nuance

Vous êtes dans : Accueil > Actualités médicales >

Carcinome

172 résultats triés par date
affichage des articles n° 1 à 19

Syndrome métabolique, Stéatopathie hépatique non alcoolique (NASH) et carcinome hepatocellulaire: des liaisons bien dangereuses

Olivier Rosmorduc , Laetitia Fartoux, le 06 décembre 2014 : L’obésité et le syndrome métabolique (SM) sont des affections dont la fréquence augmente et qui sont associés à plusieurs types de cancers. Dans le foie, l’inflammation et les modifications angiogéniques lies à l’insulino-résistance et à la stéatose sont associés à une augmentation de l’incidence du carcinome hépatocellulaire. Indépendamment de la maladie causale sous-jacente, la cirrhose reste le facteur de risque principal du carcinome hépatocellulaire (CHC) bien que des cas de CHC aient été de plus en plus fréquemment rapports sur foie non cirrhotique, suggérant la possibilité d’une voie de carcinogenèse directe secondaire à la stéatopathie non alcoolique. En outre, le syndrome métabolique et ses différentes manifestations peuvent aussi augmenter le risqué de CHC dans le contexte des maladies chroniques du foie liées à d’autres causes (hépatites virales ou alcool). Tenant compte de ces arguments, il est nécessaire maintenant de mieux évaluer le risque de CHC chez les patients avec syndrome métabolique afin d’améliorer les recommandations pour le dépistage et développer des traitements prophylactiques dans cette situation. […].

Merck et Pfizer annoncent que la FDA a accordé le statut d'évaluation prioritaire à leur produit expérimental d'immunothérapie pour le traitement du carcinome à cellules de Merkel métastatique, avelumab

Pfizer, le 08 octobre 2015 : Il s'agit d'une avancée notable qui s'appuie sur la récente désignation d'avelumab à titre de médicament orphelin pour le traitement de ce cancer de la peau agressifLe statut d'évaluation prioritaire souligne l'importance du besoin médical non satisfait chez les patients atteints de cette maladie […].

AVEO Oncology et EUSA Pharma annoncent des résultats prometteurs de la Phase 1 de l’étude de Phase 1/2 TiNivo sur le tivozanib et le nivolumab dans le traitement du carcinome à cellules rénales

EUSA Pharma, le 06 novembre 2017 : AVEO Oncology (NASDAQ : AVEO) et EUSA Pharma ont annoncé aujourd’hui la présentation des résultats prometteurs de la phase 1 de TiNivo, une étude multicentrique de phase 1/2 portant sur le tivozanib (FOTIVDA®) en combinaison avec le nivolumab (OPDIVO®) de Bristol-Myers Squibb, un point de contrôle immunitaire, ou PD-1, un inhibiteur, pour le traitement du carcinome à cellules rénales (CCR). Les résultats ont été présentés le vendredi 3 novembre, lors du 16e Symposium international sur le cancer du rein à Miami, dans une présentation orale intitulée « TiNivo : un essai à dose croissante de phase Ib portant sur le Tivozanib et le Nivolumab dans le carcinome à cellules rénales » par Laurence Albiges, M.D., Ph.D., chef de l’unité génito-urinaire de l’Institut Gustave Roussy, et un chercheur principal de l’étude. Une copie de la présentation est disponible à l’adresse www.aveooncology.com ou de plus amples informations peuvent être obtenues via EUSA Pharma Medical Information.   […].

Les résultats d’une nouvelle recherche démontrent une activité anti-tumorale de KEYTRUDA® (pembrolizumab) chez les patients à un stade avancé de carcinome nasopharyngé

MSD, le 27 septembre 2015 : « Le carcinome nasopharyngé avancé est une forme chronique de cancer de la tête et du cou souvent associée à un mauvais pronostic », a déclaré le Dr Hsu. « Les données présentées à l’EEC représentent le potentiel des nouvelles approches de traitement de ce type de cancer, pour lequel il n’existe actuellement que des options de traitement limitées, ainsi que le potentiel de soutenir davantage des recherches supplémentaires sur la façon dont KEYTRUDA peut agir dans certains types de cancer de la tête et du cou. » […].

Ipsen reçoit la validation de l'Agence européenne du médicament pour la demande de nouvelle indication de Cabometyx® (cabozantinib) en traitement de première ligne pour les patients adultes atteints de carcinome avancé du rein

Ipsen, le 08 septembre 2017 : Ipsen (Euronext: IPN; ADR: IPSEY) a annoncé aujourd'hui que l'Agence européenne du médicament (EMA), l'autorité de santé européenne, a validé ce jour la demande de l’ajout d’une nouvelle indication dans le traitement en première ligne du carcinome avancé du rein (aRCC) pour Cabometyx® (cabozantinib). […].

