nuance

Covid-19 : la nouvelle version du vaccin de Pfizer provoquerait une réponse immunitaire élevée vs Omicron

illustrationPfizer et BioNtech ont annoncé le 25 juin des données positives évaluant la sécurité, la tolérance et l'immunogénicité de deux candidats vaccins COVID-19 adaptés au variant Omicron : l'un monovalent et l'autre bivalent, associant une combinaison de la version actuellement commercialisée à sa mise jour ciblant spécifiquement le sous lignage BA.1.

Les données de l'essai de phase 2/3 ont montré qu'une dose de rappel des deux vaccins candidats adaptés à l'Omicron a suscité une réponse immunitaire nettement plus élevée contre l'Omicron BA.1 que le vaccin actuel. Cette réponse immunitaire robuste a été observée à deux niveaux de dose expérimentale, 30 µg et 60 µg.

Les candidats vaccins adaptés à l’Omicron (30 µg et 60 µg) étudiés dans l’essai de phase 2/3 chez 1 234 participants âgés de 56 ans et plus ont suscité des réponses en anticorps neutralisants contre l’Omicron BA.1 nettement plus élevées que le vaccin COVID-19 actuel. Le critère préspécifié de supériorité a été mesuré par le ratio des titres moyens géométriques (RGM) neutralisants avec la limite inférieure de l’intervalle de confiance à 95 % > 1. Les ratios moyens géométriques (RGM) pour les vaccins monovalents 30 µg et 60 µg par rapport au vaccin COVID-19 actuel étaient respectivement de 2,23 (IC à 95 % : 1,65, 3,00) et 3,15 (IC à 95 % : 2,38, 4,16). Les RGM des vaccins bivalents 30 µg et 60 µg par rapport au vaccin COVID-19 actuel étaient respectivement de 1,56 (IC 95 % : 1,17, 2,08) et 1,97 (IC 95 % : 1,45, 2,68). Le vaccin monovalent adapté à Omicron, 30 µg et 60 µg, a atteint un intervalle de confiance à 95 % de la limite inférieure pour le RGM de >1,5, ce qui est conforme à l’exigence réglementaire de supériorité.

La démonstration de la supériorité par rapport à Omicron et l’innocuité sont des exigences réglementaires pour l’autorisation potentielle d’utilisation d’urgence d’un vaccin adapté à une variante.

Un mois après l’administration de la dose de rappel des candidats monovalents adaptés à Omicron (30 µg et 60 µg) les titres moyens géométriques de neutralisation contre Omicron BA.1 étaient de 13,5 et 19,6 fois supérieurs par rapport aux niveaux précédant la dose de rappel, tandis qu’une dose de rappel des candidats bivalents adaptés à Omicron a provoqué une augmentation de 9,1 et 10,9 fois des titres d’anticorps neutralisant contre Omicron BA.1. Les deux candidats vaccins auraient été bien tolérés par les participants.

Une réponse immunitaire trois fois moindre vs BA.5

Dans un test de neutralisation du virus vivant du SRAS-CoV-2 testé sur des sérums de participants âgés de plus de 56 ans et plus, les sérums ont efficacement neutralisé les sous-lignages BA.4/ BA.5 avec des titres environ 3 fois inférieurs à ceux du BA.1.

On ne se sait pas à ce stade si ces tests de neutralisation contre BA.5 ont pu être comparés avec la version actuelle du vaccin. Ces données soulignent la capacité d’échappement immunitaire du sous lignage BA.5 qui se répand actuellement en France.

Crédit photo : DepositPhotos

Descripteur MESH : Vaccins , Sécurité , Confiance , Virus , Coronavirus , Anticorps , Anticorps neutralisants

nuance

Médicaments: Les +