Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Azoospermie

14 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

L'azoospermie peut arriver plus tard qu'on ne le pensait

FIH, le 01 janvier 2000 : La vasectomie n'est efficace qu'au bout d'un certain nombre de semaines, étant donné que les spermatozoïdes restent présents dans l'appareil reproducteur de l'homme longtemps après l'intervention chirurgicale. Des études récentes à petite échelle montrent qu'il faut probablement plus de temps qu'on ne le pensait précédemment pour que les spermatozoïdes disparaissent complètement. […].

La recherche sur la stérilisation non chirurgicale se poursuit

FIH, le 01 janvier 2000 : Les scientifiques s'emploient depuis des années à mettre au point des méthodes non chirurgicales de stérilisation féminine et masculine qui soient peu coûteuses et faciles à administrer. Plusieurs méthodes expérimentales sont à l'étude mais il est probable qu'aucune d'elles ne sera largement disponible dans un proche avenir.   […].

Stérilisation masculine et féminine

FIH, le 01 janvier 2000 : Network, Automne 1997, volume 18, n° 1 […].

Que faire pour attirer les hommes à la vasectomie ?

FIH, le 01 janvier 2000 : La manière dont on promouvoit la vasectomie peut être un facteur-clé à son emploi accru.   […].

Stérilité masculine : la transplantation de spermatogonies testée avec succès chez la souris

Caducee.net, le 28 décembre 1999 : Une nouvelle technique d’assistance médicale à la procréation, consistant en la transplantation de cellules mâles germinales immatures, a été testée avec succès chez le rongeur. L’injection de spermatogonies dans les tubes séminifères de souris incapables de les produire mais ayant par ailleurs un micro-environnement testiculaire normal a permis de rétablir la spermatogénèse et de restaurer la fertilité des animaux greffés. Cette avancée, rapportée dans la dernière livraison de Nature Medicine, ouvre la voie à de possibles nouveaux traitements contre la stérilité masculine. […].

Contraceptifs masculins : essais prometteurs

Caducee.net, le 30 janvier 2001 : D’après une étude parue dans Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, la combinaison enanthate de noréthistérone et ester d’undécanoate de testostérone permet d’espérer le développement d’un contraceptif hormonal masculin, en raison de son action prolongée, de la suppression importante de la spermatogenèse et de l’absence d’effets secondaires importants. […].

Un traitement par le cyclophosphamide peut entraîner des problèmes de fertilité

Caducee.net, le 01 février 2001 : Selon une étude américaine parue dans Cancer, les hommes traités par le cyclophosphamide pour un cancer durant l’enfance présente un risque élevé de dysfonctionnement gonadique, et donc de stérilité. […].

La ‘galerie des glaces’ de l’infertilité masculine

Caducee.net, le 25 octobre 2001 : Des chercheurs américains viennent de décrypter une grande région du chromosome Y, complexe et très inhabituelle dans sa composition de séquences répétitives, qui serait impliquée dans l’infertilité masculine et qui comporterait onze familles génétiques différentes comprenant 27 gènes putatifs tous exprimés presque exclusivement dans les testicules. […].

Un parvovirus pourrait être impliqué dans l'infertilité masculine

Caducee.net, le 26 octobre 2001 : Des scientifiques allemands estiment que le virus associé à l'adénovirus (AAV) mériterait d'être plus étudié pour son rôle éventuel dans les problèmes de fertilité masculine. Ils ont en effet montré qu'il était plus souvent présent dans le sperme de patients touchés par ces problèmes que chez des sujets témoins. […].

De la réversibilité de la contraception hormonale masculine

Caducee.net, le 30 avril 2006 : Une revue des essais cliniques menés sur la contraception hormonale masculine indique qu’il suffit de quelques mois après l’arrêt du traitement pour observer un retour à une concentration normale en spermatozoïdes. Ainsi, la moitié des hommes retrouvaient en trois mois et demi une concentration en spermatozoïdes compatible avec un retour à la fertilité. […].

Traitement de l’azoospermie congénitale par thérapie génique

Caducee.net, le 28 mai 2002 : Des chercheurs américains et japonais ont réussi à traiter une infertilité d’origine génétique chez des souris azoospermiques, en transfectant dans leurs cellules de Sertoli un vecteur rétroviral porteur du gène défectueux nécessaire à la spermatogenèse. Le transgène est stable et ne se transmet pas aux lignées germinales. Un pas vers le traitement de l’infertilité masculine par thérapie génique semble avoir été franchi. […].

Traitement de l’azoospermie excrétoire: la chirurgie n’est plus la seule alternative

Caducee.net, le 29 mai 2002 : A travers son «expérience de terrain», le professeur Michel Cognat (Centre Fertily, Lyon) a fait une mise au point du traitement de l’azoospermie excrétoire hier à l’académie de médecine. Alors qu’il y a 20 ans, la chirurgie de reperméabilisation du tractus séminal restait l’unique solution thérapeutique, la procréation médicalement assistée (PMA) offre aujourd’hui de réelles possibilités de traitements alternatifs pour cette forme d’infertilité. […].

Mise à jour sur la contraception : Des méthodes masculines expérimentales

FIH, le 01 janvier 2000 : La mise au point de nouvelles méthodes contraceptives masculines semble d'une lenteur désespérante. En dépit d'années de recherche, aucun produit pharmaceutique anticonceptionnel n'est disponible pour les hommes, qui n'ont le choix qu'entre les préservatifs et la vasectomie. […].

Les nombreux avantages de la vasectomie

FIH, le 01 janvier 2000 : En dépit de ses nombreux avantages, la vasectomie (stérilisation masculine) n'est largement disponible que dans un petit nombre de pays. Bien qu'elle soit sans danger et très efficace, son utilisation est souvent limitée par des informations erronées et des craintes sans fondement, même dans les pays où cette procédure est facile à obtenir. […].

Les plus