nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Adénocarcinome

34 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

La Food and Drug Administration des États-Unis a octroyé la désignation de médicament orphelin au CMG901 pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne

PRNEWSWIRE, le 12 avril 2022 : CHENGDU, Chine, 12 avril 2022 /PRNewswire/ -- Keymed Biosciences (2162.HK) a annoncé que son nouveau médicament candidat CMG901 (conjugués anticorps-médicaments contre la Claudin 18.2) pour le traitement du cancer gastrique et de l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne a récemment reçu la désignation de médicament orphelin de la Food and Drug Administration des États-Unis (la « FDA »). Plus tôt en mars 2021, la société avait reçu l'autorisation de la FDA de soumettre le CMG901 à un essai clinique sur le cancer gastrique et l'adénocarcinome de jonction gastro-œsophagienne aux États-Unis. […].

Médicaments, reflux gastro-oesophagien et risque accru d'adénocarcinome de l'œsophage

Caducee.net, le 01 août 2000 : L'utilisation croissante de médicaments qui entraînent un reflux gastro-oesophagien par la relaxation du sphincter oesophagien inférieur (SIO) pourrait être liée à une augmentation des adénocarcinomes de l'œsophage. Cette association est particulièrement marquée pour les anticholinergiques. […].

Les puces à ADN pour évaluer la survie des patients avec un adénocarcinome pulmonaire

Caducee.net, le 15 juillet 2002 : Une équipe de chercheurs de l’Université du Michigan a mis au point une échelle de risque qui utilise le profil d’expression génique des adénocarcinomes pulmonaires pour d’évaluer la survie des patients. Cette échelle est basée sur l’expression de 50 gènes qui sont apparus comme étant les plus associés à la survie des patients. […].

Le cancer de la prostate

E.Faure, L.Baene, le 15 octobre 2002 : Prostate : volumineuse glande à sécrétion externe et interne appartenant à l'appareil génital masculin, située sous la vessie, au confluent des voies génitales et urinaires, traversée par l'urètre et incomplétement entourée par les sphincters striés. (Dictionnaire de la médecine, Médecine-Sciences Flammarion, 7ème édition) […].

Ipsen finalise l’acquisition d’ONIVYDE® (irinotécan liposomal pour injection) et de certains actifs en oncologie de Merrimack Pharmaceuticals

Ipsen, le 03 avril 2017 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui avoir finalisé l’acquisition d’actifs en oncologie au niveau mondial de Merrimack Pharmaceuticals (Cambridge, MA, Etats-Unis), dont ONIVYDE® (irinotécan liposomal pour injection), indiqué en association avec le fluorouracile et la leucovorine, dans le traitement de patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas métastatique, dont la maladie a progressé après un traitement comportant la gemcitabine1,2. Ipsen a obtenu les droits exclusifs de commercialisation pour les indications actuelles et futures d’ONIVYDE® aux États-Unis, ainsi que les accords de licence en vigueur avec Shire pour la commercialisation hors États-Unis et avec PharmaEngine à Taïwan. La transaction comprend également l’acquisition de l’infrastructure commerciale et de production de Merrimack, pour Onivyde® ainsi que pour la version générique du chlorhydrate de doxorubicine liposomale pour injection. […].

Ipsen acquiert des actifs en oncologie de Merrimack Pharmaceuticals

Ipsen, le 09 janvier 2017 : Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) a annoncé aujourd’hui avoir conclu un accord définitif en vue d'acquérir des actifs en oncologie au niveau mondial de Merrimack Pharmaceuticals (NASDAQ: MACK), dont son principal produit commercialisé Onivyde® (injection d’irinotécan liposomal), indiqué en association avec le fluorouracile et la leucovorine, dans le traitement des patients atteints d’un adénocarcinome métastatique du pancréas dont la maladie a progressé après un traitement comportant la gemcitabine. Selon les termes de l’accord, Ipsen obtient les droits exclusifs de commercialisation pour les indications actuelles et futures d’ONIVYDE aux Etats-Unis, ainsi que l’accord de licence en vigueur avec Shire pour la commercialisation hors Etats-Unis et avec PharmaEngine à Taiwan. La transaction comprend également l’infrastructure commerciale et de production de Merrimack, ainsi que la version générique du chlorhydrate de doxorubicine liposomale pour injection. […].

