nuance

La FDA autorise le Remdesivir (Veklury) dans le traitement de la Covid-19

illustrationGilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) a annoncé le 26 octobre que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a autorisé Veklury (remdesivir) pour le traitement des patients atteints de COVID-19 nécessitant une hospitalisation. 

Veklury est un antiviral qui agit en bloquant la réplication du virus SARS-CoV-2, responsable de la COVID-19. Le médicament, qui bénéficiait déjà d’une autorisation d’utilisation en urgence de la FDA pour traiter la COVID-19, devient ainsi le premier — et le seul — traitement autorisé de la COVID-19 aux États-Unis. Il est maintenant largement disponible dans les hôpitaux de tout le pays, grâce aux investissements réalisés très tôt pour augmenter rapidement les capacités de production et, par ce biais, la quantité de médicaments disponibles.

 

Aux États-Unis, Veklury est indiqué pour le traitement de la COVID-19 chez les adultes et les adolescents (≥ 12 ans et pesant au moins 40 kg) nécessitant une hospitalisation. Veklury doit être administré uniquement à l’hôpital ou dans un établissement de santé capable de dispenser des soins de même technicité qu’en milieu hospitalier. Veklury est contre-indiqué chez les patients qui sont allergiques à son principe actif (remdesivir) ou à l’un de ses composants. Veuillez consulter plus loin les Informations de sécurité importantes sur Veklury.

Cette autorisation s’appuie sur trois essais randomisés contrôlés, parmi lesquels l’étude ACTT-1 du NIAID (National Institute of Allergy and Infectious Diseases), essai de phase 3 en double aveugle contre placebo dont les résultats définitifs ont été publiés récemment. Ces résultats ont montré que le traitement par Veklury, comparé au placebo, entraîne une amélioration cliniquement significative de plusieurs paramètres d’évaluation chez les patients hospitalisés pour une COVID-19. Devant la robustesse de ces données, Veklury a intégré la prise en charge standard pour le traitement de la COVID-19 chez les patients hospitalisés.

« L’autorisation de Veklury marque un jalon important dans les efforts pour répondre à la pandémie, en offrant un traitement efficace qui aide les patients à se rétablir plus vite et, par conséquent, contribue à préserver des ressources sanitaires en tension », a déclaré Barry Zingman, MD, Professeur de Médecine à l’Albert Einstein College of Medicine et au Montefiore Medical Center, à New York. « La disponibilité d’un traitement rigoureusement évalué, capable d’accélérer nettement la guérison, parmi d’autres bénéfices, comme de plus faibles taux d’évolution vers une ventilation assistée, redonne espoir aux patients hospitalisés et à leur famille et dote les soignants d’un outil décisif dans la prise en charge des patients. »

« Depuis le début de la pandémie de COVID-19, Gilead travaille sans relâche pour trouver des solutions à cette crise sanitaire mondiale. Moins d’un an après l’apparition des premiers cas de la maladie, aujourd’hui connue sous le nom de COVID-19, nous disposons d’un traitement autorisé aux États-Unis par la FDA, disponible pour tous les patients au profil adéquat qui en ont besoin ; c’est incroyable », a déclaré Daniel O’Day, Chairman et Chief Executive Officer de Gilead Sciences. « La vitesse et la rigueur avec lesquelles Veklury a été développé et autorisé aux États-Unis reflètent l’engagement commun de Gilead, des agences publiques et des investigateurs d’essais cliniques pour mettre au point des traitements efficaces et bien tolérés pour lutter contre la COVID-19. Nous continuerons de travailler rapidement dans l’objectif d’améliorer les résultats cliniques avec Veklury afin d’assurer les meilleures chances de guérison à tous les patients atteints de COVID-19. »

Dans l’essai ACTT-1 randomisé, en double aveugle contre placebo, Veklury a significativement réduit le délai de rétablissement par rapport au placebo — de cinq jours dans la population totale de l’étude (10 vs 15 jours ; RR, 1,29 ; IC 95 % 1,12-1,49 ; p < 0,001) et de sept jours chez les patients qui avaient besoin d’oxygénothérapie à l’inclusion (11 vs 18 jours ; RR, 1,31 ; IC 95 % 1,12-1,52). Parmi les critères secondaires, Veklury a également réduit la progression de la maladie chez les patients nécessitant une oxygénothérapie, ce qui s’est traduit par une réduction significative de l’incidence des nouvelles mises sous ventilation assistée ou ECMO (13 % vs 23 % ; IC 95 % -1,15 à -4). Dans la population totale de patients, il y a eu une tendance à la réduction de la mortalité avec Veklury, par rapport au placebo, à J29 (11,4 % vs 15,2 %, HR 0,73 ; IC 95 % 0,52 - 1,03). Des données de mortalité additionnelles, issues d’une analyse post hoc, ont été publiées dans le New England Journal of Medicine le 8 octobre 2020.

