Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Cou

134 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Une chimiothérapie d'induction suivie d'une chimioradiothérapie augmente le délai jusqu'à l'échec thérapeutique comparé à la seule chimioradiothérapie, chez les patients atteints d'un cancer localement avancé de la tête et du cou inopérable

PR Newswire, le 01 juin 2009 : MADRID, June 1 /PRNewswire/ -- Le groupe espagnol de coopération sur le cancer de la tête et du cou (TTCC) a annoncé aujourd'hui que la chimiothérapie d'induction (CI) administrée avant une radiochimiothérapie standard (CRT), un paradigme de traitement défini comme étant une thérapie séquentielle, comparé à une CRT en monothérapie, prolongeait considérablement le délai jusqu'à l'échec thérapeutique chez les patients atteints d'un cancer localement avancé de la tête et du cou inopérable. Le critère d'évaluation de délai jusqu'à l'échec thérapeutique a été défini comme une combinaison du délai menant à la progression de la maladie, du délai d'intervention ou de tout autre traitement cancéreux, du délai jusqu'à l'abandon du traitement à cause d'un effet secondaire et du décès pour n'importe quelle raison. […].

Arrêt prématuré d’une étude pivot de phase III sur Opdivo (nivolumab) chez des patients atteints du cancer de la tête et du cou

Caducee.net, le 03 février 2016 : Bristol-Myers Squibb a annoncé qu’une étude randomisée de phase III évaluant Opdivo (nivolumab) par rapport au traitement du choix de l’investigateur, chez des patients atteints de carcinome épidermoïde de la tête et du cou (CETC), réfractaire au platine, récidivant ou métastatique, a été arrêtée prématurément.  […].

illustration

Cancers épidermoïdes de la tête et du cou : Opdivo® est désormais pris en charge sur facture à l'hôpital

BMS, le 11 juin 2018 : Indiqué depuis avril 2017 en monothérapie dans le traitement des patients adultes atteints d’un cancer épidermoïde de la tête et du cou en progression pendant ou après une chimiothérapie à base de sels de platine, Opdivo® (nivolumab) est maintenant agréé aux collectivités et pris en charge au travers de son inscription sur la liste en sus (publication du JO du 5 juin 2018). […].

Modulation d'intensité en radiothérapie et cancer de la tête et du cou : une amélioration de la qualité de vie des patients

Caducee.net, le 24 octobre 2000 : Dans la radiothérapie des cancers de la tête et du cou, l'utilisation de faisceaux modulés en intensité en radiothérapie permet de cibler précisément la tumeur tout en limitant les dommages causés aux glandes parotides. Cette technique permet de préserver la sécrétion de salive et donc de conserver un certain confort dans l'alimentation et la parole. […].

Cancer de la tête et du cou : essai visant à tester l’efficacité d’un adénovirus

Caducee.net, le 15 mars 2001 : L’University of North Carolina at Chapel Hill (UNC-CH) est l’un des 9 centres médicaux américains associé à un prochain essai clinique qui visera à déterminer si des injections d’adénovirus génétiquement modifiés sont efficaces dans le traitement du cancer récurrent de la tête et du cou. Cet adenovirus a été modifié pour sélectivement infecter et détruire les seules cellules cancéreuses. […].

Cancer tête et cou, érythropoïétine et plus mauvais pronostic

Caducee.net, le 22 octobre 2003 : Les résultats d’une étude européenne remettent en question l’intérêt du traitement de l’anémie par érythropoïétine (époïetine beta) chez des patients avec un cancer de la tête et du cou. En effet, la survie sans progression est moindre en cas d’utilisation d’érythropoïétine. […].

Une radiothérapie accélérée est plus efficace dans les cancers de la tête et du cou

Caducee.net, le 19 septembre 2003 : Raccourcir la durée totale d’une radiothérapie, c’est à dire augmenter la fréquence des fractions, permet d’obtenir de meilleurs résultats dans le traitement des cancers de la tête et du cou. Ceci est la conclusion d’une étude danoise qui sera présentée à Copenhague cette semaine à l’occasion de ECCO 12, la conférence européenne sur le cancer. […].

Cancer de la tête et du cou : traitement par thérapie génique en vue

Caducee.net, le 20 novembre 2000 : Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord ont conçu un modèle tissulaire en culture mimant la croissance du tissu épithélial in vivo. Leurs résultats laissent entrevoir la perspective du traitement du cancer de la tête et du cou par thérapie génique. Cette étude est publiée dans Human Gene Therapy. […].

Cancer 'tête et cou' : intérêt de la RCC mais des effets secondaires notables

Caducee.net, le 14 avril 2000 : La radiochimiothérapie concomitante (RCC) en première ligne permet un bon contrôle locorégional et améliore le taux de survie des patients atteints d'un cancer "tête et cou". Une étude parue dans Journal of Clinical Oncology a évalué l'efficacité de ce traitement en fonction du contrôle locorégional, de la survie et de la préservation des organes. […].

Pityriasis Versicolor

Florence Campagne, le 05 août 2015 : Pityriasis versicolor : Ensemble de macules jaune chamois ou brunes, à contours souvent géographiques, squameuses lors du grattage, non prurigineuses, siégeant électivement à la partie supérieure du thorax, et sur les épaules, dues à une levure et devenant parfois achromiques après une exposition solaire.(Ditionnaire de médecine Flammarion) […].

La poliomyélite

F.Campagne , le 15 octobre 2000 : Définition […].

