Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Patients hospitalisés

146 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Les erreurs de traitements chez les patients hospitalisés en cardiologie

Caducee.net, le 24 juin 2003 : Une étude américaine revient sur les problèmes de traitement chez les patients hospitalisés en service de cardiologie. Ces erreurs paraissent assez fréquentes et plusieurs axes d’amélioration sont proposés. […].

The LANCET a publié ENDORSE, la plus grande étude multinationale montrant que la majorité des patients hospitalisés étudiés présentent un risque de TEV et que beaucoup ne reçoivent pas la prophylaxie recommandée de la TEV

PR Newswire, le 01 février 2008 : WORCESTER, Massachusetts, Ferbuary 1 /PRNewswire/ -- L'étude multinationale ENDORSE (Journée épidémiologique internationale pour l'évaluation des patients présentant un risque de thromboembolie veineuse dans le cadre de soins hospitaliers aigus) publiée aujourd'hui dans The LANCET(1) démontre la haute prévalence de patients présentant un risque de TEV (selon les directives de l'ACCP) dans le monde : 52 % des patients hospitalisés étudiés ont présenté un risque de TEV, correspondant à 64 % de patients en chirurgie et 42 % de patients en médecine. […].

illustration

#COVID-19 : le point de situation épidémiologique sur le coronavirus SARS-CoV-2 (ARCHIVES)

Caducee.net, le 30 juin 2020 : Les archives de la situation épidémiologique jusqu'au 4 mars 2021 […].

illustration

Gilead annonce les résultats de l’étude de phase 3 du Remdesivir chez des patients présentant une forme modérée de Covid-19

GILEAD, le 02 juin 2020 : Gilead Sciences, Inc. (Nasdaq : GILD) annonce aujourd’hui les premiers résultats de l’essai de phase 3 SIMPLE chez des patients hospitalisés présentant une forme modérée de pneumonie COVID-19. […].

illustration

#Hydroxychloroquine vs #Coronavirus : la FDA supprime l’autorisation d’urgence à l’hôpital tout en laissant la liberté aux médecins de ville de la prescrire hors AMM

Caducee.net, le 16 juin 2020 : Le 15 juin, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a révoqué l’autorisation d’utilisation d’urgence qui permettait de traiter des patients hospitalisés souffrant de COVID-19 avec du phosphate de chloroquine et du sulfate d’hydroxychloroquine, en dehors d’essais cliniques. Contrairement aux autorités sanitaires françaises, la FDA précise que les médecins de ville peuvent librement prescrire ces 2 spécialités pharmaceutiques, hors AMM, y compris dans le cadre du COVID-19. […].

illustration

L'opaganib de RedHill Biopharma démontre une diminution significative de la fibrose rénale

RedHill Biopharma Ltd., le 08 septembre 2021 : RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) (« RedHill » ou la « Société »), une entreprise biopharmaceutique spécialisée, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une nouvelle étude préclinique démontrant l'efficacité de l'opaganib (ABC294640)[1] dans la diminution significative de la fibrose rénale dans un modèle de fibrose interstitielle rénale par obstruction urétérale unilatérale. Les rapports suggèrent que plus de 20 % des patients hospitalisés en raison de la COVID-19 présentent une insuffisance rénale aiguë[2]. […].

Examen du patient : retour aux sources

Caducee.net, le 06 octobre 2003 : Malgré les progrès réalisés dans le dépistage et le traitement, l’examen physique réalisé par un clinicien expérimenté tient un rôle important dans la prise en charge des patients hospitalisés, détaille une étude publiée dans le Lancet. […].

illustration

Shionogi annonce des résultats positifs de l'étude de Phase III sur le céfidérocol chez des adultes atteints de pneumonie nosocomiale causée par des agents pathogènes à Gram-négatifs

Shionogi & Co., Ltd., le 08 octobre 2019 : "Les données de l'APEKS-NP fournissent des preuves significatives que le céfidérocol peut être une option thérapeutique efficace pour les patients hospitalisés souffrant de pneumonie grave. Dans cet essai, près de 60 pour cent des patients ont été ventilés et environ 33 pour cent ont connu l'échec d'un traitement antérieur", a déclaré le Dr Tsutae "Den" Nagata, directeur médical de Shionogi. "Récemment, plusieurs nouveaux antibiotiques ont été introduits pour traiter certaines infections résistantes au carbapénème, mais ils ne traitent pas tous les pathogènes à Gram négatif résistants. Les cliniciens ont un besoin urgent d'approches thérapeutiques novatrices pour surmonter les mécanismes de résistance multiples qui rendent ces souches si difficiles à traiter." […].

Pneumopathie bactérienne : l'azithromycine est aussi efficace que la combinaison céfuroxime-érythromycine

Caducee.net, le 15 mai 2000 : L'azithromycine en monothérapie est aussi efficace que l'association céfuroxime-érythromycine pour le traitement initial des patients hospitalisés avec une pneumopathie bactérienne. De plus, l'azithromycine paraît mieux tolérée par les patients. […].

