nuance

L’acétylation de p53 est cruciale pour sa fonction régulatrice au sein de la cellule

Une équipe de chercheurs du Wistar Institute (Philadelphie, EU) ont caractérisé l’importance de l’acétylation du suppresseur de tumeur et facteur de transcription p53 dans la cascade d’évènements moléculaires conduisant à établir sa fonction normale de contrôle des gènes de la croissance cellulaire. Son acétylation serait fondamentale et étroitement liée au recrutement d’autres activateurs et des HATs (Histone acetyltransferases), et se produirait après sa liaison à l’ADN.

Les auteurs ont voulu au départ explorer plus avant la relation entre les HATs (enzymes accrochant des résidus acétyle aux histones et permettant ainsi le décompactage de l’ADN et donc l’expression des gènes) et p53.

Par des expériences de mutagenèse dirigée sur les sites d’acétylation de p53, les auteurs ont trouvé que p53 mutée sur ses sites se liait tout de même à l’ADN. Mais p53 présentait des difficultés à activer la transcription des gènes si elle n’était pas acétylée, et était incapable de stopper le cycle cellulaire.

Les chercheurs ont également découvert par des expériences d’immunoprécipitation que le promoteur p21 était fortement associé à p53, mais également les co-activateurs CBP et TRRAP ainsi que les histones acétylés.

Les auteurs proposent donc un modèle dans lequel p53 jouerait un rôle central et où son action régulatrice dépendrait d’une cascade de changements moléculaires intervenant après sa fixation à l’ADN.

Source : Mol Cell décembre 2001;8:1243-54.

Descripteur MESH : Gènes , Acétylation , Acetyltransferases , Croissance , Histone , Histone acetyltransferases , Philadelphie , Cycle cellulaire , Enzymes , Mutagenèse , Mutagenèse dirigée , Rôle

nuance

Recherche scientifique: Les +