nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Rhinopharyngite

54 résultats triés par date
affichage des articles n° 19 à 37

Évaluation, dans le cadre d’une étude de phase III d’Intergroup (CALGB 100104), du traitement continu avec REVLIMID® de patients atteints de myélome multiple à la suite d’une greffe de cellules souches autologues

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans le cadre de cette étude multicentrique, en double aveugle, contrôlée, de phase III, des patients récemment diagnostiqués avec un myélome multiple (MM) ayant au moins le statut MS (maladie stable) suite à une greffe de cellules souches autologues (GCSA) ont été randomisés pour recevoir un traitement quotidien continu avec 10 mg de REVLIMID® (lénalidomide) (escalade ou réduction à 5 ou 15 mg selon les besoins ; n=231) ou de placebo (n=229) jusqu’à récidive. Le rapport indépendant du Data and Safety Monitoring Committee concernant une analyse intermédiaire planifiée en novembre 2009 a conduit à l’annonce que l’étude avait atteint son critère d’évaluation principal et qu’elle devrait être stoppée avant la date prévue et passer en essai ouvert en décembre 2009. Les données sont issues d’une troisième analyse intermédiaire de cette étude. […].

Présentation à l'ASH des données cliniques évaluant l'administration de REVLIMID® par voie orale, en association avec le rituximab ou à la suite d'un traitement contenant du rituximab, chez des patients atteints de leucémie ...

Businesswire, le 06 décembre 2010 : Présentation à l'ASH des données cliniques évaluant l'administration de REVLIMID® par voie orale, en association avec le rituximab ou à la suite d'un traitement contenant du rituximab, chez des patients atteints de leucémie lymphocytaire chronique (LLC) […].

L'étude de phase III évaluant le traitement au REVLIMID® chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant a indiqué une réduction statistiquement significative du risque de progression de la maladie

Businesswire, le 06 décembre 2010 : L'étude de phase III multicentrique, randomisée, ouverte a évalué si un traitement précoce au REVLIMID et à la dexaméthasone chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant asymptomatique retardait l'évolution en maladie symptomatique par rapport à des patients observés, n'ayant pas suivi ce traitement. […].

Une étude observationnelle ne démontre aucune incidence accrue de progression vers la leucémie myéloïde aiguë avec REVLIMID® chez des patients atteints de syndromes myélodysplasiques avec délétion 5q à risque faible

Businesswire, le 08 décembre 2010 : L'étude n'a enregistré aucune différence statistiquement significative de risque de progression d'un diagnostic de SMD vers la LMA entre les patients dépendants de transfusion de culots globulaires (RBC TD) atteints d'un SMD avec délétion 5q à risque faible qui ont été traités à la lénalidomide, et un groupe comparable de patients traités avant que la lénalidomide ne soit disponible. De la même manière, aucune différence de survie statistiquement significative n'a été observée entre les deux groupes. […].

L’Intergroupe Francophone du Myélome (IFM) a évalué, dans le cadre d’une étude de phase III (IFM 2005 02), le traitement continu avec REVLIMID® sur des patients atteints d'un myélome multiple à la suite d’une greffe de ...

Businesswire, le 07 décembre 2010 : L’Intergroupe Francophone du Myélome (IFM) a évalué, dans le cadre d’une étude de phase III (IFM 2005 02), le traitement continu avec REVLIMID® sur des patients atteints d'un myélome multiple à la suite d’une greffe de cellules souches autologues […].

Les résultats actualisés d’une étude clinique de phase III sur le traitement continu avec REVLIMID® montrent une amélioration statistiquement notable du taux de survie sans progression de la maladie chez les ...

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Les résultats actualisés d’une étude clinique de phase III sur le traitement continu avec REVLIMID® montrent une amélioration statistiquement notable du taux de survie sans progression de la maladie chez les patients récemment diagnostiqués avec un myélome multiple […].

