Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Manifestations neurologiques

6 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Initier une trithérapie chez l’enfant VIH+ améliore le statut neurologique

Caducee.net, le 24 juillet 2002 : L’objectif de cette équipe internationale dirigée par Octavio Ramilo (University of Texas Southwestern Medical Center, Dallas, Texas, EU) était d’évaluer l’impact d’une trithérapie (abacavir/lamivudine/zidovudine), comparé à une bithérapie (lamivudine, zidovudine) sur la charge virale du liquide céphalorachidien ainsi que sur les manifestations neurologiques souvent observées lors d’une infection par le VIH. […].

Covid Long : la HAS actualise ses réponses rapides

Covid Long : la HAS actualise ses réponses rapides

HAS, le 21 novembre 2021 : Depuis les premières réponses rapides publiées dès février 2021 pour orienter le diagnostic et la prise en charge des symptômes prolongés de la Covid-19, de nouvelles données ont permis d’identifier de nouveaux symptômes impliqués et de préciser les facteurs de risque. Ces données proviennent des dernières études, de la pratique des professionnels et des informations transmises par les associations de malades. Sur cette base, la HAS actualise ses réponses rapides à destination des professionnels de santé et ajoute trois fiches sur les symptômes digestifs, les lésions oculaires et les troubles cutanés. Un travail spécifique concernant les enfants est en cours. […].

Apport des tests neuropsychologiques dans l’exploration du système nerveux central de patients atteints du syndrome de Gougerot-Sjören

Caducee.net, le 24 mars 2000 : Publiée dans les ‘Annales de Médecine Interne’, une étude française réalisée par des neurologues, des spécialistes en médecine nucléaire, des radiologues et des psychologues médicaux montre que les tests neuropsychologiques sont les plus sensibles dans l’exploration du système nerveux central des patients atteints du syndrome de Gougerot-Sjören (SGS) et que les anomalies cérébrales sont plus fréquentes que suspectées cliniquement. […].

Lupus érythémateux disséminé et atteintes neurologiques : la faute aux anticorps ?

Caducee.net, le 06 novembre 2001 : Le lupus érythémateux disséminé (LED) peut entraîner des troubles neurologiques dont les formes peuvent être très différentes selon les patients. Les causes profondes de ces atteintes neurologiques sont mal connues. De nouveaux travaux suggèrent que des anticorps anti-ADN de patients pourraient avoir une réaction croisée avec les récepteurs NMDA du glutamate. Cette réactivité contre ces récepteurs pourrait être à l'origine des lésions neuronales. […].

Amylose héréditaire : Le Patisiran validé en étude de Phase 3

Amylose héréditaire : Le Patisiran validé en étude de Phase 3

AMYLAN, le 02 novembre 2017 : Alnylam Pharmaceuticals, Inc. (Nasdaq : ALNY), leader du développement d’agents thérapeutiques ARNi, et Sanofi Genzyme, l’Entité globale Médecine de spécialités de Sanofi, annoncent aujourd’hui les résultats positifs complets de l’étude de phase 3 APOLLO consacrée au patisiran, un agent thérapeutique ARNi expérimental développé dans le traitement de l’amylose héréditaire à transthyrétine avec polyneuropathie. […].

Quels symptômes inhabituels doivent faire rechercher une Covid-19 ?

Quels symptômes inhabituels doivent faire rechercher une Covid-19 ?

Académie de Médecine, le 22 juin 2020 : La fièvre ou les signes respiratoires sont les principaux symptômes de la Covid-19. Cependant l’infection à SARS-CoV-2 peut toucher d’autres organes et être révélée par des troubles digestifs, des embolies pulmonaires ou artérielles périphériques, ou d’autres tableaux inauguraux moins typiques. […].

Les plus