Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Soins intensifs

298 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

La surcharge de travail : un facteur de risque dans les unités néonatales de soins intensifs

Caducee.net, le 11 janvier 2002 : Une étude anglaise publiée dans le Lancet du 12 janvier montre comment une charge de travail trop lourde peut nuire au devenir des patients pédiatriques en unités de soins intensifs. Elle examine aussi les différents paramètres de qualité de soins apportés dans ces unités spécialisées. […].

Faut-il traiter l’insuffisance rénale aiguë après 80 ans en unité de soins intensifs ?

Caducee.net, le 18 juillet 2000 : Ne pas traiter les malades insuffisants rénaux de plus de 80 ans en unités de soins intensifs sur des notions purement économiques est contraire à l’éthique médicale, conclut une étude communiquée à l’Académie nationale de médecine, la première consacrée à cette population. […].

Interruption de vie dans les unités de soins intensifs françaises

Caducee.net, le 08 janvier 2001 : Une étude française, publiée dans le Lancet, indique que la moitié des décès enregistrés dans les unités de soins intensifs sont précédés par une décision d'interrompre les soins apportés au patient. La décision de ne pas entreprendre de traitement ou de l'arrêter est prise le plus souvent par le personnel médical. Réalisée en 1997, cette enquête souligne le vide juridique qui entoure la prise de telles décisions. […].

The Medicines Company reçoit de la part du CHMP des avis favorables pour trois produits destinés aux soins intensifs de courte durée : KENGREXAL™ (cangrelor), ORBACTIV™ (oritavancine) et RAPLIXA™ (poudre hémostatique)

The Medicines Company, le 25 janvier 2015 : KENGREXAL™ est le premier agent antiplaquettaire intraveineux à produire une inhibition immédiate, constante et rapidement réversible du récepteur P2Y12 ; ORBACTIV™ est le premier antibiotique à dose unique pour le traitement des infections bactériennes aiguës de la peau et des structures cutanées (ABSSSI) causées par des souches sensibles des bactéries à Gram positif désignées, notamment le Staphylococcus aureus résistant à la méthicilline (SARM) ; RAPLIXA™ est la première poudre hémostatique prête à l'emploi et biologiquement active permettant d'assurer l'hémostase dans un vaste éventail de sièges d'hémorragie. […].

La position semi-assise réduit le risque de pneumopathie nosocomiale

Caducee.net, le 28 novembre 1999 : La fréquence des pneumopathies acquises à l’hôpital est diminuée chez les patients intubés et ventilés qui sont maintenus en position semi-assise par rapport aux malades en position allongée, rapportent des réanimateurs espagnols dans une étude publiée dans The Lancet. […].

Le Dr Stefan Büttner présentera les résultats de l’essai clinique du filtre d’élimination des pathogènes Seraph® d’ExThera au Symposium international sur les soins intensifs et la médecine d'urgence (ISICEM)

ExThera Medical Corporation, le 19 mars 2019 : Durant sa présentation, intitulée L’élimination des pathogènes extracorporels est à l’horizon (Extracorporeal Pathogen Elimination is on the Horizon), le Dr Büttner partagera les conclusions de son expérience clinique avec le Seraph dans le traitement de la bactériémie en dialyse. Le Dr Büttner est un spécialiste de la néphrologie, chercheur clinique et expert des techniques d'épuration du sang, et son avis est d’un intérêt particulier en raison de son expérience avec la plasmaphérèse et l’utilisation de traitements extracorporels dans la thérapie de substitution rénale, l’insuffisance hépatique et les maladies infectieuses. La présentation du Dr Büttner se déroulera sur le site du Symposium sous le chapiteau (Symposium in the Tent) durant la séance d'épuration sanguine de 16 h 30 à 16 h 45 heure locale. […].

