chloroquine (Yazdanpanah, etc) disent qu'elle est dangereuse, alors que c'est faux. Pourquoi les laisse t'on exprimer publiquement un point de vue faux ?

    Le Professeur Raoult, sommité mondiale en la matière, pense que l'épidémie est peu inquiétante et que les médias en font trop. Personne ne lui donne la parole. Pourquoi ?

Recherche scientifique: Les +