Lancement de CIEMAR, la plus grande collecte de données sur l'ablation par micro-ondes chez les patients atteints de maladie métastatique hépatique

CIRSE - Cardiovascular and Interventional Radiological Society of Europe, le 05 juin 2019 : La Société européenne de radiologie cardiovasculaire et interventionnelle (CIRSE) a lancé l'étude observationnelle CIEMAR (Emprint Microwave Ablation Registry, en français, Registre sur l'ablation par micro-ondes avec Emprint), visant à devenir la plus grande collecte de données sur l'ablation par micro-ondes (MWA) dans le traitement des métastases hépatiques issues d'un adénocarcinome colorectal jusqu'à présent […].

Eucure Biopharma annonce une activité antitumorale encourageante de son anticorps anti-CD40 dans le mélanome oculaire réfractaire PD-1 combiné au Toripalimab de Junshi Biosciences

Biocytogen, le 03 février 2021 : BOSTON et PÉKIN, 4 février 2021 /PRNewswire/ -- Eucure Biopharma, une entreprise biopharmaceutique vouée à la mise au point d'anticorps immuno-oncologiques, a annoncé que son anticorps expérimental anti-CD40 (YH003) a démontré, dans le cadre d'un essai clinique de phase I/II en cours en Australie, une activité antitumorale encourageante quand il est combiné à l'anticorps Toripalimab anti-PD-1 de Junshi Biosciences (TUOYI®). L'essai consiste en une étude multicentrique ouverte, avec une phase initiale à doses multiples croissantes conçue pour évaluer l'innocuité, la tolérance, les propriétés pharmacocinétiques et l'efficacité préliminaire du YH003 en combinaison avec le Toripalimab (YH003/Toripalimab) chez les sujets qui ont des tumeurs solides avancées. La deuxième phase de l'essai vise à élargir la cohorte pour évaluer l'innocuité et l'efficacité préliminaire du YH003/Toripalimab avec ou sans chimiothérapie dans le contrôle de la protéine PD-1 pour le traitement du mélanome avancé réfractaire non résécable ou métastatique et de l'adénocarcinome canalaire pancréatique. […].

Celegne annonce l’homologation de l’ABRAXANE® par Swissmedic pour le traitement des cancers métastasiques du pancréas et du sein

Celgene, le 24 septembre 2014 : L’homologation de l’ABRAXANE contre le cancer du pancréas est particulièrement significative puisqu’aucun nouveau médicament n’a été approuvé en près de sept ans, et plus de 30 essais cliniques de phase III ont échoué à passer le stade de l’autorisation réglementaire dans l’Union européenne pour le cancer du pancréas avancé ou métastatique. En Suisse, le cancer du pancréas est la quatrième cause de décès par cancer, affectant environ 1000 patients sur l’année à venir.2 L’espérance de vie médiane à l’issue d’un diagnostic de cancer du pancréas est d’uniquement 3 à 6 mois.3,4 […].

Une nouvelle approche dans le dépistage des adénocarcinomes prostatiques

Caducee.net, le 21 novembre 2001 : Une équipe de chercheurs de l'université Johns Hopkins à Baltimore vient de démontrer que l'étude du niveau de méthylation du gène GSTP1 permet de distinguer les tissus hyperplasiques normaux des adénocarcinomes prostatiques avec une bonne efficacité. Ils estiment que cette méthode pourrait améliorer le diagnostic et le dépistage des cancers prostatiques. […].

Le comportement alimentaire a un effet direct sur le risque de cancer de l'œsophage

Caducee.net, le 31 octobre 2001 : Certains nutriments augmentent le risque de cancer oesophagien ou gastrique, précise une étude épidémiologique récente. Ce travail détaille également les nutriments qui pourraient aider à réduire l'incidence croissante des cancers. […].

Les données présentées à l’ASCO 2016 s’appuient sur le fondement d’ABRAXANE® en combinaison avec la gemcitabine comme un traitement de première intention chez les patients atteints d’un cancer du pancréas métastatique

Celgene Corporation, le 05 juin 2016 : « Cette édition annuelle du congrès de l’ASCO continue d’évaluer la thérapie séquentielle par ABRAXANE en combinaison avec la gemcitabine en première intention et comme un produit à combiner avec des agents expérimentaux pour le traitement du cancer du pancréas métastatique », a déclaré Michael Pehl, président, Hématologie et oncologie, Celgene. « ABRAXANE en combinaison avec la gemcitabine joue un rôle essentiel dans la recherche visant à faire progresser les soins dispensés aux patients souffrant de cette maladie réputée complexe. » […].