Evaluation du pronostic de l'embolie pulmonaire à l'unité de soins intensifs de l'institut de Cardiologie d'Adbijan

Dr. BROU JULES KOUAME, le 19 décembre 2015 : L’embolie pulmonaire (EP) est une pathologie de plus en plus fréquente en Afrique subsaharienne. Son pronostic demeure encore sombre dans notre milieu. But : Evaluer le pronostic de l’EP à l’USIC de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan (ICA) afin de prendre des dispositions pour l’améliorer. […].

iMDsoft présente son système d’information clinique avancé au 43e congrès international de médecine intensive de la SRLF

iMDsoft, le 15 janvier 2015 : Conçu pour remplir les exigences uniques des environnements de soins intensifs et d’anesthésie, MetaVision possède des fonctions adaptées à ces unités spécialisées. Le système génère des dossiers médicaux informatisés complets et précis et inclut des outils avancés d’évaluation clinique, de traitement et de planification des soins. Il couvre les processus cliniques sur l’ensemble des soins et conserve un seul dossier par patient à travers les unités de soins intensifs, les unités pré-opératoires, les blocs opératoires, et les salles de réveil. Les outils avancés d’aide à la décision aident à améliorer le respect des protocoles grâce à des rappels de mesures qualitatives comme celles de la HAS, mais aussi à augmenter les bénéfices en suivant les instructions liées aux données de facturation manquantes et aux alternatives médicamenteuses plus économiques. […].

Covidien annonce l'intégration du système Nellcor™ OxiMax™ SpO2 aux moniteurs de surveillance des patients de Philips

Businesswire, le 10 juin 2009 : Les clients auront en plus la possibilité de choisir d'intégrer la technologie Nellcor OxiMax aux moniteurs de surveillance IntelliVue et M-Series de Philips dans des unités de soins sensibles, telles que les services de soins intensifs, d'urgences, d'anesthésie et de néonatologie. Ainsi, les moniteurs de surveillance IntelliVue et M-Series de Philips seront compatibles avec les capteurs spéciaux Nellcor OxiMax de Covidien, dont le capteur frontal Max-Fast™ utilisé en cas de faible irrigation, et la gamme de capteurs non adhésifs SoftCare™, destinée aux patients ayant la peau sensible, notamment les nouveau-nés. Ces capteurs permettent d'assurer des soins efficaces et de confort dans tous les services très sensibles et de soins intensifs de l'hôpital. […].

Intérêt de l’interruption quotidienne des perfusions de sédatifs chez des patients sous ventilation assistée en unité de soins intensifs

Caducee.net, le 18 mai 2000 : Chez les patients sous ventilation assistée, l’interruption quotidienne des perfusions de sédatifs diminue la durée de la ventilation assistée et la longueur du séjour en unité de soins intensifs, rapporte l’équipe du Dr Jesse Hall (University of Chicago, Illinois, USA) dans le numéro de jeudi du New England Journal of Medicine après avoir réalisé une étude randomisée et contrôlée chez 128 patients adultes sous ventilation assistée recevant des perfusions de sédatifs en unité de soins intensifs. […].

Une étude internationale sur la décision de réanimation en soins intensifs

Caducee.net, le 10 décembre 2001 : Les patients critiques hospitalisés en soins intensifs sont peu nombreux à émettre des recommandations sur leur souhait d'être réanimés ou non. D'après une étude parue dans le Lancet du 8 décembre, seulement 11 % de ces patients émettent un avis clair sur leur choix dans les premières 24 heures qui suivent leur admission en soins intensifs. […].

