nuance

The LANCET a publié ENDORSE, la plus grande étude multinationale montrant que la majorité des patients hospitalisés étudiés présentent un risque de TEV et que beaucoup ne reçoivent pas la prophylaxie recommandée de la TEV

WORCESTER, Massachusetts, Ferbuary 1 /PRNewswire/ -- L'étude multinationale ENDORSE (Journée épidémiologique internationale pour l'évaluation des patients présentant un risque de thromboembolie veineuse dans le cadre de soins hospitaliers aigus) publiée aujourd'hui dans The LANCET(1) démontre la haute prévalence de patients présentant un risque de TEV (selon les directives de l'ACCP) dans le monde : 52 % des patients hospitalisés étudiés ont présenté un risque de TEV, correspondant à 64 % de patients en chirurgie et 42 % de patients en médecine.

ENDORSE démontre aussi que la prophylaxie recommandée est seulement prescrite à 50 % des patients à risque à travers le monde, correspondant à 59 % de patients en chirurgie et 40 % de patients en médecine.

Avec plus de 60 000 patients étudiés dans plus de 32 pays englobant 6 continents, l'étendue de ENDORSE est sans précédent. Avec un large éventail d'environnements raciaux, sociaux, économiques et de soins de santé, ENDORSE dresse un tableau international et local unique de l'étendue de la population de patients hospitalisés présentant un risque de TEV et de la prise en charge de ces patients.

Le docteur Fred Anderson, directeur du Centre de recherche sur les résultats de l'Ecole de médecine de l'Université du Massachusetts, qui dirige l'étude, a remarqué : « ENDORSE montre qu'une proportion substantielle de patients hospitalisés présente un risque de TEV dans chacun des 32 pays participants. Malgré ces données objectives démontrant l'importance du risque de TEV à l'échelle internationale, l'utilisation de la prophylaxie recommandée est sous optimale. C'est un problème complexe, qui nécessitera de multiples solutions, notamment des programmes d'éducation locaux et nationaux, le développement de directives, un meilleur remboursement de la prophylaxie, et l'ajout de la prévention de la TEV à l'ordre du jour de la santé dans chaque pays ».

La TEV est un problème majeur de santé publique et une maladie que l'on peut facilement prévenir chez les patients hospitalisés pour des maladies médicales et chirurgicales aigues. La thrombose veineuse profonde (TVP) et l'embolie pulmonaire sont des manifestations communes de la TEV et peuvent contribuer de façon significative à la morbidité et à la mortalité.

En commentant cette étude, le docteur Ander Cohen, co-président du comité de pilotage de ENDORSE, a déclaré : « Les résultats de ENDORSE sont importants du point de vue de la santé nationale, puisqu'ils permettent une estimation des bénéfices aux niveaux économique et de la santé des patients de l'application totale d'une prophylaxie de la TEV basée sur des preuves chez les patients médicaux et chirurgicaux hospitalisés. Si nous voulons améliorer les résultats des patients hospitalisés, nous devons implémenter de manière urgente des stratégies à l'échelle de l'hôpital pour identifier tous les patients médicaux et chirurgicaux présentant un risque de TEV et améliorer l'utilisation de la prophylaxie appropriée pour empêcher la TEV ».

Malgré les directives internationales et locales en matière de prise en charge de la TEV, les résultats de ENDORSE montrent clairement qu'il y a un fossé entre les preuves des directives et la pratique dans le cadre hospitalier à travers le monde. Le manque de sensibilisation et l'incertitude au sujet de la prévalence de patients présentant un risque de TEV figurent parmi les principales raisons expliquant ce fossé(2),(3)

Comme l'a souligné le docteur Victor Tapson, co-président du comité de pilotage de ENDORSE : « ENDORSE montre clairement que la TEV pose un problème d'innocuité crucial chez les patients hospitalisés, puisque la majorité d'entre eux présentent un risque de TEV. La plus grande utilisation d'une prophylaxie dans le cadre chirurgical, pour lequel les bénéfices d'une prophylaxie sont reconnus depuis longtemps, par rapport au cadre médical, pour lequel les essais et directives sont plus récents, montre que nous devons augmenter la sensibilisation des médecins sur les bénéfices d'une prophylaxie, en particulier chez le patient médical ».

A propos de la thromboembolie veineuse (TEV)

La thromboembolie veineuse est un terme générique utilisé pour décrire la formation d'un caillot sanguin (thrombus) qui bloque une veine. Ce phénomène peut se produire dans toute partie du système veineux, mais ses manifestations les plus fréquentes sont la thrombose veineuse profonde (TVP), généralement dans la jambe, et l'embolie pulmonaire (EP).

