Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Maladie du charbon

11 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Le troisième composant de la toxine de l’anthrax mis à nu

Caducee.net, le 24 janvier 2002 : Des chercheurs de l’université de Chicago (Illinois, EU) et de l’institut biomédical de Boston (Massachusetts, EU) ont déterminé la structure 3D par cristallographie aux rayons X du facteur EF (Edema Factor) de la toxine de Bacillus anthracis, un de ses trois composants avec le facteur LF (Lethal Factor) et le facteur PA (Protective Antigen), déjà caractérisés. Cette découverte, publiée dans Nature, est une étape importante vers l’élaboration de médicaments neutralisant les effets du bacille charbonneux ainsi que d’autres toxines bactériennes. […].

Mise en évidence de la structure et du récepteur de la toxine de l’anthrax

Caducee.net, le 24 octobre 2001 : Deux articles qui paraîtront dans la revue Nature le 8 novembre prochain décrivent le clonage et la mise en évidence du récepteur de la toxine de Bacillus anthracis, la bactérie responsable de la maladie du charbon, encore appelée anthrax par les anglo-saxons, ainsi que la structure atomique d’un composant de la toxine. Ces découvertes devraient aider à améliorer la prévention et les traitements de la maladie du charbon. […].

La FDA considère la ciprofloxacine comme un antidote de l’anthrax

Caducee.net, le 01 septembre 2000 : Si un jour des terroristes devaient répandre l’agent de la maladie du charbon (anthrax en anglais) aux Etats-Unis, scénario maintes fois évoqué depuis la Guerre du Golfe par les stratèges du pentagone, l’antibiotique ciprofloxacine pourrait servir de traitement de première ligne, ont indiqué des sources gouvernementales mercredi. […].

Comment la bactérie de l’anthrax déjoue nos défenses immunitaires

CNRS, le 12 octobre 2007 : Après avoir démontré le rôle protecteur d’une enzyme de l’immunité naturelle de l’organisme contre B. anthracis, la bactérie de l’anthrax, des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS expliquent aujourd’hui comment le bacille est capable d’échapper à l’action bactéricide de cette enzyme : il produit une toxine qui inhibe sa synthèse. Ces travaux*, publiés dans PloS Pathogens, mettent en évidence de nouvelles pistes thérapeutiques contre la maladie du charbon. […].

L'anthrax ou la maladie du charbon

C.Perbet, Pr Jbeytout, le 15 juin 2003 : En français, d'après le dictionnaire de Médecine Flammarion, le terme anthrax est une "lésion infectieuse de l'appareil glandulaire pilosébacé, d'origine staphylococcique, constitué par l'agglomération de plusieurs furoncles" ( 6ème édition, 1998). Il est donc différent du terme anthrax anglais qui signifie "maladie du charbon, charbon bactérien, charbon, maladie des trieurs de laine" et qui est une maladie infectieuse provoquée par Bacillus Anthracis. […].

Cas d'Anthrax confirmé en France

Caducee.net, le 15 juillet 2012 : Une infection par le bacille du charbon a été confirmée le 9 juillet 2012 chez un usager d’héroïne par l' ARS Rhône-Alpes. Cette personne a été hospitalisée le 11 juin, elle est en période de convalescence. Aucun autre cas n’a été signalé, à ce jour, en France. […].

USA : 1,5 milliards de dollars supplémentaires pour combattre le bioterrorisme

Caducee.net, le 18 octobre 2001 : Le département de santé américain (Human Health Services ou HHS) a annoncé hier que le gouvernement Bush a débloqué une enveloppe supplémentaire de 1,5 milliards de dollars pour faire face aux menaces bioterroristes. […].

Pour faire un point sur la maladie du charbon

Caducee.net, le 07 novembre 2001 : Le bacille du charbon fait la une des médias depuis plusieurs semaines. Cette actualité chaude a conduit le New England Journal of Medicine à mettre en ligne sur son site internet une mise à jour sur la reconnaissance et la prise en charge des infections à Bacillus anthracis. Dans cet article en libre accès, le Dr Morton Swartz (Massachusetts General Hospital, Boston) revient sur les différents aspects de la maladie et de son traitement. […].

Emergent BioSolutions annonce que BioThrax (Anthrax Vaccine Adsorbed -vaccin adsorbé contre le charbon) a reçu l'autorisation de mise sur le marché en Inde

Businesswire, le 12 février 2009 : L'autorisation de mise sur le marché de BioThrax en Inde suit la publication en 2008 de directives nationales relatives à la gestion des opérations en cas de catastrophe (National Disaster Management Guidelines) par la NDMA, l'autorité nationale indienne de gestion des opérations en cas de catastrophe (National Disaster Management Authority), qui est l'organisme gouvernemental assurant la supervision de la gestion des opérations en cas de catastrophe. Dans ce document, le gouvernement Indien a fourni des orientations quant à la gestion des opérations en cas de catastrophe biologique et a stipulé qu'il était nécessaire de disposer d'un approvisionnement immédiatement disponible de vaccins contre le charbon qui puissent rapidement être administrés dans l'hypothèse d'une épidémie. Le rapport poursuit en précisant que les premiers intervenants seront vaccinés dans une situation de catastrophe imminente. […].

La recherche in-silico contre l'anthrax avance… vite !

Caducee.net, le 21 février 2002 : Un programme de sélection de molécules susceptibles d'être utilisées contre l'anthrax vient d'être accompli en quatre semaines, un temps record selon les chercheurs. Basé sur le calcul partagé, ce programme est utilisé comme économiseur d'écran par des ordinateurs personnels et il a permis de cribler 3,57 milliards de molécules pour retenir 300.000 candidats. […].

Roche annonce la disponibilité du test du virus Zika LightMix Modular (CE) dans les marchés qui acceptent la marque CE

Roche, le 20 juin 2016 : PLEASANTON, Californie, 20 juin 2016 /PRNewswire/ -- Roche (SIX :  RO, ROG ; OTCQX :  RHHBY) et TIB MOLBIOL, GmbH, ont annoncé aujourd'hui la disponibilité du test du virus Zika LightMix Modular (CE) dans les marchés qui acceptent la marque CE, pour les patients présentant des signes et des symptômes d'infection par le virus Zika dans les régions affectées où la présence du virus Zika est connue. Ce test est utilisé pour la détection qualitative du virus Zika dans des échantillons de plasma et peuvent être exécutés sur la vaste base installée du système de purification de l'acide nucléique MagNA Pure 96 de Roche et ses instruments pour PCR en temps réel LightCycler® 480 ou cobas z 480. […].

Les plus