Covid19 : certains patients excrètent le virus 5 semaines après les premiers symptômes

illustrationD’après les résultats préliminaires d’une étude menée par une équipe de médecins de l’hôpital de Tongli en Chine, les patients infectés par le Coronavirus pourraient excréter le virus jusqu’à 5 semaines après l’apparition des premiers symptômes. Si on ne sait pas si la charge virale est suffisante pour contaminer d’autres patients à ce stade, les autorités sanitaires, à la veille du déconfinement, seraient probablement bien inspirées de prendre en compte la méthodologie et les résultats de cette étude pour recommander ou non l’isolement des patients.

Si plusieurs études ont déjà cherché à déceler via des tests RT-PCR la présence du coronavirus dans les phases aigües de l’infection, aucune d’entre elles n’avait, selon les auteurs, porté sur une longue période d’observation. L’étude publiée dans « Clinical Infectious Diseases » a donc consisté à analyser des échantillons nasopharyngés prélevés chaque semaine après l’apparition des premiers symptômes pendant 6 semaines sur 56 patients positifs à une infection du Coronavirus Sars-COV-2.

Les patients inclus dans l’étude présentaient une forme légère à modérée, étaient âgés de 25 à 83 ans avec un âge médian de 55 ans et un écart interquartile de 42-68. 60,7 % étaient masculins. Aucun n’a été transféré en soins intensifs et tous ont pu retourner à leur domicile. Ils ont été hospitalisés entre le 21 janvier et le 12 février 2020.

299 échantillons ont ainsi été prélevés et analysés jusqu’au 3 mars 2020 pour une moyenne de 5 tests par patients.

La durée maximale entre l’apparition des premiers symptômes et le prélèvement d’échantillons positifs était de 42 jours. La durée médiane était de 24 jours avec un écart interquartile de 18-31.

Si tous les tests se sont révélés positifs la première semaine, 89,3 % l’étaient la seconde semaine, 66,1 % pendant la troisième semaine, 32,1 % la quatrième semaine, et 5,4 % lors de la cinquième semaine. Tous les tests étaient négatifs lors de la sixième semaine.

Les patients qui avaient une durée d’excrétion du virus > 24 jours étaient sensiblement plus âgés (p=0.011) et présentaient des facteurs de comorbidité comme le diabète (p=0.016) ou de l’hypertension (p=0.006)

Les auteurs recommandent la multiplication des tests RT-PCR pendant une période d’observation prolongée afin de pouvoir décider de la levée de la quarantaine pour chaque patient positif et ce particulièrement pour les patients agés, hypertendus ou diabétiques. 

Descripteur MESH : Patients , Virus , Coronavirus , Charge virale , Médecins , Chine , Infection , Diabète , Soins intensifs , Soins , Comorbidité , Quarantaine

Epidémiologie: Les +