nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Dexaméthasone

79 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Janssen reçoit l'autorisation de mise sur le marché UE pour le Darzalex®▼(daratumumab) en combinaison avec du lénalidomide et de la dexaméthasone pour les patients atteints d'un myélome multiple récemment diagnostiqué qui ne sont pas admissibles...

Janssen, le 21 novembre 2019 : Janssen reçoit l'autorisation de mise sur le marché UE pour le Darzalex®▼(daratumumab) en combinaison avec du lénalidomide et de la dexaméthasone pour les patients atteints d'un myélome multiple récemment diagnostiqué qui ne sont pas admissibles pour une greffe […].

La dexaméthasone employée dans la pharyngite aiguë

Caducee.net, le 03 janvier 2002 : Selon une équipe de chercheurs américains (Mayo Clinic, Rochester, Minnesota, EU), une dose unique de 10 mg de dexaméthasone apparaît être efficace et d’une innocuité totale pour traiter la douleur de gorge dans la pharyngite aiguë. Cette étude prospective, réalisée en double aveugle et avec placebo, est publiée dans la revue Laryngoscope. […].

Purpura thrombopénique auto-immun : la dexaméthasone en traitement initial

Caducee.net, le 17 septembre 2003 : Le traitement du purpura thrombopénique auto-immun avec une forte dose de dexaméthasone sur quelques jours permet une réponse positive et durable chez la moitié des patients environ. […].

Prévention des nausées et vomissements après chimiothérapie anticancéreuse : comparaison entre dexaméthasone seule ou associée à l'ondansétron

Caducee.net, le 29 mai 2000 : Réalisée par le groupe italien de recherche sur les antiémétiques coordonné par le Dr Fausto Roila de la division d’oncologie médicale de Perugia et publiée dans le dernier numéro du New England Journal of Médecine, une étude multicentrique sur la prévention des nausées et vomissements tardifs chez des patients recevant une chimiothérapie anticancéreuse modérément émétisante montre que le meilleur moyen d’éviter ces complication iatrogènes est de les contrôler au cours des 24 heures suivant le début du traitement par les médicaments anticancéreux. […].

Présentation de données sur le traitement au REVLIMID® de patients atteints de myélome multiple, évaluant les taux de survie avec des doses faibles et élevées de dexaméthasone en fonction de l'âge

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Cette analyse a été effectuée pour déterminer l'effet sur la survie parmi 445 patients atteints de NDMM qui ont été randomisés pour recevoir un traitement Rd ou RD, puis répartis en deux groupes d'âges : moins de 65 ans et 65 ans et plus. […].

Le daratumumab prolonge la survie sans progression de manière significative en combinaison avec le lénalidomide et la dexaméthasone chez les patients atteints d'un myélome multiple.

Janssen, le 13 juin 2016 : Ces différents résultats seront exposés lors de la conférence de presse prévue le vendredi 10 juin à 8 h 30 dans le cadre du 21e congrès annuel de l'Association européenne d'hématologie (AEH), et ont été retenus pour être présentés de 16 h 47 à 17 h lors du symposium présidentiel, également prévu le vendredi 10 juin(abstract : LB2238). […].

Une analyse décisive indique que le traitement continu sous REVLIMID® et dexaméthasone augmente considérablement la survie globale des patients atteints de myélome multiple

Businesswire, le 09 décembre 2008 : « Les données montrent que tant que les patients répondent au traitement et qu’il est possible de prendre en charge les effets secondaires associés, ils devraient être maintenus sous traitement puisque la poursuite du traitement peut améliorer le résultat et la survie globale de façon significative », a déclaré Jesus San Miguel, MD, chef du service d’hématologie de l’université de Salamanca et principal auteur de l’étude. « Les patients et les médecins doivent travailler ensemble afin de prendre en charge les effets secondaires et permettre la poursuite des traitements. » […].

