nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Carcinome basocellulaire

5 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Nouvelles recommandations sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome basocellulaire de l'adulte.

ANAES, le 16 juin 2004 : L'Anaes émet de nouvelles recommandations sur la prise en charge du carcinome basocellulaire (CBC). L'objectif est d'adapter la prise en charge au pronostic de la tumeur. Une simplification de la classification clinique et histologique est proposée. Trois groupes pronostiques sont décrits. Les différents traitements sont évalués. […].

Le tabagisme multiplie par 3 le risque d'épithélioma spinocellulaire

Caducee.net, le 29 décembre 2000 : Des chercheurs néerlandais ont montré que le tabagisme était un facteur de risque de développement d'épithélioma spinocellulaire, une forme courante de cancer cutané. […].

La cryochirurgie est une alternative de choix dans le traitement des carcinomes basocellulaires du sujet âgé

Caducee.net, le 25 avril 2000 : Une étude parue dans les Annales de Dermatologie et Vénéréologie montre que la cryochirurgie, du fait de ses résultats, de sa facilité d’utilisation et de son faible coût, est une alternative de choix dans le traitement des carcionomes basocellulaires du sujet âgé, à qui elle peut épargner une intervention chirurgicale parfois lourde. […].

Le typage du HPV associé au carcinome épidermoïde de la peau

Caducee.net, le 15 mars 2006 : L’infection par les HPV (human papillomavirus) de type beta pourrait être associée à une augmentation du risque de carcinome épidermoïde cutané, d’après une étude publiée cette semaine dans le Journal of the National Cancer Institute. […].

La publication des premières données humaines révèle l'innocuité et l'efficacité du tigilanol tiglate sur les tumeurs solides

QBiotics Group Ltd, le 11 décembre 2019 : Les objectifs principaux de cet essai ouvert de phase I, mono-bras, non randomisé et de recherche de dose consistaient à déterminer le profil d'innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et l'efficacité préliminaire antitumorale du tigilanol tiglate en administration unique par voie intratumorale. D'une manière générale, le tigilanol tiglate a été bien toléré et les doses sont passées de 0,06 à 3,60 mg/m2, sans atteindre de dose maximale tolérée. […].

nuance

Les plus