nuance

Point d'information Hormone MPA

La MPA, ou MedroxyProgestérone Acétate, (en français, acétate de médroxyprogestérone) est une hormone de synthèse de la famille des progestatifs. Elle a donc, tout comme la progestérone qui est l'hormone naturelle de la gestation une action essentiellement contraceptive mais elle est également légèrement anabolisante.

L'utilisation de la MPA en tant que médicament progestatif chez la femme et les animaux domestiques n'est plus ou est encore autorisée, selon les législations nationales.

La MPA présente des analogies de structure et d'activité avec la MGA ou MelenGestrol Acétate, qui est une hormone utilisée en élevage dans certains pays tiers (non membre de l'Union Européenne) en particulier aux Etats-Unis. Cette utilisation a notamment pour but d'éviter que les génisses d'élevage n'entrent en chaleur; par ailleurs, la MGA présente également des propriétés anabolisantes. Il faut noter que ces deux hormones présentent la particularité d'exprimer leurs effets aussi bien après injection qu'après ingestion, par exemple si elles sont administrées aux animaux avec leur nourriture.

L'Union Européenne interdit l'usage de toute substance hormonale à effet oestrogène, androgène ou gestagène en tant qu'activateur de croissance en élevage quelle que soit la forme d'administration (ingestion, implant ou additif alimentaire) (directive 96/22). Leur utilisation à cette fin constitue donc une fraude. Les principaux dangers pour la santé humaine évoqués pour justifier cette interdiction, sont ceux d'une augmentation possible du taux de certains cancers en particulier dans le cas des oestrogènes) et des problèmes de fécondité liés, d'une manière générale, à la consommation d'aliments riches en hormones.

Parmi les divers groupes à risque, les enfants pré pubères constituent une population préoccupante en raison de leur sensibilité particulière à l'apport d'hormone. Des effets génétiques, immunologiques, neurologiques et génotoxiques peuvent également être envisagés pour l'ensemble des substances oestrogène,androgène et gestagène.

Dans ce cadre général et dans un contexte de contamination accidentelle, l'ingestion d'aliments contaminés avec des substances hormonales telles que la MPA qui présentent essentiellement des activités progestatives, ne semble pas exposer le consommateur à un risque sanitaire particulier: dans la mesure où cette ingestion reste occasionnelle et si les concentrations résiduelles dans les viandes d'animaux contaminés restent extrêmement faibles en comparaison des doses qui sont utilisées dans les préparations à visée médicamenteuse.

Cependant, l'Afssa :

- rappelle les conclusions de son rapport sur « l'alimentation animale et la sécurité sanitaire des aliments » qui mettaient l'accent sur l'importance du renforcement des dispositifs destinés à éviter l'introduction frauduleuse de substances indésirables dans "alimentation animale (rapport Afssa -juillet 2000)

- vérifiera du point de vue de l'évaluation des risques, que l'ensemble des données qui seront disponibles sur cet épisode de contamination ne conduit pas à mettre en évidence un risque particulier.

- considère que, plus généralement, la question de l'évaluation des risques liés aux perturbateurs endocriniens justifie une étude d'ensemble que l'Agence se propose d'inscrire à son programme de travail.

Descripteur MESH : Acétate de médroxyprogestérone , Progestérone , Médroxyprogestérone , Famille , Aliments , Risque , Élevage , Animaux , Évaluation des risques , Hormones , Union européenne , Fécondité , Croissance , Oestrogènes , Perturbateurs endocriniens , Population , Animaux domestiques , Santé , Sécurité , Travail

nuance

Epidémiologie: Les +