nuance

Tumeurs neuroendocrines avancées : le Lutathera plus efficace que l'Octréotide

Advanced Accelerator Applications S.A. (NASDAQ:AAAP)(AAA), entreprise internationale spécialisée en médecine nucléaire moléculaire (MNM), a annoncé aujourd’hui que les résultats de l’étude de phase III NETTER-1 évaluant l’efficacité et l’innocuité du Lutathera® (Lutetium-177 dotatate), un médicament expérimental, chez des patients atteints de tumeurs neuroendocrines avancées, en progression et surexprimant des récepteurs de la somatostatine,ont été publiés dans le New England Journal of Medicine.

Dans cette étude, le critère d’évaluation principal était la survie sans progression (SSP). Les critères secondaires comprenaient le taux de réponse objective (ORR), la survie globale,l’innocuité et la tolérabilité. L’étude NETTER-1 a atteint son critère principal d’évaluation en démontrant que le traitement avec Lutathera est associé à une réduction statistiquement et cliniquement significative de 79% du risque de progression de la maladie ou de décès par rapport au traitement avec une double dose (60 mg) de Octréotide LAR (rapport de risque =0,21, IC 95%: 0,13-0,34; p<0>

Des avantages significatifs du traitement associés au Lutathera® ont été observés indépendamment des facteurs de stratification et des facteurs pronostiques. Le taux de réponse objective était de 18% dans le groupe Lutathera® (contre 3% avec l'octréotide), ce qui est particulièrement important du fait que des taux de réponses au dessus de 5% n'ont pas été observés lors d’essais cliniques randomisés de grande envergure portant sur d'autres traitements systémiques dans cette population. L'analyse intermédiaire suggère une amélioration globale de la survie bien que l'essai clinique n'ait pas atteint le point où la survie globale médiane peut être calculée. Il est important de souligner que le Lutathera®, administré simultanément avec un agent de protection rénal, présentait de faibles taux de toxicité hématologique de grade 3 ou 4 et aucun signe de néphrotoxicité n'a été observé au cours de l'étude (suivi médian de 14 mois).

Jonathan Strosberg, MD, Professeur Associé,Chef de la section du programme des tumeurs neuroendocrines au Moffitt Cancer Centeret auteur principal de la publication, a souligné:“Les résultats de l’étude NETTER-1 ont démontré une amélioration statistiquement et cliniquement significative de la survie sans progression et du taux de réponse objective pour le Lutathera® vs une dose élevée d'octréotide, confortant son utilisation potentielle dans le traitement de patients atteints de tumeurs neuroendocrines. En tant que clinicien traitant de nombreux patients souffrant de cette maladie, ces résultats apportent un nouvel espoir dans notre capacité à améliorer la qualité de vie des patients.”
Stefano Buono, Directeur Général de AAA a déclaré, “Nous pensons que le Lutathera® a le potentiel d’apporter un bénéfice clinique important pour les patients et nous sommes fiers que les résultats de cette étudeaient été publiés dans une revue aussi prestigieuse. Plus de1500 patients ont bénéficié du traitement avec le Lutathera® sous usage compassionnel et pour les patients désignés nommément aux Etats-Unis et en Europe. Nous pensons que leLutathera®peut devenirun traitement thérapeutiquede choixet améliorer la qualité des soins fournis pour les patients atteints de tumeurs neuroendocrines.”

La publication duNew England Journal of Medicinepeut être consultée en ligne via le lien URL suivant: www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1607427

 

-----

A propos de NETTER-1

NETTER-1 est la première étude de phase III, multicentrique, randomisée, contrôlée par un traitement de référenceévaluant177Lu-DOTA0-Tyr3-Octreotate (Lutathera) chez les patients atteints de tumeurs neuroendocrines de l’intestin moyen, inopérables, en progression et surexprimant les récepteurs de la somatostatine. 229 patients atteints de tumeurs neuroendocrines métastatiques de l’intestin moyen de grade 1-2, fonctionnelles ou non fonctionnelles, ont été randomisés pour recevoir 4 administrations de Lutathera®d’une activité de 7,4 GBq chacune, toutes les 8 semaines avec les meilleurs soins de soutien (30 mg octréotide LAR pour le contrôle des symptômes) toutes les 4 semaines versus Octréotide LAR 60mg toutes les 4 semaines. Le critère d’évaluation principal était la SSP selon les critères RECIST 1.1, avec une évaluation objective des tumeurs effectuée par un centre de lecture indépendant toutes les 12 semaines. Les objectifs secondaires comprenaient le taux de réponse objective, la survie globale, la toxicité et la qualité de vie.

