nuance

La publication des premières données humaines révèle l'innocuité et l'efficacité du tigilanol tiglate sur les tumeurs solides

Les objectifs principaux de cet essai ouvert de phase I, mono-bras, non randomisé et de recherche de dose consistaient à déterminer le profil d'innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et l'efficacité préliminaire antitumorale du tigilanol tiglate en administration unique par voie intratumorale. D'une manière générale, le tigilanol tiglate a été bien toléré et les doses sont passées de 0,06 à 3,60 mg/m2, sans atteindre de dose maximale tolérée.

L'étude a été menée auprès de 22 patients dans quatre établissements hospitaliers australiens1. Les patients retenus étaient atteints de différents types de tumeur, dont le carcinome à cellules squameuses, le carcinome basocellulaire, le mélanome, l'adénocarcinome du sein, le fibroxanthome atypique, le sarcome fibromyxoïde atypique, l'adénocarcinome colorectal métastatique, le carcinome adénoïde kystique et l'angiosarcome. Des signes d'activité clinique ont été observés dans les neuf types de tumeurs, même aux doses les plus faibles.

« Puisqu'il s'agissait d'un premier essai d'innocuité à dose unique, l'attente d'une réponse anticancéreuse forte était faible. Cependant, les résultats ont révélé une réponse au traitement de 27 % (chez six patients), dont 18 % de réponse complète (chez quatre patients) avec disparition totale de la tumeur parmi une grande variété de types de tumeurs solides.

« Les tumeurs solides représentent jusqu'à 80 % des tumeurs, tous types confondus3, par conséquent, les résultats de cet essai de phase I indiquent un champ d'application du tigilanol tiglate potentiellement étendu dans plusieurs types de tumeurs, ainsi que des progrès majeurs pour notre médicament », a déclaré le Dr Victoria Gordon, PDG et directrice générale de QBiotics Group.

« En outre, deux patients atteints de mélanome ont manifesté une réponse
anesthésique (ou abscopale), et nous avons également pu observer chez eux la diminution de la taille de tumeurs situées à différents endroits du corps et qui n'avaient pas reçu d'injection. Ces résultats ont été atteints alors même que de nombreux patients n'ont pas reçu de dose optimale1 », a ajouté le Dr Gordon.

La grande majorité (96 %) des effets indésirables (EIs) étaient bénins à modérés, l'EI le plus fréquemment signalé étant la réaction au point d'injection liée au mode d'action du tigilanol tiglate. D'une manière générale, les EIs étaient gérés par traitement symptomatique.1

« Étant donné son excellent profil d'innocuité, ainsi que les réponses antitumorales positives observées, cet essai soutient la poursuite du développement du tigilanol tiglate comme traitement potentiel des tumeurs solides », a précisé le Dr Gordon.

« Les résultats de cette étude étayent également un ensemble d'éléments de notre indication principale de base ainsi que notre essai de phase I/II portant sur le tigilanol tiglate chez les patients atteints de carcinome à cellules squameuses de la tête et du cou récemment annoncée, dans laquelle la dose optimale a été trouvée pour un premier patient », a déclaré Dr Gordon.

L'étude de phase I/II en ouvert « QBC46-H03 » est un essai de recherche de dose chez les patients atteints de carcinome à cellules squameuses de la tête et du cou visant à déterminer la dose maximum tolérée (DMT) et la dose recommandée pour des études ultérieures. Elle portera également sur l'innocuité, la tolérance et la réponse tumorale après l'administration d'une ou de plusieurs (deux ou trois) dose(s) du tigilanol tiglate. Elle sera réalisée sur 40 patients, soignés au Tata Medical Centre de Kolkata, au Tata Memorial Hospital de Mumbai et dans d'autres établissements cliniques d'Australie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À PROPOS DE QBIOTICS

Qbiotics est une société australienne du secteur des sciences de la vie non cotée en bourse qui recherche, développe et commercialise de petites molécules anticancéreuses et cicatrisantes novatrices pour les marchés humains et vétérinaires. Le tigilanol tiglate, son produit phare, est un médicament anticancéreux qui vise différentes tumeurs solides chez plusieurs espèces. Le modèle commercial de QBiotics consiste à développer des produits applicables aussi bien au marché humain qu'au marché vétérinaire. L'accomplissement des programmes vétérinaires valide la technologie de QBiotics et réduit les risques de développement pour l'humain, générant des revenus précoces et un financement non-dilutif.

Pour plus d'informations : https://qbiotics.com

 

À PROPOS DU TIGILANOL TIGLATE

Le tigilanol tiglate est une petite molécule novatrice en cours de développement pour le traitement par injection intratumorale des tumeurs solides. Son effet sur les tumeurs est multimodal et implique des effets locaux directs sur la tumeur qui a reçu l'injection, mais également des effets sur les tumeurs distales n'ayant pas reçu d'injection. La destruction complète de la tumeur ayant reçu l'injection est assurée par l'interruption vasculaire de la tumeur et par la mort des cellules tumorales par oncose. Suite à la destruction de la tumeur, une cicatrisation rapide de la plaie a été démontrée.

Il a également été prouvé qu'une simple injection du tigilanol tiglate chez des chiens supprimait (détruisait complètement) 75 % des tumeurs traitées.4 L'usage vétérinaire du tigilanol tiglate (commercialisé sous le nom de STELFONTA®) a récemment obtenu la majorité des votes de l'Agence européenne des médicaments (EMA) autorisant sa mise sur le marché européen en tant que traitement des tumeurs à mastocytes chez les chiens. Il est également examiné par le Center for Veterinary Medicine, branche de l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (Food and Drug Administration, FDA-CVM) en vue de sa mise sur le marché aux États-Unis. STELFONTA® est développé en partenariat avec Virbac, une entreprise mondiale dédiée à la santé animale, dans le cadre de sa commercialisation et de sa distribution dans l'Union européenne et aux États-Unis, sous réservation d'approbation réglementaire. Le lancement du produit est attendu pour début 2020 sur les deux marchés.

Références
1.   Panizza, B.J., et al., Phase I dose-escalation study to determine the safety, tolerability, preliminary efficacy and pharmacokinetics of an intratumoral injection of tigilanol tiglate (EBC-46). EBioMedicine, 2019.
2. Squamous cell carcinoma, melanoma, basal cell carcinoma, breast adenocarcinoma, atypical fibroxanthoma, atypical myxoid fibrosarcoma, metastatic colorectal adenocarcinoma, adenoid cystic carcinoma and angiosarcoma
3.   Dunn, B., Cancer: Solving an age-old problem. Nature, 2012. 483(7387): p. S2-6.
4.   QBiotics Group Ltd., Data on file. 2019.

Descripteur MESH : Tumeurs , Recherche , Bras , Pharmacocinétique , Objectifs , Dose maximale tolérée , Carcinome , Patients , Cellules , Tête , Vétérinaires , Cou , Adénocarcinome , Mélanome , Chiens , Union européenne , Australie , Programmes , Santé , Mastocytes , Vie , Nature , Technologie , Carcinome basocellulaire , Cicatrisation , Accomplissement , Carcinome adénoïde kystique , Éléments , Mort

nuance

Recherche scientifique: Les +