La TEV est une complication fréquente chez les patients hospitalisés pour une opération chirurgicale majeure ou souffrant d'une maladie médicale grave.

A propos de ENDORSE

A ce jour, ENDORSE est la plus grande étude internationale réalisée dans des hôpitaux sélectionnés de façon aléatoire dans le monde afin d'évaluer le risque et la pratique de la prophylaxie de la TEV au niveau international. Les patients ont été inscrits dans 358 hôpitaux, sélectionnés de façon aléatoire, dans 32 pays en Europe, en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Asie, en Australie, et en Afrique du Nord.

Les objectifs primaires de ENDORSE ont été d'identifier les patients présentant un risque de TEV parmi les patients hospitalisés dans des hôpitaux représentatifs à travers le monde et de déterminer la proportion de patients hospitalisés à risque qui reçoivent une prophylaxie efficace de la TEV en utilisant la définition de patients présentant un risque de TEV et les recommandations de prophylaxie fournies par les directives consensuelles basées sur des preuves de l'American College of Chest Physicians (ACCP)(2). Les objectifs secondaires de ENDORSE ont été de définir le taux global de patients médicaux et chirurgicaux présentant un risque de TEV, définir le taux global de patients recevant une prophylaxie appropriée au sein des populations médicales par rapport aux populations chirurgicales et réaliser une analyse par pays et par région.

L'étude a inclus deux catégories de patients hospitalisés : les patients des salles médicales âgés de 40 ans ou plus, et les patients des salles chirurgicales âgés de 18 ans ou plus. Toutes les salles d'hôpital comportant des patients médicaux ou chirurgicaux aigus ont été éligibles pour l'étude.

A propos du COR (Center for Outcomes Research)

Le Centre de recherche sur les résultats (COR) sert de centre de coordination scientifique à un nombre croissant de registres de résultats nationaux et internationaux. Les responsabilités du COR comprennent le maintien de la confidentialité des patients et médecins, la conception d'instruments de collecte de données, la gestion de données et le développement de publications.

Etabli en 1994, le COR est issu de l'Etude sur la thrombose veineuse profonde de Worcester, un programme sur cinq ans soutenu par le NIH, qui a démontré que les médecins sont plus susceptibles d'améliorer leurs pratiques de prise en charge du patient lorsqu'ils disposent de données valides sur leurs propres pratiques et résultats, ainsi que des évaluations régionales et nationales.

A propos de l'Ecole de médecine de l'Université du Massachusetts

L'Ecole de médecine de l'Université du Massachusetts, l'un des centres de santé universitaires à la plus forte croissance du pays, s'est forgé une réputation d'institution de recherche de classe mondiale, produisant régulièrement des avancées notables dans la recherche clinique et élémentaire. L'Ecole de médecine reçoit chaque année plus de 174 millions de dollars en financement de recherche, dont 80 pour cent provient de sources de financement fédérales. Pour de plus amples renseignements, visitez http://www.umassmed.edu.

Financement de l'étude ENDORSE

Le Centre de recherche sur les résultats (COR) de l'Ecole de médecine de l'Université du Massachusetts a reçu une subvention libre de sanofi-aventis pour soutenir ce travail.

Références:

(1) Cohen AT, Tapson VF and all. The Lancet Vol 371, 2008

(2) Goldhaber SZ, Tapson VF. Am J Cardiol. 2004;93:259-62.

(3) Anderson FA, Jr., Zayaruzny M, Heit JA, Fidan D, Cohen AT. Estimated annual numbers of US acute-care hospital patients at risk for venous thromboembolism. Am J Hematol. 2007. Sep;82(9):777-82.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Patients , Risque , Patients hospitalisés , Médecine , Directives , Massachusetts , Prévalence , Soins , Recherche , Santé , Thrombose , Médecins , Embolie pulmonaire , Objectifs , Maladie , Hôpitaux , Embolie , Thromboembolie , Thrombose veineuse , Programmes , Publications , Travail , Santé publique , Solutions , Afrique , Moyen Orient , Mortalité , Morbidité , Jambe , Europe , Essais , Éducation , Croissance , Confidentialité , Collecte de données , Australie , Asie , Amérique du Sud , Amérique du Nord , Afrique du Nord

nuance

Epidémiologie: Les +