nuance

Journée nationale de l’audition le 8 mars 2012 : Plus de la moitié des jeunes en danger

Le Groupe de protection sociale REUNICA et l’association JNA s’étaient déjà associés en 2011 dans le cadre d’une étude sur le thème « Nuisances sonores et gêne auditive » ont renouvelé leur partenariat avec l’institut IPSOS pour réaliser une nouvelle étude sur l’audition des jeunes. Les chiffres se dégradent.

« L’audition des jeunes peut-elle être en danger ? » Conscients des pratiques d’écoute des jeunes (baladeurs numériques, discothèques, concerts, jeux vidéo…), le groupe de protection sociale Réunica et l’association JNA, en partenariat avec l’Institut IPSOS, révèlent les résultats d’une nouvelle enquête et dresse un état des pratiques des jeunes en matière d’écoute amplifiée et de leurs conséquences sur leur santé auditive. Parmi les chiffres révélateurs de cette enquête (étude réalisée sur un panel 900 jeunes âgés de 19 à 25 ans), 57 % des jeunes interrogés ont déjà souffert de troubles auditifs. Or, parmi eux, 74% n’ont jamais pris l’initiative de consulter un spécialiste. Parmi les principales informations à retenir de cette étude : les jeunes sont fortement exposés au bruit et aux risques de troubles auditifs, principales sources de danger pour l’audition. Près de 70 % des jeunes écoutent de la musique de manière amplifiée au moins une heure par jour. 92 % ont conscience que le bruit peut avoir des effets néfastes sur l’audition mais seulement 37 % d’entre eux sont inquiétés par le fait d’en contracter un. Si 54 % des jeunes affirment avoir été touchés par des messages de prévention liés aux risques auditifs (à savoir, ne pas écouter son baladeur trop fort), seuls 49% se disent informés des risques engendrés par l’écoute de musique amplifiée. Par conséquent, si les jeunes sont bien sensibilisés aux effets néfastes du bruit sur leur audition, ils n’en restent pas moins exposés aux risques. D’après l’étude, près de 50 % des jeunes souffrent de problèmes auditifs et ne prennent aucune mesure médicale. Il devient donc nécessaire de développer la mesure de l'audition et d'orienter les jeunes vers des professionnels de santé en cas de troubles auditifs. A bon entendeur !

Descripteur MESH : Mars , Bruit , Musique , Santé , Conscience

nuance

Pratique médicale: Les +