Thromboses veineuses profondes : le traitement à domicile plus économique et aussi efficace

Caducee.net, le 03 juillet 2000 : Le traitement des thromboses veineuses profondes (TVP) par des héparines de bas poids moléculaire donne des résultats similaires que les patients soient hospitalisés ou non. De plus le traitement des patients à domicile présente un coût deux fois inférieur à celui des patients hospitalisés. Ces résultats sont la conclusion d'une étude française (Vascular Midi-Pyrénées Study) publiée dans le numéro d'Archives of Internal Medicine du mois de juillet. […].

illustration

L'étude COVID-19 phase 2/3 de RedHill sur l'opaganib passe le deuxième DSMB avec une recommandation unanime de poursuivre

PRNEWSWIRE, le 23 décembre 2020 : TEL AVIV, Israël et RALEIGH, Caroline du Nord, 23 décembre 2020 /PRNewswire/ -- RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) (« RedHill » ou la « Société »), une société biopharmaceutique spécialisée, a annoncé aujourd'hui que l'étude mondiale de phase 2/3 avec l'opaganib administré par voie orale (Yeliva®, ABC294640)[1] chez des patients hospitalisés pour une pneumonie sévère à COVID-19 a reçu une deuxième recommandation unanime de poursuite, suite à un deuxième examen indépendant de la sécurité par le Data Safety Monitoring Board (DSMB). La recommandation du DSMB est basée sur une analyse des données de sécurité non masquées des 155 premiers patients traités pendant 14 jours. […].

Mieux évaluer le risque d'accident vasculaire cérébral après un infarctus du myocarde

Caducee.net, le 04 avril 2002 : Selon une très large enquête épidémiologique américaine, 2,5 % des patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM) développeront un accident vasculaire cérébral (AVC) dans les six mois suivants. L'étude des facteurs de risque d'AVC dans ces conditions permet de montrer que 20 % des plus de 75 ans seront hospitalisés pour un AVC. […].

Syndrome métabolique et infarctus du myocarde

Caducee.net, le 25 mai 2005 : La prévalence du syndrome métabolique est élevée parmi les patients hospitalisés pour infarctus du myocarde (IDM), montre une étude française. De plus, il est associé à un plus mauvais pronostic. […].

Soins intensifs : une solution d’alimentation immunonutritive pourrait réduire les coûts directs d’hospitalisation jusqu’à 30%

Caducee.net, le 08 octobre 1999 : L’administration à des patients hospitalisés en unité de soins intensifs d’une solution d’alimentation entérale immunonutritive réduit les coûts directs d’hospitalisation jusqu’à 30% par rapport à une solution standard, indique une étude présentée au 12e Congrès annuel de l’European Society of Intensive Care Medicine. […].

Des traitements antibiotiques trop long ?

Caducee.net, le 12 juin 2006 : Un traitement antibiotique de trois jours est sous certaines conditions aussi efficace qu’un traitement de huit jours chez des patients hospitalisés pour une pneumonie, indique une étude conduite aux Pays-Bas. […].

La ventilation mécanique à un volume courant plus faible entraîne une moindre mortalité dans l’ALI et l’ARDS

Caducee.net, le 20 avril 2000 : Chez les patients avec lésion pulmonaire aiguë (ALI) et syndrome de détresse respiratoire aiguë (ARDS), la ventilation à volume courant (VC) inférieur à celui habituellement utilisé entraîne une moindre mortalité et augmente le nombre de jours sans utilisation du respirateur, indique une étude publiée sur le site Web de l’hebdomadaire médical américain ‘The New England Journal of Medicine’. Les éditeurs ont décidé de sa publication sur l’Internet avant même sa parution dans la revue papier au vu de son importance immédiate dans la prise en charge des patients hospitalisés en unité de soins intensifs pour insuffisance respiratoire aiguë. […].

Infarctus : la dépression est plus fréquente chez les femmes

Caducee.net, le 24 avril 2006 : La dépression est fréquemment rencontrée chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde (IDM). Les femmes de moins de 60 ans hospitalisées pour un IDM présentent un risque plus élevé de dépression durant une hospitalisation pour IDM. […].

Evaluation clinique du nésiritide dans le traitement par voie intraveineuse des insuffisances cardiaques congestives décompensées

Caducee.net, le 27 juillet 2000 : Chez des patients hospitalisés pour une insuffisance cardiaque congestive décompensée, le nésiritide améliore la fonction hémodynamique et l’état clinique. Le nésiritide par voie intraveineuse est efficace dans le traitement à court terme des insuffisances cardiaques congestives décompensées, indique une étude multicentrique américaine publiée jeudi dans le New England Journal of Medicine. […].

Les plus