nuance

Kyprolis : un espoir pour les patients atteints de myélome multiple

illustrationLors d’une procédure accelérée, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé l'octroi d'une autorisation de commercialisation pour Kyprolis (carfilzomib) pour traiter les patients atteints de myélome multiple en rechute (lorsque le cancer est réapparu après au moins une thérapie préalable). Kyprolis est destiné à être utilisé en combinaison avec la lénalidomide et la dexaméthasone, médicaments anticancéreux.

Un mécanisme d’inihibition très ciblé
Carfilzomib appartient à une classe de médicaments appelés inhibiteurs du protéasome. Ils bloquent le protéasome, dont le rôle est de dégrader les protéines quand elles ne sont plus nécessaires. Lorsque des protéines des cellules cancéreuses ne sont pas décomposées par le protéasome, les cellules finissent par mourir, ce qui ralentit la croissance du cancer.

Carfilzomib est le premier inhibiteur de protéasome irréversible et hautement sélectif, pour le myélome multiple, cette inhibitution très ciblée permettant de ne pas bloquer inutilement d'autres enzymes non ciblées.

Un gain moyen de 8 mois sans rechute
L'efficacité de Kyprolis a été démontrée dans un essai clinique de phase III. Dans cette étude, 792 patients atteints de myélome multiple en rechute ont été assignés au hasard à recevoir Kyprolis combiné à la lénalidomide et à la dexaméthasone ou seulement la lénalidomide et à la dexaméthasone.

L'étude a révélé que la durée moyenne au cours de laquelle la maladie n’a pas évolué était de 8,7 mois plus longue pour les patients qui ont reçu Kyprolis par rapport à la lénalidomide et la dexaméthasone seules (26,3 mois contre 17,6 mois).

Une leucémie rare
Le myélome multiple est un cancer rare et potentiellement mortel d'un type de globule blanc, appelé cellules plasmatiques, qui proviennent de la moelle osseuse. Dans le myélome multiple, la division des cellules plasmatiques devient incontrôlée, et conduit à la multiplication de cellules anormales et immatures, qui remplissent la moelle osseuse. Les cellules anormales interfèrent avec la production de cellules normales du sang : globules blancs, globules rouges et plaquettes, ce qui conduit à des complications telles que l'anémie, des douleurs osseuses et des fractures, des niveaux de calcium dans le sang élevés et des maladies rénales.

En 2012, au sein de l’UE, environ 39 000 personnes ont été diagnostiquées porteuse du myélome multiple.

Au cours de la dernière décennie, de nouvelles thérapies sont devenues accessibles et ont amélioré le pronostic pour les patients atteints de myélome multiple. Cependant, il ya toujours un besoin urgent de fournir de nouvelles alternatives de traitement pour les patients qui ne répondent plus aux traitements disponibles.

Effets secondaires
Le CHMP a considéré que les effets indésirables semblaient acceptables et gérables. Certains des effets secondaires les plus communs sont l'anémie, la fatigue, la diarrhée, la thrombocytopénie (faible nombre de plaquettes dans le sang), des nausées et la dyspnée (difficulté à respirer). D’autres effets secondaires graves incluent des anomalies sanguines et des problèmes cardiaques. Un plan de suivi pour surveiller l'innocuité et l'efficacité de Kyprolis a été convenu par le CHMP.

Descripteur MESH : Myélome multiple , Patients , Dexaméthasone , Cellules , Sang , Protéines , Plaquettes , Anémie , Moelle osseuse , Inhibiteurs du protéasome , Rôle , Pronostic , Personnes , Maladie , Fatigue , Essai clinique de phase III , Essai clinique , Enzymes , Dyspnée , Diarrhée , Croissance , Calcium

nuance

Médicaments: Les +