nuance

L'effectif du personnel infirmier est étroitement lié au risque post-opératoire

Pour des patients opérés pour un anévrisme aortique, les complications post-opératoires et notamment respiratoires sont plus fréquentes si le personnel infirmier est en nombre insuffisant dans les unités de soins intensifs.

Cet aspect de la prise en charge des patients en soins intensifs a été étudié par Pronovost et al. dans une étude publiée dans l'édition d'octobre du journal Effective Clinical Practice.

Bien que nombre idéal d'infirmiers par patient reste à déterminer, ces auteurs expliquent que des différences claires apparaissent en unités de soins intensifs en fonction de ce ratio. En effet, un rapport de un infirmier pour trois à quatre patients est associé à plus de complications post-chirurgicales qu'un ratio de un pour un ou un pour deux.

Les auteurs ont analysé les données de 2.606 anévrismes aortiques traités dans 38 hôpitaux du Maryland entre 1994 et 1996 et complications post-opératoires associées. La composition des unités de soins intensifs a été également déterminée.

Globalement, 47 % des patients soignés dans des hôpitaux qui avaient le moins de personnel infirmier en soins intensifs ont eu au moins une complication, comparé à 34 % dans les services ou l'effectif était plus important.

Un effectif réduit était associé à plus de complications médicales (43 % vs 28 %), surtout pour des insuffisances respiratoires (21 % vs 13 %). Par contre, l'effectif infirmier dans ces unités n'était pas lié au risque de complication chirurgicale, observent Pronovost et al.

"Les directeurs d'hôpitaux qui réduisent l'effectif du personnel infirmier dans les unités de soins intensifs pour réduire les coûts pourraient plutôt augmenter les coûts sur le long terme", commente Pronovost.

Source : Pronovost, P.J., et al., "Intensive Care Unit Nurse Staffing and the Risk for Complications after Abdominal Aortic Surgery," Effective Clinical Practice, 2001; 4:199-206.

Descripteur MESH : Personnel infirmier , Risque , Soins , Soins intensifs , Patients , Unités de soins intensifs , Hôpitaux , Édition , Infirmiers , Maryland

nuance

Recherche scientifique: Les +