Les résultats de l’essai ACTT-1 sont complétés par ceux de deux essais de phase 3 en ouvert de Veklury, menés chez des patients adultes atteints de formes sévères et modérées de COVID-19. L’essai SIMPLE — Severe, réalisé chez des patients hospitalisés nécessitant une oxygénothérapie, mais pas de ventilation assistée, a montré qu’un traitement de 5 ou 10 jours par Veklury donnait des résultats similaires sur le plan clinique (odds ratio 0,75 ; IC 95 % 0,51 - 1,12). L’essai SIMPLE-Moderate, chez des patients hospitalisés ne nécessitant pas d’oxygénothérapie, a mis en évidence une amélioration statistique des résultats cliniques avec un traitement de 5 jours par Veklury, par rapport à des soins standard (odds ratio ; IC 95 % 1,09 -2,48 ; p = 0,017). Les chances d’amélioration de l’état clinique avec le traitement de 10 jours par Veklury versus soins standard étaient également favorables et tendaient à la signification statistique, sans toutefois l’atteindre (odds ratio 1,31 ; IC 95 % 0,88 - 1,95).

Dans l’essai ACTT-1, l’incidence d’événements indésirables associés à Veklury était similaire à celle du groupe placebo. Les taux d’événements indésirables graves (EIG) étaient numériquement plus élevés dans le groupe placebo que dans le groupe Veklury. Les taux d’arrêt du traitement, d’événements indésirables (EI) de grade 3 et 4 (toutes causes) et d’anomalies des constantes biologiques étaient similaires entre les groupes. Dans l’essai SIMPLE-Severe, les événements indésirables les plus fréquents survenus chez au moins 5 % des patients dans les groupes Veklury 5 jours ou 10 jours, respectivement, étaient les nausées (5 % vs 3 %), l’augmentation des ASAT (3 % vs 6 %) et l’augmentation des ALAT (2 % vs 7 %). Dans l’essai SIMPLE-Moderate, les EI les plus fréquents survenus chez au moins 5 % des patients dans les groupes Veklury étaient les nausées (7 % dans le groupe 5 jours, 4 % dans le groupe 10 jours).

Parallèlement à l’autorisation de Veklury, la FDA a également émis une nouvelle Autorisation d’Utilisation en Urgence (EUA) de Veklury comme traitement des patients pédiatriques (moins de 12 ans) hospitalisés pesant au moins 3,5 kg et des patients pédiatriques hospitalisés pesant de 3,5 à moins de 40 kg, suspectés de COVID-19 ou atteints de COVID-19 confirmée par le laboratoire, pour lesquels l’emploi d’un traitement intraveineux (IV) est cliniquement approprié. Cette autorisation est temporaire et révocable, et ne se substitue pas au processus officiel de demande, examen et autorisation pour l’usage de Veklury dans cette population de patients. L’utilisation de Veklury chez les patients pédiatriques de moins de 12 ans ou pesant moins de 40 kg n’est pas autorisée par la FDA, la tolérance et l’efficacité de Veklury pour cette utilisation n’étant pas démontrées. Pour plus d’informations sur l’utilisation autorisée de Veklury chez les patients pédiatriques et sur les exigences réglementaires de l’EUA aux États-Unis, veuillez consulter les Fact Sheets et la Lettre d’autorisation de la FDA, disponibles sur www.gilead.com/remdesivir.

À propos de l’essai ACTT-1

L’essai clinique international de phase 3, randomisé, en double aveugle contre placebo, ACTT-1 (NTC04280705) mené par le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) a évalué la tolérance et l’efficacité d’un traitement de 10 jours par Veklury versus placebo chez 1 063 patients adultes hospitalisés pour une infection confirmée par le SARS-CoV-2 et présentant une COVID-19 légère, modérée ou sévère, qui recevaient également des soins standard.

