nuance

Dépression : Deprexis,une thérapie numérique personnalisée grâce à l’IA bientôt disponible en France

illustrationDéjà remboursée en Allemagne et bientôt disponible en France, Deprexis est une thérapie numérique destinée aux personnes adultes souffrant de dépression ou de troubles dépressifs. Développée par des spécialistes internationaux et distribuée en France par Ethypharm Digital Therapy (EDT), société du groupe Ethypharm, son efficacité a été démontrée à plusieurs reprises lors d’essais contrôlés randomisés. Basée sur les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) Deprexis devrait enrichir la prise en charge de la dépression qui touche une personne sur cinq en France au cours de sa vie. Des chiffres amplifiés par la crise sanitaire qui a fait de la santé mentale une priorité pour les instances de santé.

Des indications dans le traitement de la dépression unipolaire ou de troubles dépressifs

Développée par GAIA AG, pionnier de la santé numérique, Deprexis® est la première thérapie numérique en ligne (DTx) disponible en 9 langues. Reposant sur les principes des TCC qui ont fait leurs preuves dans la prise en charge de la dépression, Deprexis® est indiquée pour une durée de 3 mois en complément du traitement habituel pour les patients souffrant de dépression unipolaire ou de troubles dépressifs, afin de les aider à gérer leur dépression ou leurs troubles dépressifs. 

Cette application n’est pas destinée à remplacer le traitement prescrit par un professionnel de santé ni à fournir des informations à des fins diagnostiques ou thérapeutiques. Elle peut contribuer à élargir la portée des soins psychologiques, plus spécifiquement les thérapies cognitivo-comportementales, en France.

Les thérapies comportementales et cognitives font partie des traitements les plus efficaces et les plus recommandés pour la dépression. Elles s’appuient sur une relation active entre le thérapeute et son patient dans l’apprentissage de nouveaux comportements.

La Haute Autorité de Santé recommande la pratique des TCC dans la prise en charge d’un épisode dépressif isolé de l’adulte en ambulatoire et dans les troubles dépressifs récurrents ou persistants.

Selon le Dr Jan Philipp Klein médecin psychiatre de l’université de Lübeck (Allemagne) qui a dirigé plusieurs évaluations de Deprexis® et a récemment donné une conférence sur la place des thérapies numériques dans le traitement de la dépression à la Conférence psychiatrique allemande , «l’utilisation de cette thérapie numérique permet, d’une part, de traiter la moitié des patients souffrant de dépression que les professionnels de santé sont actuellement incapables d’atteindre, et d’autre part, elle améliore le résultat lorsqu’elle est utilisée en complément des traitements actuels de la dépression.Le remboursement de Deprexis® et d’autres thérapies numériques en Allemagne marquent une véritable avancée dans le traitement de la dépression. »

Une thérapie en 10 modules, personnalisés grâce à l’intelligence artificielle

Deprexis® propose une série d’exercices personnalisés comprenant des informations sur la situation clinique de la dépression et des techniques proposées pour surveiller et améliorer l’humeur. Les modules contiennent des dialogues simulés entre l’utilisateur et le programme, où les réponses des participants alimentent le contenu personnalisé. Le dialogue permet d’évaluer la compréhension et les expériences de l’utilisateur en matière de TCC et de dépression.

Le contenu est transmis au patient par le biais d’enregistrements audio, de textes succincts, d’animations et d’illustrations :

Des questionnaires intégrés permettant aux patients d’autosurveiller l’évolution de leurs symptômes, de leur humeur, etc. Un retour textuel et graphique est fourni, leur permettant de réfléchir aux causes sous- jacentes aux changements de symptômes ou de fonctionnement au fil du temps.

Des illustrations et photographies sont utilisées pour illustrer ou expliquer des concepts ou des techniques thérapeutiques, susciter des états émotionnels [par exemple, la curiosité, l’amusement, la sympathie] et offrir un répit à la tâche potentiellement ardue de la lecture de textes ;

Des fiches de travail et des fiches de synthèse sont fournies au format PDF et peuvent être enregistrées ou imprimées par les patients. Elles peuvent également être personnalisées pour inclure un contenu pertinent sur le plan individuel [par exemple, les objectifs du patient, les facteurs de stress pertinents, les distorsions cognitives, etc.,]

Des enregistrements audios sont utilisés pour transmettre du contenu éducatif ou pour engager les patients dans des exercices expérientiels [par exemple, imagerie mentale, respiration guidée, exercices de pleine conscience et de relaxation].