Ipsen annonce la présentation de 16 abstracts relatifs à son portefeuille en oncologie au congrès de l’ESMO

Ipsen, le 04 septembre 2017 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd'hui que l'irinotécan liposomal pour injection (Onivyde®), le cabozantinib (Cabometyx®), le lanréotide (Somatuline® Autogel® / Depot), le télotristat éthyl (Xermelo®) et les tumeurs neuroendocrines vont faire l'objet de 16 présentations lors du congrès de l'European Society of Medical Oncology (ESMO 2017), qui se tiendra du 8 au 12 septembre 2017 à Madrid (Espagne). […].

La consommation de viande rouge augmente considérablement le risque de cancers gastro œsophagiens

Caducee.net, le 20 décembre 2001 : Ce sont les conclusions d’une étude américaine publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition. Les chercheurs ont mis en évidence que les régimes fortement marqués par la consommation de viande augmentaient les risques de cancers de l’estomac ou de l’œsophage alors que les régimes à base de fruits et légumes auraient tendance à diminuer ces risques. […].

ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) reçoit l'aval des autorités européennes pour une utilisation en fonction de l'histologie dans le traitement de première intention de la forme la plus courante de cancer bronchique

PR Newswire, le 14 avril 2008 : INDIANAPOLIS, April 14 /PRNewswire/ -- Eli Lilly and Company (NYSE : LLY) a annoncé ce jour que les autorités sanitaires européennes avaient donné leur feu vert à une utilisation d'ALIMTA(R) (pemetrexed pour injection) en fonction de l'histologie pour le traitement de première intention du cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avancé, la forme la plus courante de cancer du poumon. Cette approbation - la troisième obtenue par le pemetrexed en Europe - intervient suite à l'avis positif initial émis le 21 février 2008 par le Comité pour les produits médicaux à usage humain (CHMP) de l'Agence européenne du médicament (European Medicines Agency, EMEA). […].

La publication des premières données humaines révèle l'innocuité et l'efficacité du tigilanol tiglate sur les tumeurs solides

QBiotics Group Ltd, le 11 décembre 2019 : Les objectifs principaux de cet essai ouvert de phase I, mono-bras, non randomisé et de recherche de dose consistaient à déterminer le profil d'innocuité, la tolérance, la pharmacocinétique et l'efficacité préliminaire antitumorale du tigilanol tiglate en administration unique par voie intratumorale. D'une manière générale, le tigilanol tiglate a été bien toléré et les doses sont passées de 0,06 à 3,60 mg/m2, sans atteindre de dose maximale tolérée. […].

Des chercheurs annoncent que la détection des femmes infectées par les types HPV 16, 18 et 45 pourrait permettre une intervention plus précoce pour arrêter le cancer du col de l'utérus

PR Newswire, le 14 novembre 2008 : NICE, France, November 14 /PRNewswire/ -- Alors que la recherche de l'ADN des papillomavirus humains à Haut Risque (HPV HR) apparait comme le Gold Standard dans le dépistage du cancer du col de l'utérus, les scientifiques sont déjà en train de rechercher comment identifier encore plus finement les femmes qui sont les plus à risque de développer une lésion et donc qui nécessiteront une intervention. Cette semaine, à la conférence EUROGIN (European Research Organization on Genital Infection and Neoplasia), les experts ont présenté leurs données suggérant que la stratégie la plus efficace serait d'utiliser un second test chez les femmes positives en HPV HR pour détecter celles qui sont infectées par l'un des trois types de virus associés aux plus forts taux de mortalité par cancer du col de l'utérus: les types 16,18 et 45. […].

Cancer gastrique : la chimiothérapie adjuvante peut améliorer la survie après la résection

Caducee.net, le 06 septembre 2001 : Lors d'un essai randomisé, des patients avec un cancer gastrique ont bénéficié d'une chirurgie curative ou d'une chirurgie suivie d'une chimiothérapie et radiothérapie. Après un suivi médian de 5 ans, la survie globale et la survie sans récidive étaient meilleures avec le protocole incluant chimiothérapie et radiothérapie. […].

nuance

Les plus

12