Le critère principal d’ACTT-1 était le délai de guérison dans les 29 jours suivant la randomisation. La « guérison » était définie par la sortie de l’hôpital sans limitation des activités, la sortie de l’hôpital avec limitation des activités et/ou besoin d’oxygène à domicile, ou la poursuite de l’hospitalisation, mais sans oxygénothérapie ni soins constants.

À propos des essais SIMPLE

Les deux essais de phase 3 de Veklury ont été menés par Gilead dans des pays à haute prévalence de la COVID-19 et incluaient plusieurs sites aux États-Unis couvrant diverses communautés.

L’essai SIMPLE-Severe (NCT04292899) était un essai multicentrique randomisé, en ouvert, destiné à évaluer la tolérance et l’efficacité de traitements de 5 jours et 10 jours par Veklury en complément de soins standard chez 397 adultes hospitalisés atteints d’une forme sévère de COVID-19. La maladie était définie comme sévère si le patient avait une infection à SARS-CoV-2 confirmée, une SpO2 ≤ 94 % à l’air ambiant, et des signes radiologiques de pneumonie. Le critère principal était l’état clinique à J14, évalué sur une échelle ordinale à 7 points. Le traitement par Veklury a été arrêté chez les patients qui sont sortis de l’hôpital avant la fin de la durée de leur traitement définie par protocole.

L’essai SIMPLE-Moderate (NCT04292730) était un essai multicentrique randomisé, contrôlé, en ouvert, évaluant la tolérance et l’efficacité de traitements de 5 jours et 10 jours par Veklury en complément de soins standard chez 600 adultes hospitalisés atteints d’une forme modérée de COVID-19. La maladie était définie comme modérée si le patient avait une infection à SARS-CoV-2 confirmée, une SpO2 > 94 % et des signes radiologiques de pneumonie. Le critère principal était l’état clinique à J11, évalué sur une échelle ordinale à 7 points.

À propos de Veklury

Veklury (remdésivir) est un analogue nucléosidique découvert par Gilead, en se basant sur plus d’une décennie de recherche antivirale. Veklury présente un large spectre d’activité antiviral, in vitro et in vivo chez l’animal, contre de multiples virus pathogènes émergents, comme les virus Ebola, SARS, Marburg, MERS et SARS-CoV-2, le virus responsable de la COVID-19.

Veklury a été validé ou autorisé pour une utilisation temporaire comme traitement de la COVID-19 dans près de 50 pays. Dans le cadre de nos efforts constants pour développer des traitements efficaces de la COVID-19, plusieurs essais internationaux de phase 3 sont en cours afin d’évaluer la tolérance et l’efficacité de Veklury comme traitement de la COVID-19, dans différentes populations de patients, formulations et associations avec d’autres thérapies.

Comme annoncé le 1er octobre 2020, Gilead est désormais en mesure de répondre à la demande en temps réel aux États-Unis et prévoit de répondre à la demande mondiale de Veklury en octobre, même en cas de nouvelles vagues de COVID-19.

Informations de sécurité importantes sur Veklury aux États-Unis

Contre-indications

 VEKLURY est contre-indiqué chez les patients ayant des antécédents de réactions d’hypersensibilité cliniquement significatives à VEKLURY ou à l’un de ses composants.

Mises en garde et précautions d’emploi

 Hypersensibilité, y compris réactions à la perfusion et réactions anaphylactiques : Des réactions d’hypersensibilité, y compris des réactions à la perfusion et anaphylactiques, ont été observées pendant et après l’administration de VEKLURY. Les patients doivent être surveillés de près pour détecter d’éventuelles réactions d’hypersensibilité pendant et après l’administration de VEKLURY. Les symptômes peuvent être une hypotension, une hypertension artérielle, une tachycardie, une bradycardie, une hypoxie, de la fièvre, une dyspnée, un wheezing, un œdème de Quincke, une éruption cutanée, des nausées, des sueurs profuses et des frissons. Une diminution de la vitesse de perfusion (durée maximum ≤ 120 minutes) peut prévenir ces réactions. En cas de réaction sévère à la perfusion, arrêter immédiatement VEKLURY et instaurer un traitement approprié (voir Contre-indications).

 Risque accru d’augmentation des transaminases : Des augmentations des taux de transaminases ont été observées chez des volontaires sains et des patients atteints de COVID-19 qui avaient reçu VEKLURY ; ces augmentations ont également été rapportées comme signe clinique de COVID-19. Tous les patients doivent faire l’objet de tests hépatiques (voir Posologie et mode d’administration). Il faut envisager l’arrêt de VEKLURY si une augmentation des ALAT s’accompagne de signes ou symptômes d’inflammation du foie.