Les messages textuels automatisés [SMS ou courriels], facultatifs, servent à réitérer les techniques thérapeutiques, à inciter les patients à appliquer les techniques thérapeutiques dans leur vie quotidienne et à leur rappeler ou à les motiver à continuer à utiliser Deprexis®.

Les modules de thérapie cognitivo-comportementale abordés :

  • la psychoéducation
  • l’activation comportementale
  • la restructuration cognitive
  • l’acceptation et la pleine conscience
  • les compétences interpersonnelles
  • la relaxation, l’activité physique et la modification du mode de vie
  • la résolution de problèmes
  • l’écriture expressive et le pardon
  • la psychologie positive
  • le travail sur les rêves.

12 essais contrôlés randomisés

L’efficacité de Deprexis® a été documentée par 12 essais contrôlés randomisés, rassemblant 2901 patients présentant des symptômes dépressifs ou des troubles dépressifs

Il a été aussi démontré que Deprexis® réduisait les symptômes dépressifs co-associés chez les patients atteints de SEP, d’épilepsie et d’addiction aux jeux. Ces essais ont principalement évalué Deprexis® en association avec des thérapies conventionnelles, y compris les antidépresseurs et la psychothérapie.

Ces essais ont été complétés par une étude pharmacoéconomique qui démontre le bénéfice tant économique que clinique de cette thérapie numérique. Les essais ont confirmé une diminution significative des troubles dépressifs sur 8 à 12 semaines lorsque Deprexis® est utilisé en complément de la prise en charge habituelle.

Une amélioration significative dans le traitement de la dépression seule…

9 études menées avec Deprexis® ont démontré une amélioration significative des symptômes dépressifs versus les groupes contrôles [23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31].

Les échelles utilisées étaient, selon les études, le questionnaire PHQ-9 [Patient Health Questionnaire 9] ou l’échelle de Beck II [Beck Depression Inventory-II].

… Ou associée à d’autres pathologies

La dépression est particulièrement répandue chez les patients souffrant d’affections et de troubles médicaux graves. Trois études ont démontré que Deprexis® réduit significativement les symptômes de la dépression en tant que comorbidité de l’épilepsie, de la sclérose en plaques et du jeu pathologique [32, 33, 34].

Une méta-analyse a confirmé les preuves scientifiques recueillies dans ces 12 études cliniques selon lesquelles Deprexis® est un traitement efficace pour réduire les symptômes de la dépression [35].

Une baisse des coûts de la prise en charge

Les résultats d’un essai prospectif, contrôlé et randomisé, portant sur 3 805 participants suggèrent que l’utilisation de Deprexis sur une période de 12 semaines conduit à une amélioration significative des symptômes et de la qualité de vie avec une réduction simultanée des coûts de prise en charge par rapport au groupe de contrôle.

Quelle est la place des thérapies numériques dans le traitement de la dépression?
Le retour d’expérience d’un psychiatre

Dr. med. Jan Philipp Klein.

Département de psychiatrie, de psychosomatique et de psychothérapie, Université de Lübeck

Le Dr Jan Philipp Klein est médecin responsable du département de psychosomatique, de psychiatrie, et de psychothérapie de l’université de Lübeck. Il est également l’investigateur coordinateur de l’étude EVIDENT sur Deprexis®. Il a récemment donné une conférence pour faire le point sur la place des thérapies numériques dans le traitement de la dépression lors du congrès de la Société de Psychiatrie Allemande en novembre 2020 à Berlin.

Les traitements actuellement disponibles, y compris les antidépresseurs et la psychothérapie, ne permettent d’atteindre qu’environ la moitié des patients et, même si les patients peuvent être suivis, ils ne vont pas tous mieux [37]. Les interventions sur Internet pourraient aider les professionnels de la santé à réduire ce déficit de prise en charge et à améliorer l’efficacité des traitements.

Il existe 2 catégories d’interventions pouvant être utilisées sur Internet : les téléconsultations [principalement la vidéothérapie] et les interventions d’autogestion [thérapies numériques]. Au cours de la pandémie de COVID, la vidéo- thérapie est devenue partie intégrante de la pratique quotidienne des psychothérapeutes. Les vidéothérapies se sont révélées efficaces dans de multiples études [38].

