nuance

Une récupération trop lente de la fréquence cardiaque après une épreuve d'effort est un facteur prédictif du risque de décès

Une étude publiée dans le JAMA indique que la vitesse de rétablissement de la fréquence cardiaque post-effort fournit des informations complémentaires au score obtenu à l'épreuve d'effort. Selon les auteurs, cette information suggère que la vitesse de récupération cardiaque devrait être incorporée dans l'interprétation des épreuves d'effort.

Cette étude, réalisée par Nishime et al, portait sur 9.454 patients qui ont réalisé une épreuve d'effort interrompue par des symptômes de déficience ("symptom limited"). L'étude a été conduite entre septembre 1990 et décembre 1997, le suivi médian était de 5,2 ans. La moyenne d'âge des sujets était de 53 ans et 78 % étaient de sexe masculin. Etaient exclus de l'étude les sujets de moins de 30 ans ou avec des antécédents d'insuffisance cardiaque, de cardiopathie valvulaire, un stimulateur cardiaque ou des ECG non interprétables.

Les auteurs rappellent qu'une vitesse de récupération de la fréquence cardiaque (Fc) trop lente et le score réalisé à l'épreuve d'effort sont deux indicateurs indépendants de la mortalité. Cependant leur valeur prédictive relative n'a pas été étudiée.

Une anomalie de récupération de la Fc était définie par une réduction de la Fc inférieure à 12 pulsations/min durant la minute suivant le pic d'effort. Le résultat de l'épreuve d'effort sur tapis roulant (Duke treadmill exercise score) était calculé selon une formule empirique détaillée dans la publication.

Trois cent douze (312) décès ont été enregistrés au cours du suivi. Les auteurs soulignent qu'une anomalie de récupération de la Fc "était fortement associée au décès (8 % vs 2 % chez les patients avec une récupération normale".

Parmi tous les sujets, 1.852 (20 %) présentaient une anomalie de récupération de la Fc et 1.996 (21 %) étaient caractérisés par un score d'effort qualifié à haut risque ou à risque intermédiaire par les auteurs.

Après ajustement pour l'âge, le sexe, les risques cardiovasculaires standards et d'autres facteurs confondants, une récupération anormale de la Fc représentait un facteur prédictif du risque de décès (hazard ratio = 2,13 ; IC 95 % = 1,63-2,78). Le risque de décès était également lié au score de l'épreuve d'effort (HR = 1,49; IC 95 % = 1,15-1,92). Aucune interaction entre ces deux facteurs prédictifs n'a été notée.

"Les patients avec un score intermédiaire ou à haut risque présentaient une mortalité plus élevée si une anomalie de récupération de la Fc était aussi présente", précisent les auteurs. "Les patients avec à la fois un score associé à un risque réduit et une vitesse de récupération de la Fc normale avaient un risque de décès très faible".

Ces deux indicateurs semblent donc complémentaires : " La récupération de la Fc fournit des informations pronostiques complémentaires au score réalisé à l'épreuve d'effort, et elle devrait être examinée pour l'interprétation des tests d'effort en routine", concluent les auteurs.

Source : JAMA 2000;284:1392-1398

Descripteur MESH : Risque , Patients , Mortalité , Sexe

nuance

Recherche scientifique: Les +