Une étude de phase II évalue le bénéfice clinique du pomalidomide chez les patients atteints de myélome multiple lourdement prétraités

Businesswire, le 13 décembre 2011 : Cet essai, intitulé MM-002, était une étude randomisée ouverte de phase II évaluant le pomalidomide plus une faible dose de dexaméthasone, en comparaison avec le pomalidomide seul chez des patients atteints de myélome multiple en rechute et réfractaire. Le pomalidomide, associé ou non à une faible dose de dexaméthasone, a été administré selon des cycles de 28 jours : une dose quotidienne unique de 4 mg de pomalidomide aux jours 1 à 21, tous les 28 jours, et une faible dose hebdomadaire de dexaméthasone (40 mg). […].

Celgene a reçu des avis favorables de l’Agence Européenne des Médicaments pour des associations triples de traitements à base de REVLIMID® et IMNOVID® pour les patients atteints de myélome multiple

Celgene Corporation, le 20 mai 2019 : REVLIMID® en association avec le bortézomib et la dexaméthasone (RVd) est désormais indiqué pour le traitement du myélome multiple non préalablement traité chez les patients adultes non éligibles à une greffe de cellules souches. […].

L’Agence européenne des médicaments accorde une procédure d'évaluation accélérée à l’ixazomib pour les patients atteints de myélome multiple récurrent ou réfractaire aux médicaments

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 27 juillet 2015 : Takeda entend soumettre une demande d’autorisation de mise sur le marché pour l’ixazomib dans l’Union Européenne (EU) dans le courant des prochaines semaines. Cette demande est fondée sur les résultats de la première analyse intermédiaire prédéterminée de l’étude pivot de phase 3 TOURMALINE-MM1. Cette étude est un essai clinique international, randomisé, à double insu, contrôlé par placebo, mené auprès de 722 patients dans le but d'évaluer la supériorité de l'ixazomib en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone sur un placebo en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone chez des patients adultes atteints de myélome multiple récurrent et/ou réfractaire. Durant l'essai clinique, les patients poursuivent leur traitement et les résultats à long terme sont évalués. […].

L'étude de phase III évaluant le traitement au REVLIMID® chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant a indiqué une réduction statistiquement significative du risque de progression de la maladie

Businesswire, le 06 décembre 2010 : L'étude de phase III multicentrique, randomisée, ouverte a évalué si un traitement précoce au REVLIMID et à la dexaméthasone chez des patients présentant des risques élevés de myélome multiple couvant asymptomatique retardait l'évolution en maladie symptomatique par rapport à des patients observés, n'ayant pas suivi ce traitement. […].

Présentation à l'ASH des données cliniques de deux études de phase II évaluant l'administration de REVLIMID® en association avec le rituximab chez des patients atteints de lymphome non hodgkinien indolent

Businesswire, le 07 décembre 2010 : Dans la première étude, le traitement au lénalidomide et à la dexaméthasone à faible dose associée au rituximab a été évalué sur des patients atteint de lymphome B indolent récurrent ou réfractaire ou de lymphome à cellules du manteau auparavant résistant au rituximab. L'étude de phase II a présenté un taux de réponse globale (ORR) moyen de 58 % (14/24) avec un suivi médian de 13,3 mois (3,1-28,8). Les réponses par sous-type spécifique de cancer se sont étendues de 67 % (2/3) d'ORR chez les patients atteints d'un petit lymphome lymphocytique à 60 % (9/15) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome nodulaire et 60 % (3/5) d'ORR chez les patients atteints d'un lymphome à cellules du manteau. […].

Myélome multiple : l’essai de phase III sur l’isatuximab conclut à une amélioration de la survie

Myélome multiple : l’essai de phase III sur l’isatuximab conclut à une amélioration de la survie

SANOFI, le 05 février 2019 : L’essai pivot de phase III mené chez des patients atteints d’un myélome multiple récidivant/réfractaire a atteint son critère d’évaluation principal et permis d’obtenir une prolongation de la survie sans progression (SSP) chez les patients traités par isatuximab en association avec du pomalidomide et de faibles doses de dexaméthasone, comparativement à un traitement par pomalidomide et de faibles doses de dexaméthasone seulement (traitement standard).   […].