Présentation à l'ASH des données cliniques de deux études de phase II évaluant l'administration de REVLIMID® en association avec le rituximab chez des patients atteints de lymphome non hodgkinien indolent

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans la première étude, le traitement au lénalidomide et à la dexaméthasone à faible dose associée au rituximab a été évalué sur des patients atteint de lymphome B indolent récurrent ou réfractaire ou de lymphome à cellules du manteau auparavant résistant au rituximab. L'étude de phase II a présenté un taux de réponse globale (ORR) moyen de 58 % (14/24) avec un suivi médian de 13,3 mois (3,1-28,8). Les réponses par sous-type spécifique de cancer se sont étendues de 67 % (2/3) d'ORR chez les patients atteints d'un petit lymphome lymphocytique à 60 % (9/15) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome nodulaire et 60 % (3/5) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome à cellules du manteau. […].

EVOLUTION DE LA CONSOMMATION D’ANTIBIOTIQUES EN VILLE 2003-2004

AMELI, le 20 avril 2003 : Dans le cadre du partenariat conclu entre l'Institut Pasteur et l'Assurance Maladie, l’évaluation annuelle du programme antibiotiques permet d'estimer la baisse de consommation d'antibiotiques à 16% depuis 2002, à épidémie constante. […].

Bon usage des antibiotiques administrés par voie orale en pratique courante : recommandations de bonne pratique

AFSSAPS, le 30 septembre 2002 : Depuis l'apparition des médicaments anti-infectieux, la résistance des bactéries à ces médicaments n'a cessé d'augmenter. Depuis une vingtaine d'années, cette évolution est particulièrement importante en France pour les antibiotiques. […].

Alexion obtient un avis favorable du Comité des médicaments à usage humain (CHMP) pour le Soliris® (eculizumab) dans le traitement des patients atteints du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) dans l'Union européenne

Businesswire, le 23 septembre 2011 : Il n'existe pas de thérapies approuvées pour le traitement du syndrome hémolytique et urémique atypique (SHUa) en Europe. Le syndrome aHUS est une maladie génétique ultra-rare potentiellement mortelle qui détruit progressivement les organes vitaux, aboutissant à l'AVC, la crise cardiaque, la défaillance rénale et au décès. 1 La morbidité et la mortalité précoce en cas de syndrome hémolytique et urémique atypique sont entraînées par l'activation chronique incontrôlée du complément, conduisant à la formation de caillots sanguins dans les petits vaisseaux sanguins dans tout l'organisme, connus sous le nom de microangiopathie thrombotique ou MAT. 2,3En dépit des soins de support actuels, plus de la moitié des patients atteints de syndrome hémolytique et urémique atypique décèdent, nécessitent une dialyse rénale ou présentent des lésions rénales permanentes au cours de l'année suivant la pose du diagnostic.4 […].

Cosentyx® (secukinumab) obtient deux extensions d’AMM dans deux indications : la spondylarthrite ankylosante et le rhumatisme psoriasique

Cosentyx® (secukinumab) obtient deux extensions d’AMM dans deux indications : la spondylarthrite ankylosante et le rhumatisme psoriasique

NOVARTIS, le 14 janvier 2016 : Novartis a annoncé que la Commission européenne autorisait l’utilisation de Cosentyx® (secukinumab, à la dose de 150 mg solution injectable) seul ou en association avec le méthotrexate (MTX), dans le traitement du rhumatisme psoriasique actif chez l'adulte lorsque la réponse aux traitements de fond antirhumatismaux (DMARDs) antérieurs a été inadéquate ainsi que dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante active chez l'adulte en cas de réponse inadéquate au traitement conventionnel. […].

Gilead annonce les résultats préliminaires de deux études de phase 3 évaluant le ténofovir alafénamide (TAF) chez des patients atteints d'hépatite B chronique

Gilead Sciences, Inc., le 06 janvier 2016 : « On estime que 350 millions de personnes souffrent d'hépatite B chronique dans le monde, et Viread est une option de traitement efficace pour ceux qui sont capables de recevoir le traitement », a déclaré Norbert Bischofberger, PhD, vice-président directeur en charge de la recherche et du développement et directeur scientifique chez Gilead Sciences. « Nous sommes heureux que les résultats de l'étude de phase 3 du TAF reflètent une haute efficacité et une amélioration des paramètres d'innocuité rénaux et osseux similaire à celle observée dans des études cliniques évaluant les traitements basés sur le TAF pour le VIH. Tout comme le VIH, le VHB est un état chronique qui requiert un traitement prolongé et nous nous réjouissons à l'idée de pouvoir offrir aux patients une option améliorée susceptible d'améliorer le traitement à long terme du VHB. » […].