Des chercheurs mènent l’enquête sur une infection endémique à Pseudomonas aeruginosa dans une unité néo-natale de soins intensifs

Caducee.net, le 11 septembre 2000 : Une augmentation du taux d’infections et de colonisations par Pseudomonas aeruginosa chez des enfants d’une unité néo-natale de soins intensifs devrait être exploitée en évaluant les réservoirs potentiels, y compris les sources environnementales, patients et personnel soignant, conclut une enquête épidémiologique et moléculaire américaine parue dans le New England Journal of Medicine qui a consisté à analyser une infection endémique à Pseudomonas aeruginosa chez des nouveau-nés d’une unité néo-natale de soins intensifs présentant, au niveau des mains du personnel soignant, un portage de ces germes. […].

illustration

60 % plus létal, le variant anglais serait associé à deux fois plus de risque de formes sévères nécessitant une prise en charge en réanimation

Caducee.net, le 15 mars 2021 : De plus en plus d’études comparant les effets du variant anglais aux souches historiques convergent pour établir qu’au-delà d’une plus grande contagiosité, le variant anglais serait corrélé à une augmentation du risque de décès de l’ordre de 60 % et à un doublement du risque de subir une forme sévère nécessitant des soins intensifs dans les services de réanimation. […].

L'effectif du personnel infirmier est étroitement lié au risque post-opératoire

Caducee.net, le 19 octobre 2001 : Pour des patients opérés pour un anévrisme aortique, les complications post-opératoires et notamment respiratoires sont plus fréquentes si le personnel infirmier est en nombre insuffisant dans les unités de soins intensifs. […].

Réduire la mortalité à la sortie des soins intensifs

Caducee.net, le 28 mai 2001 : En Grande-Bretagne, la mortalité des personnes qui sortent prématurément des soins intensifs pourrait être réduite de 39 % si elles restaient dans ce service 48 heures de plus. Ceci est la conclusion d'une étude britannique parue dans le British Medical Journal. […].

ImaCor obtient la certification CE pour la sonde ClariTEE® et son système d'imagerie médicale Zura™

Businesswire, le 19 juillet 2011 : ClariTEE est une sonde ETO miniaturisée révolutionnaire spécialement conçue pour permettre un diagnostic clinique simplifié, facilement accessible et plus précis de l'état hémodynamique (ayant trait à l'écoulement/débit du flux sanguin dans l'organisme) des patients en soins intensifs d'une durée typique ne dépassant pas 72 heures. Parmi les utilisateurs américains de ClariTEE et de Zura - ayant tous deux reçu l'autorisation 510(k) de mise sur le marché de dispositifs médicaux par l'A.F.S.S.A.S. américaine (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail, U.S. Food and Drug Administration, FDA) - figurent actuellement des médecins exerçant au sein de centres médicaux universitaires de renommée mondiale tels l'Hôpital presbytérien de New York (Columbia New York-Presbyterian Hospital), le Centre médical de l'Université Vanderbilt (Vanderbilt University Medical Center), le Centre hospitalier de l'Université de Pennsylvanie (Hospital of the University of Pennsylvania), et l'Hôpital Barnes-Juif (Barnes-Jewish Hospital). […].

Un hôpital finlandais devient le premier établissement au monde à adopter les smartphones Ascom Myco

Ascom, le 27 août 2015 : « Que le KUH soit le premier hôpital au monde à utiliser Ascom Myco est bien évidemment une bonne nouvelle », déclare Ari-Pekka Tenko, directeur Ventes et Marketing au sein d'Ascom Finlande. « Mais ce qui est plus particulièrement gratifiant, c'est de voir Ascom Myco en application dans une unité aussi exigeante et importante que les soins intensifs de néonatalogie. » […].

Les antibiotiques à spectre étroit limitent les résistances bactériennes dans les unités néo-natales de soins intensifs

Caducee.net, le 17 mars 2000 : L'utilisation d'antibiotiques à spectre étroit limite l'apparition de souches bactériennes multi-résistantes dans les unités néo-natales de soins intensifs. Une étude hollandaise parue dans le Lancet a comparé l'émergence de souches résistantes en fonction de l'utilisation d'antibiotiques à spectre étroit ou à spectre large. Le risque relatif d'infection par des souches résistantes est 18 fois plus élévé pour les traitements à base d'antibiotiques à spectre large. […].

Les plus