 Risque de réduction de l’activité antivirale en cas de co-administration avec la chloroquine ou l’hydroxychloroquine : La co-administration de VEKLURY avec le phosphate de chloroquine ou le sulfate d’hydroxychloroquine est déconseillée en raison d’un effet antagoniste observé en culture cellulaire, qui peut diminuer l’activité antivirale de VEKLURY.

Réactions indésirables

 La principale réaction indésirable (≥ 5 %, tous grades) était les nausées.

 La principale anomalie des constantes biologiques ([≥ 5 %, tous grades] était l’augmentation des ALAT et des ASAT.

Interactions médicamenteuses

 Il n’a pas été conduit d’essais d’interactions médicamenteuses entre VEKLURY et d’autres médications concomitantes chez l’homme.

Posologie et mode d’administration

 Posologie : Chez l’adulte et l’adolescent [≥ 12 ans et pesant ≥ 40 kg] : 200 mg à J1, suivi de doses d’entretien quotidiennes de 100 mg à partir de J2, uniquement en perfusion intraveineuse de 30 à 120 minutes.

 Durée du traitement : Pour les patients ne nécessitant pas de ventilation assistée invasive et/ou d’ECMO : 5 jours, avec prolongement possible jusqu’à 5 jours [soit 10 jours au total] en l’absence d’amélioration clinique. Pour les patients nécessitant une ventilation assistée invasive et/ou une ECMO : 10 jours.

 Tests avant et pendant le traitement : DFGe, tests hépatiques et taux de prothrombine avant d’instaurer le traitement par VEKLURY, et pendant le traitement si besoin clinique.

 Insuffisance rénale : VEKLURY n’est pas recommandé chez les patients avec DFGe < 30 ml/min.

 Préparation des doses et administration : voir les Informations de prescription complètes.

Grossesse et allaitement

 Grossesse : Les données humaines sur l’emploi de VEKLURY pendant la grossesse sont insuffisantes. Les femmes enceintes hospitalisées pour COVID-19 sont à risque de morbidités graves et de mortalité. VEKLURY ne doit être utilisé pendant la grossesse que si le bénéfice potentiel justifie le risque potentiel pour la mère et le fœtus.

 Allaitement : On ne sait pas si VEKLURY passe dans le lait maternel. Les femmes atteintes de COVID - 19 qui allaitent doivent suivre les pratiques recommandées par les directives cliniques, pour éviter d’exposer leur enfant à la COVID-19.

Indication pour Veklury [États-Unis]

VEKLURY est indiqué pour le traitement de la COVID-19 chez les adultes et les adolescents [≥ 12 ans et pesant ≥ 40 kg] nécessitant une hospitalisation. Veklury doit uniquement être administré à l’hôpital ou dans un établissement de santé capable de dispenser des soins aigus de même technicité qu’en milieu hospitalier.

À propos de Gilead Sciences

Gilead Sciences, Inc. est un laboratoire biopharmaceutique qui crée, développe et commercialise des traitements innovants pour répondre à des besoins médicaux non satisfaits. La mission de Gilead est de faire progresser la prise en charge des patients atteints de maladies engageant le pronostic vital. Basé à Foster City, en Californie, Gilead est présent dans plus de 35 pays dans le monde.

Pour plus d’informations sur la réponse de Gilead à la pandémie de coronavirus, vous pouvez visiter notre page dédiée : https://www.gilead.com/purpose/advancing-global-health/covid-19.

Descripteur MESH : Patients , Hospitalisation , Placebo , Soins , Ventilation , Perfusion , Patients hospitalisés , Essais , Maladie , Risque , Virus , Infection , Population , Mortalité , Oxygénothérapie , Sécurité , Hypertension artérielle , Grossesse , Chloroquine , Santé , Femmes , Hôpitaux , Enfant , Femmes enceintes , Californie , Investissements , Lettre , Directives , In vitro , New York , Foie , Fièvre , Lait , Ebolavirus , Coronavirus , Fièvre hémorragique à virus Ebola , Dyspnée , Bradycardie , Tachycardie , Hypersensibilité , Médecine , Prothrombine , Transaminases , Solutions , Pronostic , Prévalence , Famille , Temps , Recherche

nuance

Médicaments: Les +