MISE À JOUR RÉGLEMENTAIRE DE CELGENE AU SUJET DE REVLIMID®

Businesswire, le 23 septembre 2011 : Dans sa finalisation de la révision en vertu de l'article 20, le CHMP a conclu que REVLIMID , en combinaison avec la dexaméthasone pour le traitement des patients atteints de myélome multiple ayant reçu au moins une thérapie antérieure, affichait un profil bénéfice/risque positif. Le CHMP a également recommandé que les informations produit pour REVLIMID soient mises à jour afin d’y inclure les informations concernant les deuxièmes malignités primaires. […].

La FDA américaine approuve NINLARO® (ixazomib) de Takeda, le premier et le seul inhibiteur oral du protéasome permettant de traiter le myélome multiple

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 21 novembre 2015 : Takeda Pharmaceutical Company Limited (TSE: 4502) a annoncé aujourd'hui que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé les capsules de NINLARO® (ixazomib), le premier et le seul inhibiteur oral du protéasome indiqué en association avec le lénalidomide et la dexaméthasone pour le traitement de patients atteints de myélome multiple qui ont reçu au moins un traitement antérieur. NINLARO est un médicament à prendre une fois par semaine. Pour un complément d'information, veuillez consulter le site www.NINLARO.com. […].

Ixazomib, l’inhibiteur oral expérimental du protéasome développé par Takeda, reçoit la désignation « traitement révolutionnaire » de la FDA aux États-Unis pour le traitement de l’amylose AL systémique récidivante ou réfractaire

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 01 décembre 2014 : Le programme de développement d’ixazomib pour cette indication est passé directement de l’étude clinique de Phase 1 à l’étude de Phase 3, dénommée TOURMALINE-AL1, qui évalue actuellement ixazomib en combinaison avec la dexaméthasone chez des patients atteints d’amylose AL récidivante ou réfractaire. Seule étude de Phase 3 pour l’amylose AL récidivante ou réfractaire, elle recrute des patients à l’échelle mondiale. […].

Kyprolis : un espoir pour les patients atteints de myélome multiple

Kyprolis : un espoir pour les patients atteints de myélome multiple

Caducee.net, le 29 septembre 2015 : Lors d’une procédure accelérée, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé l'octroi d'une autorisation de commercialisation pour Kyprolis (carfilzomib) pour traiter les patients atteints de myélome multiple en rechute (lorsque le cancer est réapparu après au moins une thérapie préalable). Kyprolis est destiné à être utilisé en combinaison avec la lénalidomide et la dexaméthasone, médicaments anticancéreux. […].

Takeda fournit une mise à jour pour l'essai TOURMALINE-AL1 de Phase 3 sur l'amyloïdose AL

Takeda Pharmaceutical Company Limited, le 06 juin 2019 : "Bien que déçus par ce résultat, notre objectif est d'optimiser les conclusions tirées de cet essai et d'en partager les conclusions avec la communauté dans l'espoir d'améliorer les soins pour les patients vivant avec cette maladie dévastatrice", a déclaré Phil Rowlands, Ph.D., chef de l'unité des thérapies oncologiques chez Takeda. "Il s'agit là de l'une des plus vastes études sur l'amyloïdose AL à chaînes légères systémique jamais réalisées, et nous sommes fiers de l'avoir pilotée. Cette étude témoigne de notre engagement à l'égard de cette population de patients rare et généralement difficile à recruter, et nous remercions patients et chercheurs pour leurs efforts et leur participation. Nous restons optimistes à propos de NINLARO et poursuivons nos recherches sur ce composant auprès des populations de patients de l'ensemble du continuum de soins du myélome multiple," a-t-il ajouté. […].

nuance

Les plus