Ipsen et Exelixis annoncent les résultats de l’étude de phase 3 avec le cabozantinib démontrant un bénéfice significatif en termes de survie globale chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire avancé précédemment traité

Ipsen, le 16 janvier 2018 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) et Exelixis, Inc. (NASDAQ : EXEL) ont annoncé aujourd’hui les résultats détaillés de l’étude pivot de phase 3 CELESTIAL chez des patients atteints de carcinome hépatocellulaire (HCC) avancé précédemment traité. Ils seront présentés lors d’une session orale « late-breaking » dans le cadre du Symposium 2018 de l’ASCO-GI qui se tiendra à San Francisco du 18 au 20 janvier 2018. Dans l’étude CELESTIAL, le cabozantinib a démontré une amélioration statistiquement significative de la survie globale (OS) et cliniquement pertinente, par rapport au placebo, critère d'évaluation principal, lors de la deuxième analyse intermédiaire prévue (valeur p critique prédéfinie ≤ 0,021) pour la population de patients en seconde et troisième lignes de traitement inclus dans l’étude. L’OS médiane était de 10,2 mois avec le cabozantinib contre 8,0 mois avec le placebo (HR 0,76, IC 95 % 0,63-0,92 ; p=0,0049). La survie sans progression (PFS) médiane avait plus que doublé, atteignant 5,2 mois avec le cabozantinib et 1,9 mois avec le placebo (HR 0,44, IC 95 % 0,36-0,52 ; p […].

Ipsen et Exelixis présentent les résultats de l'étude de phase 2 CABOSUN comparant le cabozantinib au sunitinib chez des patients atteints d’un carcinome avancé du rein non précédemment traités à l'ESMO 2017

Ipsen, le 09 septembre 2017 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) et Exelixis, Inc. (NASDAQ : EXEL) ont annoncé aujourd'hui les résultats actualisés de l'étude randomisée de phase 2 CABOSUN évaluant le cabozantinib chez des patients atteints d’un carcinome avancé du rein (RCC) non précédemment traité, à risque intermédiaire ou élevé selon l'IMDC (International Metastatic Renal Cell Carcinoma Database Consortium). L'investigateur principal, Toni K. Choueiri, M.D., présentera aujourd'hui les données détaillées du late-breaking abstract sur CABOSUN [#LBA38_PD] lors de la séance de présentation de poster Tumeurs génito-urinaires, non prostatiques, à partir de 14h45 CEST (heure locale de Madrid) / 8h45 EDT / 5h45 PDT, dans le cadre du congrès annuel de l'European Society for Medical Oncology (ESMO) 2017, qui se déroule du 8 au 12 septembre 2017 à Madrid en Espagne. […].

Ipsen reçoit un avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® comme traitement en première ligne des patients atteints d’un carcinome du rein avancé

Ipsen, le 26 février 2021 : Ipsen (Euronext : IPN ; ADR : IPSEY) a annoncé aujourd’hui que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. La Commission européenne, qui est habilitée à approuver les médicaments au sein de l’Union européenne (UE), va désormais examiner la recommandation du CHMP et devrait communiquer sa décision finale dans les prochains mois concernant l’autorisation du traitement combiné dans l’UE. […].

L’association Bavencio - Axitinib désomais indiquée dans le traitement du carcinome à cellules rénales de stade avancé

L’association Bavencio - Axitinib désomais indiquée dans le traitement du carcinome à cellules rénales de stade avancé

Merck & Pfizer, le 17 décembre 2019 : Merck et Pfizer, qui ont formé une alliance stratégique mondiale en vue du développement et de la commercialisation de l’immunothérapie anti-PD-L1 Bavencio® (avélumab), annoncent l’obtention de l’extension d’indication pour Bavencio® (avélumab) en association avec axitinib dans le traitement en première ligne des patients adultes atteints d’un carcinome à cellules rénales (CCR) au stade avancé. […].

Le typage du HPV associé au carcinome épidermoïde de la peau

Caducee.net, le 15 mars 2006 : L’infection par les HPV (human papillomavirus) de type beta pourrait être associée à une augmentation du risque de carcinome épidermoïde cutané, d’après une étude publiée cette semaine dans le Journal of the National Cancer Institute. […].