Une étude suggère le rôle aggravant de l’ibuprofène et du kétoprofène dans le traitement des infections

Une étude suggère le rôle aggravant de l’ibuprofène et du kétoprofène dans le traitement des infections

Caducee.net, le 23 avril 2019 : Une enquête nationale de pharmacovigilance portant sur l’ibuprofène et le kétoprofène a été commanditée en juin 2018 par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pour faire la lumière sur des signalements de complications infectieuses graves. Les résultats ont été publiés le 18 avril dernier. Ils suggèrent le rôle aggravant des Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens (AINS) dans le traitement des douleurs ou de la fièvre associés à des infections. […].

Janssen fait preuve d'un engagement inébranlable pour faire avancer les connaissances sur la maladie intestinale inflammatoire, avec une importante série de présentations de données lors du 14e congrès de l'ECCO

Janssen, le 28 février 2019 : "Nous présenterons cette année le plus grand volume de données sur notre portefeuille de produits contre la maladie intestinale inflammatoire devant l'ECCO, ce qui témoigne de notre leadership renouvelé et de notre engagement indéfectible pour répondre aux besoins insatisfaits des personnes vivant avec cette maladie", déclare Scott E Plevy, DM, Gastroenterology Disease Area and IL-23 Pathway Leader, Janssen Research & Development, LLC* "Nous sommes ravis de présenter de nouvelles données de l'étude d'entretien de Phase 3 pour le STELARA dans le traitement de la colite ulcéreuse, qui sont la base de nos soumissions réglementaires en instance dans l'Union européenne, aux États-Unis et au Canada." […].

Psoriasis en plaques modéré à sévère : feu vert européen pour BIMZELX®▼(bimekizumab) d'UCB

Psoriasis en plaques modéré à sévère : feu vert européen pour BIMZELX®▼(bimekizumab) d'UCB

UCB, le 09 septembre 2021 : UCB, entreprise biopharmaceutique mondiale, a annoncé le 25 août que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour BIMZELX® (bimekizumab) pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère chez les adultes candidats à un traitement systémique 1. Le bimekizumab est le premier traitement approuvé dans l’Union Européenne (UE) pour le psoriasis en plaques modéré à sévère, conçu pour inhiber sélectivement et directement à la fois l’IL-17A et l’IL-17F, deux cytokines clés à l’origine des processus inflammatoires 1. […].

La FDA approuve Toujeo®, l'insuline basale de Sanofi en une prise par jour

Sanofi, le 26 février 2015 : Paris, France - Le 26 février 2015 - Sanofi annonce aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Toujeo ® (insuline glargine [origine ADNr] solution injectable, 300U/ml), son insuline basale à durée d'action prolongée en une prise par jour pour améliorer le contrôle de la glycémie chez l'adulte atteint de diabète de type1 et de type2. Toujeo ® devrait être disponible aux États-Unis au début du 2 ème trimestre de 2015. […].

La thérapie orale OTEZLA® (Apremilast) a affiché une réponse clinique soutenue pendant deux ans chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Celgene Corporation, le 18 novembre 2014 : Lors de l’étude PALACE 1, 84 pour cent (144 patients sur 171) des patients ayant achevé une année (52 semaines) de traitement à raison d'une dose de 30 mg deux fois par jour ont poursuivi le traitement par OTEZLA pendant la deuxième année (104 semaines). Les améliorations observées des mesures de l’efficacité en semaine 52 ont été constantes tout au long du traitement jusqu’en semaine 104. En semaine 104, parmi les patients recevant 30 mg d’OTEZLA deux fois par jour, le taux de réponse ACR20 était de 65,3 pour cent, contre 34,0 pour cent et 19,6 pour cent de taux de réponse ACR50 et ACR70, respectivement, en semaine 104. […].

Les nouvelles analyses de OTEZLA® (Aprémilast) par voie orale présentées lors du Congrès de l'Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV) montrent l'efficacité de ce médicament dans les zones difficiles à traiter ...

Celgene International Sàrl, le 10 octobre 2014 : Les nouvelles analyses de OTEZLA® (Aprémilast) par voie orale présentées lors du Congrès de l'Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV) montrent l'efficacité de ce médicament dans les zones difficiles à traiter en cas de psoriasis en plaques modéré à grave […].

nuance

Les plus

123