A propos des tumeurs neuroendocrines (TNE)

Les tumeurs neuroendocrines (TNE) représentent un groupe de tumeurs originaires des cellules neuroendocrines de l’organisme. Les TNE peuvent rester « silencieuses » sur le plan clinique pendant des années, retardant ainsi leur diagnostic pour un grand nombre de patients. Ces cancers sont rares mais constituent le deuxième type de cancer gastro-intestinal le plus répandu et leur incidence est en hausse. Les TNE sont classées comme maladies orphelines par les autoritéseuropéennes et américaines, ce qui signifie qu’elles affectent une population relativement faible de personnes dans les pays concernés. Aux États-Unis, les médicaments orphelins sont définis comme médicamentsutilisés pour traiter des maladies ou affections qui touchent moins de 200.000 personnes sur leur territoire. Dans l’Union européenne, les médicaments orphelins sont définis comme des médicaments qui traitent les maladies ou affections touchant moins de cinq personnes pour 10.000.

A propos de Lutathera®

Lutathera® (ou 177Lu-DOTATATE) est un peptide analogue de la somatostatine marqué au Lutetium-177, ou Lu-177, actuellement en phase de développement pour le traitement des tumeurs neuroendocrines gastro-entéro-pancréatiques (TNE-GEP), y compris les tumeurs neuroendrocrines du tube digestif, de l’intestin moyen et de l’intestin postérieur, chez l’adulte. Lutathera® appartient à une famille émergente de traitements appelés peptide receptorradionuclidetherapy (PRRT) qui ciblent les tumeurs carcinoïdes à l’aide de peptides analogues à la somatostatine marquésradioactivement. Ce nouveau médicament a reçu la désignation de médicament orphelin de la part de l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) et de la Food and Drug Administration (FDA) aux USA. Lutathera® est aujourd’hui autorisé en usage compassionnel chez les patients atteints de tumeurs neuroendocrines inopérables de l’intestin moyen et qui surexpriment les récepteurs de somatostatine dans dix pays européens lorsqu’aucune alternative thérapeutique n’est disponible et avec autorisation spéciale et est aussi mis à disposition des patients atteints de tumeurs neuroendocrines de l’intestin moyen dans le cadre d’un programme d’accèsélargi (expandedaccess program) aux Etats-Unis.

L’étude de phase III évaluant la survie sans progression (PFS), critèred’évaluation principal, le nombre de progressions de la maladie ou décèsconfirmés centralement était de 23 dans le groupe Lutathera et de 68 dans le groupe Octreotide LAR 60 mg. L’étude NETTER-1 a atteint son critère principal d’évaluation en démontrant que le traitement avec Lutathera est associé à une réduction statistiquement et cliniquement significative de 79% du risque de progression de la maladie ou de décès par rapport au traitement avec une double dose de Octréotide LAR (rapport de risque =0,21, IC 95%: 0,13-0,33; p<0>

A propos de Advanced Accelerator Applications
Advanced Accelerator Applications (AAA), groupe radiopharmaceutique innovant qui développe, produit et commercialise des produits de médecinenucléairemoléculaire (MNM). Le produit thérapeutique candidat phare de AAA est le Lutathera, un produit de MNM novateur en développement pour le traitement des tumeurs neuroendocrines, domaine dans lequel il existe un véritable vide thérapeutique. Fondé en 2002, le groupe a son siège à Saint-Genis-Pouilly, France. A ce jour, AAA compte 20 laboratoires de production et de R&D et emploie plus de 490 salariésrépartis dans 13 pays (France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne, Suisse, Espagne, Pologne, Portugal, Pays-Bas, Belgique, Israël, Etats-Unis et Canada). En 2015, les ventes de AAA se sont élevées à €88.6 millions d’euros ( 26.8% vs. 2014). Les ventes des neuf premiers mois de 2016 ont atteint €81,3 millions d’euros ( 23% vs. 9 mois 2015). AAA est coté sur le Nasdaq Global Select Market sous le symbole "AAAP". Pour de plus amples informations sur AAA, veuillez visiter le site www.adacap.com.

Descripteur MESH : Tumeurs , Patients , Tumeurs neuroendocrines , Somatostatine , Survie , Risque , Maladie , Personnes , Octréotide , Vie , Soins , Population , France , Portugal , Auteur , Vide , Belgique , Canada , Tube digestif , Cellules , Suisse , Cellules neuroendocrines , Diagnostic , Espagne , Qualité de vie , Incidence , Essai clinique , Pologne , Europe , Peptides , Famille , Allemagne , Objectifs , Lecture , Laboratoires , Italie

nuance

Médicaments: Les +