Plus intéressant encore, les interventions d’autogestion peuvent contribuer de manière encore plus importante à la réduction de l’écart de traitement, car elles peuvent être facilement déployées à grande échelle. Ces interventions sont fondées sur des connaissances et des techniques issues de la psychothérapie, telles que l’activation comportementale et la pleine conscience. Ces techniques ne sont pas dispensées par un psychothérapeute, mais plutôt par un programme informatique disponible sur l’internet. Des études montrent que les interventions d’autogestion basées sur Internet peuvent être aussi efficaces qu’une psychothérapie en face à face, en particulier si elles incluent des conseils par e-mail qui encouragent les patients à utiliser l’intervention plus fréquemment. De nombreux essais ont montré l’efficacité des interventions d’autogestion pour la dépression, mais aussi pour de nombreux autres troubles mentaux tels que les troubles anxieux. Il est intéressant de noter que les interventions d’autogestion améliorent les résultats de la thérapie lorsqu’elles sont utilisées en complément d’une psychothérapie en ambulatoire ou en institut de santé [39,40].

L’Association Allemande de Psychiatrie et l’Association Allemande de Psychologie ont élaboré conjointement des critères de qualité pour aider les professionnels de la santé à choisir parmi les différentes solutions. Ces critères couvrent des domaines tels que la sécurité des données et des patients, la qualité du contenu thérapeutique et les preuves de la sécurité et de l’efficacité des essais cliniques randomisés41.

Les interventions d’autogestion basées sur Internet peuvent désormais être prescrites en Allemagne si elles figurent sur la liste des applications numériques de santé [Digitale Gesundheitsanwendung ou DiGA en abrégé]. La création de cette liste s’appuie sur la loi sur la santé numérique adoptée en 2019, qui stipule que les coûts seront remboursés par l’assurance maladie allemande42. Deprexis® a été inscrite sur la liste en mars 2021 et constitue la 11e application approuvée par DiGA pour la prescription de DTx en Allemagne.

Le Dr Jan Philipp Klein a eu l’occasion de proposer Deprexis® à de nombreux patients souffrant de dépression, tant dans le cadre d’essais de recherche que dans la pratique clinique. Son expérience avec plus de 1 000 patients à ce jour a été positive et a renforcé son opinion que les interventions d’autogestion sont une contribution précieuse au traitement de la dépression, tant qu’elles ont démontré leur sécurité et leur efficacité dans des essais randomisés.

Pour Hélène Moore, dirigeante d’Ethypharm Digital Therapy« nous préparons le dossier de demande de remboursement pour Deprexis® en France et au Royaume-Uni. Les études cliniques dont nous disposons sont robustes. Les autorités sanitaires ont accordé le remboursement en Allemagne, signe de la reconnaissance de l’efficacité du traitement. L’heure est venue aux solutions thérapeutiques digitales pleines et entières. » 

À propos d’Ethypharm Digital Therapy

Pour développer et commercialiser des thérapies numériques ayant fait leurs preuves, Ethypharm a fait le choix de créer une nouvelle entité, Ethypharm Digital Therapy SAS.

Spécialisé notamment dans le domaine thérapeutique du Système Nerveux Central, Ethypharm souhaite que cette nouvelle structure devienne un leader européen dans le domaine disruptif des thérapies numériques. Ethypharm Digital Therapy se place à la croisée du laboratoire pharmaceutique et de l’entreprise digitale.

Créée en avril 2021, cette nouvelle entité dispose des droits exclusifs pour deux thérapies numériques bénéficiant d’un marquage CE et développées par GAIA AG, pionnier de la santé numérique. Ethypharm DTx assurera le marketing et la vente de Deprexis® pour 4 pays européens : la France, le Royaume-Uni, l’Italie et l’Espagne.

À propos d’Ethypharm

Ethypharm est un laboratoire pharmaceutique européen spécialisé dans deux domaines thérapeutiques : le Système Nerveux Central et les Soins d’urgence. Ethypharm commercialise ses médicaments en direct en Europe et en Chine, et s’allie à des partenaires en Amérique du Nord et au Moyen-Orient où ses médicaments sont en forte demande. Le Groupe emploie plus de 1 500 collaborateurs, majoritairement basés en Europe et en Chine. Ethypharm collabore étroitement avec les autorités et les professionnels de santé pour garantir l’utilisation appropriée et l’accès au plus grand nombre de ses médicaments. 

