nuance

Synosia annonce des résultats prometteurs basés sur la démonstration de faisabilité de l'essai clinique pour le rufinamide, un médicament antiépileptique, comme traitement des troubles de l'humeur

SAN FRANCISCO, January 22 /PRNewswire/ -- Synosia Therapeutics a annoncé aujourd'hui la conclusion réussie de son premier essai clinique, une démonstration de faisabilité évaluant les nouvelles options thérapeutiques pour le SYN-111 (rufinamide), un inhibiteur de sodium. Le rufinamide a été découvert et développé par Novartis et il est actuellement commercialisé comme médicament pour traiter une forme d'épilepsie par Eisai en Europe. Ce premier essai a été achevé en moins de sept mois, de la conception jusqu'au dosage final, et en moins d'une année après que les droits du rufinamide pour soigner les troubles de l'humeur aient été obtenus par Novartis moyennant un contrat de licence exclusif.

L'essai comparatif avec placebo, à double insu et à trois doses, a mesuré les effets du médicament et le modèle de réponse en utilisant une électroencéphalographie (EEG) quantitative chez des volontaires sains, qui ont reçu chacun une dose en plus du placebo. Après chaque dose, les ondes cérébrales du sujet ont été évaluées pendant 24 heures, en notant les changements quantitatifs de celles-ci et le modèle du changement comme indication de l'activité du rufinamide. L'essai a été mené en France.

« Les données de cette étude viennent confirmer les observations relevées sur les modèles de comportement animal et elles justifient en outre la recherche des effets du rufinamide pour traiter les troubles de l'humeur », a déclaré Stephen Bandak, médecin en chef de Synosia. « L'étude nous a aussi aidé à choisir une dose pour la 2e phase de notre essai par rapport aux troubles d'ordre général liés à l'anxiété ; cette phase II débutera, selon nos prévisions, au fin de cette année aux États-Unis. »

Les droits du SYN111 ont été obtenus par Synosia de Novartis en 2007, grâce à un contrat de licence exclusif et mondial (en dehors du Japon) pour développer et commercialiser le rufinamide comme traitement contre l'anxiété et les autres troubles de l'humeur. On estime que plus de 62 millions de personnes souffrent une quelconque forme d'anxiété aux États-Unis et dans les cinq principaux marchés pharmaceutiques européens. Parmi ces derniers, plus de neuf millions souffrent de troubles anxieux généraux.(1,2)

« Notre approche de développement pour identifier et autoriser des composés permis cliniquement comme le rufinamide permet à Synosia de passer rapidement à des essais cliniques efficaces et intelligents conçus pour établir rapidement la démonstration de faisabilité dans des nouveaux domaines thérapeutiques », a déclaré le président et PDG de Synosia, Ian Massey. « Le rufinamide, un composé structurellement nouveau ayant prouvé son efficacité antiépileptique et s'appuyant sur une large base de données d'innocuité, était un candidat parfait pour démontrer la justesse de notre stratégie. La vitesse impressionnante avec laquelle cet essai a été conçu, exécuté et terminé est réellement un fait marquant à nos yeux. »

À propos du rufinamide

A l'origine, le rufinamide a été découvert et développé par Novartis, qui a octroyé certains droits de licence à Eisai au Japon en 2004. En janvier 2007, Essai a reçu une autorisation de commercialisation dans l'Union européenne pour l'Inovelon(R) (rufinamide), comme traitement antiépileptique complémentaire dans le syndrome de Lennox-Gastaut (SLG), une forme sévère d'épilepsie qui se développe dans la petite enfance. Eisai a également soumis un NDA pour le rufinamide à la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour un traitement complémentaire pour adultes et adolescents. Le vaste programme de développement clinique pour le rufinamide relatif à l'épilepsie s'est réalisé sur plus de 2 500 patients par an exposés au médicament.

À propos de Synosia Therapeutics

Synosia Therapeutics met au point, en vue de leur commercialisation, des produits novateurs et cliniquement différenciés afin de répondre à des besoins jusqu'ici ignorés en psychiatrie et en neurologie. La société privée travaille actuellement au développement de six composés en phase clinique acquis par le biais de partenariats clés avec Novartis, Roche et Syngenta. Deux de ces six composés sont des médicaments commercialisés qui seront testés pour de nouvelles indications. Ils pourront ainsi être utilisés dans d'autres domaines thérapeutiques et leur potentiel de vente se chiffrer à plus de 2,5 milliards USD. Synosia a des bureaux à Bâle, en Suisse, et à South San Francisco, en Californie.

Synosia Therapeutics a mobilisé un financement de 32,5 millions USD auprès de Versant Ventures (Menlo Park, Californie), Abingworth Management (Londres), 5AM Ventures (Menlo Park, Californie) et Novo A/S (Copenhague, Danemark). Pour obtenir de plus amples informations, veuillez consulter le site http://www.synosia.com.

Clause de non-responsabilité

Ce communiqué contient certains énoncés prospectifs explicites ou implicites concernant Synosia Therapeutics et ses activités. De tels énoncés impliquent certains risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs pouvant entraîner que les résultats actuels, les conditions financières, le rendement et les réussites de Synosia Therapeutics soient substantiellement différents des résultats futurs, du rendement et des réussites exprimés ou sous-entendus par de tels énoncés.

Ce communiqué offert par Synosia Therapeutics n'est valable qu'à ce jour et la société décline toute obligation de mettre à jour tous les énoncés prospectifs ci-présents par suite à une nouvelle information, de futurs évènements ou toute autre chose.

Références :

1. Demyttenaere et al. Prevalence, Severity, and unmet needs for treatment of mental disorders in the WHO World Mental Surveys. JAMA (2004) vol. 291 (21) pp. 2581-90.

2. Kessler et al. Lifetime prevalence and age-of-onset distributions of DSM-IV disorders in the National Comorbidity Survey Replication. Arch Gen Psychiatry (2005) vol. 62 (6) pp. 593-602.

©2008 - PR Newswire - Touts droits réservés

Descripteur MESH : Essai clinique , Épilepsie , Europe , Sodium , Californie , Anxiété , Placebo , Troubles anxieux , Syndrome , Suisse , San Francisco , Recherche , Psychiatrie , Personnes , Patients , Neurologie , Londres , Japon , France , Essais , Comportement animal , Comportement

nuance

Médicaments: Les +