VHC, carcinome hépatocellulaire et l'interféron-alpha

Caducee.net, le 15 mai 2001 : Une étude conduite sur 30 patients montre qu'après une chirurgie de résection pour un carcinome hépatocellulaire, un traitement par interféron-alpha réduit le risque de récidive. Ces résultats sont publiés dans la dernière édition des Annals of Internal Medicine. […].

Tomographie par émission de positons et tomodensitométrie dans le pronostic du carcinome du col utérin

Caducee.net, le 04 septembre 2001 : Selon une étude récente, la tomographie par émission de positons (TEP) offre une meilleure détection des anomalies ganglionnaires que la tomodensitométrie. Elle fournirait un meilleur pronostic de la survie chez les femmes avec un carcinome du col utérin. […].

Le temsirolimus dans le carcinome à cellules rénales avancé

Caducee.net, le 31 mai 2007 : Dans un large essai de phase III, le temsirolimus s’est révélé supérieur à l’interféron alpha en terme de survie globale dans le traitement du carcinome à cellules rénales avancé. […].

Nouvelles recommandations sur la prise en charge diagnostique et thérapeutique du carcinome basocellulaire de l'adulte.

ANAES, le 16 juin 2004 : L'Anaes émet de nouvelles recommandations sur la prise en charge du carcinome basocellulaire (CBC). L'objectif est d'adapter la prise en charge au pronostic de la tumeur. Une simplification de la classification clinique et histologique est proposée. Trois groupes pronostiques sont décrits. Les différents traitements sont évalués. […].

Le Carcinome Hépatocellulaire

Dr Minier, le 15 juin 2003 : Le C.H.C (carcinome hépatocellulaire) est la principale tumeur primitive du foie. Le principal facteur de risque de ce cancer est la cirrhose du foie. Cette cirrhose peut être secondaire à l’évolution d’une maladie alcoolique ou secondaire à l’évolution d’une infection par le virus de l’hépatite C (V.H.C.), dans au moins 60% des cas. Le carcinome hépatocellulaire survient dans la majorité des cas sur une maladie chronique du foie. Un million de patients en sont atteints, par an, dans le monde et autant en meurent chaque année. En France, plus de 5 000 décès, par an, sont dus au C.H.C., essentiellement sur terrain alcoolique. Le nombre de C.H.C. augmente chaque année parce que le nombre de porteurs du virus de l’hépatite C augmente. Ce nombre va vraisemblablement augmenter d’années en années puisque 600 000 personnes en France seraient contaminées par le V.H.C. Les hépatites C évolueraient vers la cirrhose qui est le lit du carcinome hépatocellulaire. Certains pays sont plus touchés que d’autres en fonction des zones d’endémie par le virus de l’hépatite C, comme par exemple, l’Afrique Noire et l’Asie du Sud-Est , qui a l’incidence la plus élevée d’infections par le V.H.C. En Europe du Sud et au Japon, l’incidence est moyenne. Par contre, l’Europe du Nord et l’Amérique du Nord voient le C.H.C. (carcinome hépatocellulaire) associé à la cirrhose d’origine alcoolique. […].

L'ILDS et Stiefel annoncent le lancement d'une initiative mondiale de prévention du cancer de la peau en faveur des albinos de Tanzanie

PR Newswire, le 25 mai 2011 : SÉOUL, Corée et RESEARCH TRIANGLE PARK, Caroline du Nord, May 25, 2011 /PRNewswire/ -- […].

FOTIVDA®▼ (tivozanib) est dorénavant autorisé dans l'Union européenne pour le traitement de première ligne du carcinome des cellules rénales à un stade avancé

EUSA Pharma, le 29 août 2017 : Le Dr Bernard Escudier, oncologue médical et membre du Comité des tumeurs génito-urinaires à l'Institut Gustave Roussy, en France, a déclaré : « Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les patients atteints d’un CCR métastatique. Les perspectives pour cette maladie se sont nettement améliorées avec l’introduction de thérapies ciblées, ce qui signifie que les patients vivent plus longtemps. Cependant, nous avons encore besoin de nouveaux traitements efficaces et bien tolérés pour le CCR métastatique, le tivozanib est par conséquent un ajout bienvenu. » […].

Un nouveau mécanisme de tumorigenèse lié à p53 dans le carcinome surrénalien pédiatrique

Caducee.net, le 26 novembre 2001 : Une équipe américaine montre dans la revue Nature Structural Biology que l’incidence élevée de carcinomes surrénaliens chez les enfants du sud brésilien est liée à une mutation spécifique du suppresseur de tumeur p53. Cette mutation affecte de façon importante la stabilité de p53 à pH basique. […].

nuance

Les plus