Sources : Dossier de presse Ethypharm

Références

23. Berger T, Krieger T, Sude K, Meyer B, Maercker A. Evaluating an e-mental health program («Deprexis») as adjunctive treatment tool in psychotherapy for depression: Results of a pragmatic randomized controlled trial. J Affect Disord. 2018;227:455-462

24. Fuhr K, Fahse B, Hautzinger M, Gulewitsch MD. Erste Erfahrungen zur Implementierbarkeit einer internet-basierten Selbsthilfe zur Überbrückung der Wartezeit auf eine ambulante Psychotherapie [Implementation of an Internet-Based Self-Help for Patients Waiti

25. Zwerenz R, Becker J, Knickenberg RJ, Siepmann M, Hagen K, Beutel ME. Online Self-Help as an Add-On to Inpatient Psychotherapy: Efficacy of a New Blended Treatment Approach. Psychother Psychosom. 2017;86(6):341-350

26. Beevers CG, Pearson R, Hoffman JS, Foulser AA, Shumake J, Meyer B. Effectiveness of an internet intervention (Deprexis) for depression in a united states adult sample: A parallel- group pragmatic randomized controlled trial. J Consult Clin Psychol. 2017;85

27. Klein JP, Berger T, Schröder J, et al. Effects of a Psychological Internet Intervention in the Treatment of Mild to Moderate Depressive Symptoms: Results of the EVIDENT Study, a Randomized Controlled Trial. Psychother Psychosom. 2016;85(4):218-228

28. Meyer B, Bierbrodt J, Schröder J, et al. Effects of an Internet intervention (Deprexis) on severe depression symptoms: Randomized controlled trial. Internet Interven. 2015;48-59

29. Moritz S, Schilling L, Hauschildt M, Schröder J, Treszl A. A randomized controlled trial of internet-based therapy in depression. Behav Res Ther. 2012;50(7-8):513

30. Berger T, Hämmerli K, Gubser N, Andersson G, Caspar F. Internet-based treatment of depression: a randomized controlled trial comparing guided with unguided self-help. Cogn Behav Ther. 2011;40(4):251-266

31. Meyer B, Berger T, Caspar F, Beevers CG, Andersson G, Weiss M. Effectiveness of a novel integrative online treatment for depression (Deprexis): randomized controlled trial. J Med Internet Res. 2009 ; 11 (2) : e15

32. Bücker L, Bierbrodt J, Hand I, Wittekind C, Moritz S. Effects of a depression-focused internet intervention in slot machine gamblers: A randomized controlled trial [published correction appears in PLoS One. 2018 Aug 23;13(8):e0203145]. PLoS One. 2018;13(6

33. Fischer A, Schröder J, Vettorazzi E, et al. An online programme to reduce depression in patients with multiple sclerosis: a randomised controlled trial. Lancet Psychiatry. 2015;2(3):217-223

34. Schröder J, Brückner K, Fischer A, et al. Efficacy of a psychological online intervention for depression in people with epilepsy: a randomized controlled trial. Epilepsia. 2014;55(12):2069-2076

35. Twomey C, O’Reilly G, Bültmann O, Meyer B. Effectiveness of a tailored, integrative Internet intervention (Deprexis) for depression: Updated meta-analysis. PLoS One.2020;15(1):e0228100.

36. Gräfe V, Moritz S, Greiner W. Health economic evaluation of an internet intervention for depression (Deprexis), a randomized controlled trial. Health Econ Rev. 2020;10(1):19

37. Kohn et al., Bulletin of WHO, 2004) (Kessler et al., Health Service Research, 2001

38. Cuijpers et al [2019], JAMA Psychiatry, doi : 10.1001/jamapsychiatry.2019.0268

39. Klein, Moritz, Hohagen, Psychotherapy and Psychosomatics, 2016)

40. (Berger et al, J Affect Disorder, 2017)

41. Klein, Knaevelsrud, ..., Hauth, Nervenarzt, 2018

42. https://www.bfarm.de/EN/MedicalDevices/DiGA/_node.html

Descripteur MESH : France , Dépression , Santé , Allemagne , Patients , Internet , Vie , Personnes , Santé mentale , Essais , Psychothérapie , Psychiatrie , Sécurité , Système nerveux , Chine , Europe , Travail , Soins , Psychologie , Face , Affect , Thérapeutique , Antidépresseurs , Conscience , Système nerveux central , Sclérose , Moyen Orient , Amérique du Nord , Solutions , Berlin , Sclérose en plaques , Comorbidité , Questionnaires , Enregistrements , Informatique , Lecture , Troubles anxieux , Objectifs , Marketing , Compréhension , Relaxation , Qualité de vie , Recherche , Physique , Respiration , Temps , Mars , Rêves , Association , Troubles mentaux

nuance

Pratique médicale: Les +