La vitamine D

Définition

La vitamine D ou calciférol ou vitamine antirachitique est une vitamine liposoluble c'est à dire soluble dans les graisses. Sa particularité tient du fait que sa source principale est celle réalisée par l'organisme lui-même.
Il existe plusieurs variantes de la vitamine D mais les formes qui nous intéressent le plus sont :
- la vitamine D2 ou ergocalciférol qui est d'origine végétale. On la trouve dans la plupart des aliments.
- la vitamine D3 ou cholécalciférol qui est synthétisée au niveau de la peau par l'action des ultraviolets sur le cholestérol. La vitamine D3 est également présente dans les aliments d'origine animale comme les huiles de poissons.

 

Historique de la vitamine D

- 1865 : le médecin Armand Trousseau recommande dans son manuel de médecine clinique la consommation d'huile de foie de morue car elle possède un facteur antirachitique. Trousseau est également l'un de premiers, après le russe Sniadecki, à observer que l'exposition au soleil protégeait les enfants du rachitisme.
- 1890 : le médecin anglais Palm, après une étude épidémiologique, conclut que le seul dénominateur commun pour expliquer le rachitisme est le manque d'exposition au soleil.
- 1922 : McCollum découvre que l'huile de foie de morue conserve ses vertus antirachitiques même après avoir détruit toute la vitamine A. Il existe donc un deuxième facteur liposoluble qu'il baptisa "vitamine dépositrice de calcium".
- 1924 : le docteur Harry Steenbock et le docteur Hess montrent que le rayonnement ultraviolet peut induire un facteur antirachitique dans la nourriture et chez l'animal.
- Fin des années 20 : il est clairement établi que le rachitisme peut être prévenu et guéri par exposition directe au soleil, par irradiation aux ultraviolets, par consommation d'aliments irradiés ou d'huile de foie de morue.
- 1932 : les cristaux de vitamine D2 pure sont isolés.
- 1936 : les cristaux de vitamine D3 pure sont isolés à partir d'huile de foie de thon.
- 1952 : le docteur Woodward réalise la première synhtèse de vitamine D3 ce qui lui vaut le prix Nobel de chimie en 1965.
- 1964 : Norman détecte l'existence de 3 métabolites de la vitamine D. En 1971, il établit la structure du calcitriol.
- Depuis 1980, des récepteurs des dérivés de la vitamine D ont été découverts dans les cellules de nombreux organes.

La vitamine D dans l'organisme

- La vitamine D d'origine alimentaire est absorbée avec des graisses dans l'intestin grêle. Elle rejoint ensuite la circulation générale.
- La vitamine D formée par irradiation de l'épiderme passe directement dans le sang.
- La vitamine D est principalement stockée dans le sang, les muscles, les tissus adipeux, le foie, les reins.
- Elle peut être ensuite dispatchée vers les intestins, les os, les reins, les muscles, les glandes parathyroïdes.
- La vitamine D et ses dérivés sont éliminés par voie fécale dans la bile.

Propriétés physico-chimiques

- thermosensible
- sensible à la lumière
- sensible à l'O2
- sensible aux acides

Besoins en vitamine D

Les besoins sont difficiles à évaluer car ils varient avec le degré d'exposition au soleil et le degré de pigmentation de la peau. Ils sont théoriquement nuls si l'exposition du corps au soleil est suffisante.

Un apport en vitamine D est nécessaire dans les pays où l'ensoleillement est faible, surtout chez l'enfant pendant les deux ou trois premières années de la vie.

Apports quotidiens conseillés en vitamine D
(1 UI = 0,025 µg)

Prématurés
Nourrissons < 6 mois
Enfant de 6 à 12 mois
Enfant de 1 à 3 ans
Enfant de 4 à 9 ans
Enfant de 10 à 12 ans
Adolescents
Adolescentes
Homme adulte
Femme adulte
Femme enceinte
Femme allaitantes
Personnes âgées

600 UI
400 UI
400-600 UI
400-600 UI
400 UI
400 UI
400 UI
400 UI
400 UI
400 UI
600 UI
800 UI
480 UI

Sources : Vitamines, sels minéraux, oligoéléments - Par le Dr Ph. Dorosz
Le Nouveau guide des vitamines - Par T. Souccar et le Dr Jean-Paul Curtay

Sources

L'essentiel de la vitamine D est synthétisé par la peau sous l'effet de l'exposition au soleil. On considère qu'avec un minimum d'exposition (15 à 30 minutes pas jour), l'essentiel de la vitamine D - de 50 à 90 % - est produit par la peau.

Le reste de la vitamine D est apporté par l'alimentation, essentiellement par les huiles de poissons, les poissons, le beurre, les céréales, les oeufs, les foies d'animaux et aussi un peu le lait.

Sources les plus riches de vitamine D
(en UI pour 100g)

Huile de foie de morue
Hareng cru
Saumon
Sardines en boîte
Thon en boîte
Céréales
Oeufs de poule
Beurre
Foie de boeuf
Foie de veau
Lait

3 400
900
500
300
230
50
40
30
19
14
4 - 8

Source : Le Nouveau guide des vitamines - Par T. Souccar et le Dr Jean-Paul Curtay

Fonctions

La vitamine D a un rôle primordial dans le métabolisme phosphocalcique :

- elle facilite l'absorption intestinale du calcium et du phosphore
- elle aide à la fixation du calcium sur les os c'est à dire à leur croissance, à leur renouvellement mais aussi à son excrétion rénale.
- elle agit comme une hormone hypercalcémiante et va entrer en rapport avec les autres hormones du métabolisme phosphocalcique.

Carence en vitamine D

- Chez l'adulte, une carence en vitamine D peut entrainer une ostéomalacie (ostéopathie déminéralisante avec ostéoïdose par hypophosphocalcie)
- Chez l'enfant et l'adolescent, le rachitisme (ostéochondrodystrophie liée à un défaut de minéralisation osseuse de l'organisme en croissance rapide et habituellement secondaire à une carence en vitamine D2)
- Autres conséquences d'une carence en vitamine D : ostéoporose, augmentation des infections...

 

 

Descripteur MESH : Vitamine D , Foie , Enfant , Peau , Poissons , Vitamines , Huile de foie de morue , Aliments , Rachitisme , Croissance , Oeufs , Carence en vitamine D , Thon , Huiles , Muscles , Sang , Calcium , Hypercholestérolémie , Lait , Métabolisme , Adulte , Rayonnement , Beurre , Sels , Chimie , Vertus , Intestin grêle , Médecine , Minéraux , Oligoéléments , Personnes , Prix Nobel , Rôle , Calcitriol , Cellules , Cholestérol , Vie , Épiderme , Intestins , Médecine clinique , Ostéopathie , Pigmentation , Adolescent , Animaux , Céréales , Tissus