Oncolytics Biotech Inc. entreprend le recrutement de patients pour un essai clinique de phase II sur REOLYSIN(R) en association avec le paclitaxel et le carboplatine, ayant lieu au Royaume-Uni

PR Newswire, le 05 juin 2008 : CALGARY, Canada, June 5 /PRNewswire/ -- Oncolytics Biotech Inc. (« Oncolytics ») (TSX : ONC, NASDAQ : ONCY) a annoncé aujourd'hui le début du recrutement des patients en vue d'un essai clinique de phase II sur l'administration par voie intraveineuse de REOLYSIN(R) en association avec le paclitaxel et le carboplatine chez les patients atteints de cancers avancés de la tête et du cou. Le chercheur principal est le Dr Kevin Harrington, de l'Institute of Cancer Research et du Royal Marsden NHS Foundation Trust. Il s'agit d'un essai simple ouvert axé sur la dose et non randomisé de 14 patients portant sur l'administration par voie intraveineuse de REOLYSIN(R) en association avec la dose standard de paclitaxel et de carboplatine. Parmi les patients admissibles, on compte ceux atteints de cancers métastatiques ou avancés de la tête et du cou qui sont réfractaires au traitement standard ou pour lesquels aucun traitement curatif standard n'existe. L'objectif principal de l'essai de phase II est de mesurer les réponses des tumeurs et leur durée, ainsi que de décrire tout signe d'action antitumorale. Le deuxième objectif et de déterminer l'innocuité et la tolérabilité de REOLYSIN(R) lorsque administré en association avec le paclitaxel et le carboplatine à des patients atteints de cancers avancés ou métastatiques de la tête et du cou. […].

Les résultats d’une nouvelle recherche démontrent une activité anti-tumorale de KEYTRUDA® (pembrolizumab) chez les patients à un stade avancé de carcinome nasopharyngé

MSD, le 27 septembre 2015 : « Le carcinome nasopharyngé avancé est une forme chronique de cancer de la tête et du cou souvent associée à un mauvais pronostic », a déclaré le Dr Hsu. « Les données présentées à l’EEC représentent le potentiel des nouvelles approches de traitement de ce type de cancer, pour lequel il n’existe actuellement que des options de traitement limitées, ainsi que le potentiel de soutenir davantage des recherches supplémentaires sur la façon dont KEYTRUDA peut agir dans certains types de cancer de la tête et du cou. » […].

DAHANCA entame l'étude des effets de l'HuMax-EGFr de Genmab sur le cancer de la tête et du cou

PR Newswire, le 13 septembre 2007 : COPENHAGUE, Danemark, September 13 /PRNewswire/ -- Genmab A/S (OMX: GEN) a annoncé aujourd'hui l'amorce de l'étude de phase III de l'HuMax-EGFr(TM) (zalutumumab) pour le traitement du cancer de la tête et du cou, en collaboration avec le Danish Head and Neck Cancer Group (DAHANCA). L'étude portera sur environ 600 patients souffrant d'un cancer de la tête et du cou jamais traité. Elle permettra d'évaluer si le traitement concomitant avec l'HuMax-EGFr permet d'améliorer l'efficacité de la radiothérapie primaire. […].

Merck Serono : Innocuité et efficacité d'Erbitux(R) confirmées pour les essais de combinaison

PR Newswire, le 26 septembre 2007 : DARMSTADT, Allemagne, September 26 /PRNewswire/ -- Une foule de données prometteuses sur Erbitux(R) (cetuximab) ont été présentées cette semaine au 14e Congrès européen d'oncologie clinique (ECCO). Les études couvrant de nombreux types de cancer présentent de nouvelles preuves de l'innocuité d'Erbitux dans le cadre de traitements combinés. De plus, un résumé de l'efficacité continue d'Erbitux dans les traitements de première intention et ultérieurs du cancer colorectal métastatique (mCRC) et une mise à jour de l'efficacité d'Erbitux dans le carcinome épidermoïde de la tête et du cou (SCCHN) ont été fournis. […].

Oncolytics Biotech Inc. entreprend le recrutement de patients pour un essai clinique de phase II portant sur REOLYSIN(R) en association avec le paclitaxel et le carboplatine, ayant lieu aux États-Unis

PR Newswire, le 09 septembre 2008 : CALGARY, Canada, September 9 /PRNewswire/ -- Oncolytics Biotech Inc. (« Oncolytics ») (TSX : ONC, NASDAQ : ONCY) a annoncé aujourd'hui le début du recrutement des patients en vue d'un essai clinique de phase II sur l'administration par voie intraveineuse de REOLYSIN(R) en association avec le paclitaxel et le carboplatine chez les patients atteints de cancers avancés de la tête et du cou. La chercheuse principale est la Dre Monica Mita du Cancer Therapy & Research Center (CTRC) du Health Science Center de l'Université du Texas à San Antonio. […].

Les troubles musculo squelettiques sont fréquents chez les utilisateurs d’ordinateurs

Caducee.net, le 29 avril 2002 : Une étude réalisée auprès de personnes utilisant plus de 15 heures par semaine l’ordinateur pour une utilisation professionnelle, montre que près de la moitié des utilisateurs d’ordinateurs présentent des troubles musculo squelettiques au niveau du cou ou de l’épaule et environ un tiers développent des incapacités fonctionnelles liées à ces symptômes. […].

Des spécialistes des traitements anticancéreux soulignent les avantages cliniques et la portée plus étendue de la technologie ultra moderne de radiothérapie de TomoTherapy

Businesswire, le 19 septembre 2008 : Le Pr Grégoire, un radio-oncologiste des cliniques universitaires Saint-Luc UCL en Belgique, a parlé de l’utilisation de la TomoTherapy pour une planification adaptative dans les traitements des cancers de la tête et du cou. […].

Les plus